Accueil / Culture / Littérature / BD / Azimut, tome 2, Que la belle meure, aux éditions Vents d’ouest.

Azimut, tome 2, Que la belle meure, aux éditions Vents d’ouest.

azimut-t2-que-la-belle-meure-bd-vents-d-ouestParu le 15 janvier 2014, aux éditions Vents d’ouest, le second tome d’Azimut, Que la belle meure, de Wilfrid Lupano pour le scénario et Jean-Baptiste Andréae pour le dessin, entraîne le lecteur dans un fabuleux et extraordinaire voyage à la recherche du temps, dans un monde qui a perdu le Nord…

La reine Ether est en chasse, son « prisonnier » lui annonce les dernières nouvelles du royaume, l’arracheur de temps a prélevé trente années au Roi Irénée, mais aucune information sur sa fille et sa jeunesse… Pendant ce temps Manie et ses compagnons sont arrivés chez le Baron Chagrin, un vieux personnage de la mythologie, qui semble vaincre la vieillesse… Un homme sombre et inquiétant propose alors à Manie une offre étonnante afin qu’elle puisse garder sa jeunesse, alors qu’il essai, d’un autre côté, d’éloigner ses compagnons, voir même de s’en débarrasser. Alors qu’il s’était éloigné par curiosité, La Pérue, tombe dans une trappe, et se retrouve suspendu dans le vide, car par chance, il a réussi à se rattraper. Il va alors découvrir les entrailles des terres du Baron Chagrin, qui semble cacher bien des choses…

Le voyage et les recherches continus pour tous ces personnages atypiques, tandis que la reine Ether chasse, sa fille Manie cours toujours après l’immortalité, mais à quel prix ! Tandis que l’on découvre où est le nord, celui-ci décide de partir chercher l’amour, car c’est maintenant sa seule raison de vivre… Dans ce second tome, le lecteur va découvrir deazimut-t2-que-la-belle-meure-bd-vents-d-ouest-extrait nouveaux personnages, l’intrigue de Wilfrid Lupano est toujours prenante et mystérieuse, ponctuée de flashbacks qui permettent de comprendre et assimiler le récit. La bande dessinée est parfois sombre, parfois douce, un mélange audacieux et efficace qui entraine facilement le lecteur dans cette épopée fantastique où le trait de Jean-Baptiste Andréae est somptueux, doux, travaillé, offrant des personnages invraisemblables et burlesques et des décors et paysages extraordinaires et merveilleux.

Azimut, Que la belle meure, offre une suite attendue et toujours aussi surprenante, majestueuse et intéressante. Tant par le récit que par le dessin, cette bande dessinée, dont le premier tome a été récompensé à plusieurs reprises, est restée dans le même esprit d’un voyage fabuleux et fantastique au sein des inquiétudes et obsessions humaines.

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos celine.durindel

A lire aussi

Walking dead, tome 28, Vainqueurs

Vainqueurs est le vingt-huitième tome de la série en bande dessinée, devenue phénomène planétaire, Walking ...

Lire les articles précédents :
PONTE CITY : Autopsie d’un rêve architectural en Afrique du SUD

  Un édifice en ruine, une carcasse de béton armé qui se dresse ironiquement au ...

PYRAMIDE, le premier freestyle du rappeur Wanis.

Découvrez en exclu "Pyramide", premier freestyle de Wanis, jeune rappeur originaire de Toulouse. Découvert en ...

L’ombre Blanche, tome 2, La Couronne de sang, aux éditions Soleil.

Paru le 15 janvier 2014, aux éditions Soleil, le second tome de L’ombre blanche, La ...

Fermer