Accueil / Culture / Cinéma / « A fond » : une comédie au rythme de folie avec José Garcia

« A fond » : une comédie au rythme de folie avec José Garcia

A l’occasion de la venue de l’équipe du film « A fond » à Nice pour la présentation en avant-première au Pathé Masséna du film A fond, nous avons eu la chance de rencontrer le réalisateur Nicolas Benamou mais aussi les acteurs Caroline Vigneaux et José Garcia.

A fond est à l’image de son titre : une comédie bien huilée, qui fonctionne à un rythme trépidant pendant une heure et demie. Il est vrai que l’on ne s’ennuie pas une seule seconde devant ce film bourré d’énergie, qui transgresse les codes de la route pour le plus grand plaisir des spectateurs.

On pense à Speed, les poursuites, les cascades et la satire de la bourgeoisie en plus. Caroline Vigneaux et José Garcia incarnent un couple de parisiens, le matin de leur départ en vacances d’été. Tom (José Garcia) est chirurgien esthétique et Julia (Caroline Vigneaux) est une psy, enceinte de son troisième enfant, qui attend avec impatience de pouvoir se reposer dans le Sud. Malheureusement, le père de Tom, Ben (André Dussolier) s’incruste dans la voiture flambant neuve et a bien l’intention de partir avec la petite famille. En plus, lorsqu’ils s’arrêtent à la station service pour faire le plein d’essence, une jeune fille complètement disjonctée monte dans la voiture sur l’insistance de Ben, pas insensible aux charmes de la jeunesse. Rien ne va se passer comme prévu car très vite sur l’autoroute Tom s’aperçoit qu’il ne contrôle plus son véhicule : le régulateur de  vitesse se bloque à 130 Km/h.  Après maintes vaines  tentatives pour freiner, la voiture monte à 160 et le péage approche dangereusement… C’est alors que s’ensuit une série de manœuvres pour zigzaguer sur l’autoroute et éviter les obstacles.  Nicolas Benamou multiplie alors les gags et  les scènes désopilantes.  Dans une situation déjà bien périlleuse, c’est aussi le moment des règlements de comptes puisque chaque membre de la famille avoue ses fautes.

Un tel film d’action ne pourrait pas fonctionner sans personnages savoureux. Le réalisateur, habitué des comédies déjantées avec Babysitting, a particulièrement soigné ses premiers comme ses seconds rôles. Pour lui, le casting était une évidence dès l’écriture du film. José Garcia a retrouvé le chemin de la comédie -genre dans lequel il excelle-  pour  incarner un homme débordé, incapable de faire face à sa femme et à son père ; Caroline Vigneaux –dont c’est le premier film-, est une mère responsable, qui semble être la seule à avoir la tête sur les épaules. Quant à André Dussolier, il est génial dans ce rôle à contre-emploi de père déluré, qui se comporte en adolescent. Vincent Desagnat, Jérôme Commandeur mais surtout Florence Foresti en commandant de gendarmerie font rire à chacune de leurs apparitions.

Le film a été tourné pendant deux mois et demie dans des conditions réelles, en Macédoine, avec des paysages très proches de ceux de La France, nous a confié le réalisateur Nicolas Benamou. Plus de deux cents spectateurs et de très nombreux figurants étaient sur place.  José Garcia a lui-même tenu le volant de cette voiture folle. Les deux acteurs s’accordent pour dire qu’ils ont vécu des moments jubilatoires et qu’ils ont de très nombreux souvenirs de tournage. Un peu comme le spectateur face au film, ils ont beaucoup ri mais ils ont aussi eu peur.

José Garcia a comparé les conditions de ce tournage inédit à un orchestre symphonique où s’installe d’abord une cacophonie avant l’ordre. Chacun y a sa place : du cascadeur à l’acteur, en passant par les techniciens et les figurants.  Pour José Garcia, qui a une longue carrière, la comédie, « c’est l’inconfort, l’irrévérence ; elle est proche de la virtuosité et requiert du rythme et de la cadence, comme la musique ». Quant aux films d’auteur, il les rapproche plus facilement de la peinture puisqu’ils demandent « de l’ordre, de l’intime et du regard ».

José Garcia ne tarit pas d’éloges sur sa partenaire à l’écran Caroline Vigneaux, dont A fond est le premier film. C’est que cette comédienne a un parcours vraiment atypique. Dans une première vie, elle était avocate puis « comme on n’a qu’une seule vie », comme elle se plaît à le dire, elle arrête et prend des cours de théâtre pour devenir comédienne. Le succès est au rendez-vous et elle a cartonné cette année dans son one woman show, « Caroline Vigneaux quitte la robe ».  Elle est bien décidée à vivre sa vie pleinement. Pour elle, A fond était une aventure inattendue et extraordinaire, qu’elle n’oubliera pas : elle craignait constamment de ne pas être à la hauteur et d’être « celle qui aurait fait planter le film ». Quand on lui demande dans quels films elle aimerait tourner maintenant, c’est sans hésitation qu’elle répond « des comédies ».  Plus que tout, elle aime rire et faire rire !

Tous les trois nous ont confié leur bonheur d’entendre les gens rire lors des projections en avant-première. A fond, est un film idéal pendant les fêtes. Nicolas Benamou a réuni tous les ingrédients pour divertir : de bons acteurs, un rythme de folie, de l’action et beaucoup d’humour.

                                          A fond de Nicolas Benamou sort le 21 décembre au cinéma.

Caroline Vigneaux, Nicolas Benamou et José Garcia

 

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos laurence ray

A lire aussi

Les Insus sont passés par Nice Music Live

Les ex-Téléphone, Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac, Richard Kolinka (mais pas Corine Marienneau) se sont retrouvés, le ...

Lire les articles précédents :
Gotham Saison 2 : Corruption et l’ultra-violence.

Conçue comme une véritable série policière, Gotham Saison 2 nous plonge dans une ville de plus ...

Doux, pas doux – mon imagier sensoriel

Doux, pas doux est un nouvel ouvrage pour la collection Petit Nathan, un imagier sensoriel, ...

Des fêtes gourmandes avec le foie gras Grande Saveur Labeyrie

Pour ces fêtes de fin d’année, la marque Labeyrie continue de se réinventer, de surprendre ...

Fermer