Accueil / Agenda / Bretagne-Séché-Environnement affiche ses ambitions

Bretagne-Séché-Environnement affiche ses ambitions

BretagneSéchéEnvironnementL’équipe Bretagne-Séché-Environnement a donné sa première conférence de presse ce jeudi 2 juillet à Utrecht (Pays-Bas). Trois coureurs étaient présents, Eduardo Sepulveda, Pierrick Fédrigo et Brice Feillu, de même que les directeurs sportifs, Roger Trehin et Sébastien Hinault.

Emmanuel Hubert, manager général de l’équipe Bretagne-Séché-Environnement a souligné les objectifs de sa formation pour juillet : Obtenir le meilleur classement général possible pour Eduardo Sepulveda qui débute sur le Tour, une victoire d’étape et terminer à Paris avec neufs coureurs, comme sur l’édition 2014. Pour la deuxième participation de son équipe sur le Tour de France, Emmanuel Hubert envisage de franchir un palier sur le plan sportif : « On nous a souvent vu devant l’an dernier puisque nous avons accompli plus de 1600 kilomètres d’échappée. Mais ça n’a jamais été une finalité. On ne fait pas attaquer des coureurs que pour des raisons « commerciales » ou d’exposition du maillot à l’antenne. Même si c’est important, ils restent des compétiteurs, ils ne comprendraient pas. Cette année, nous ciblerons davantage. Mais nous resterons offensifs. Ce n’est pas une finalité pour nous, mais le moyen de gagner. Nous partons sans sprinter. Qui ne tente rien, n’a rien ».

 Retrouvez tous nos articles sur le Tour de France

Les ambitions des neuf coureurs au départ d’Utrecht ce samedi 4 juillet :

Eduardo Sepulveda (24 ans, 1ère participation, 2è du Tour de Turquie et 5è de la Route du Sud en 2015) : «  Ç’a toujours été un rêve de disputer le Tour, je ferai tout pour être digne de ce rendez-vous. Et j’ai déjà beaucoup travaillé. J’étais encore seul en stage en Andorre la semaine dernière. C’est toutefois un grand bonheur de partir s’entraîner en sachant qu’on a sa place dans la plus grande course au monde. Il n’y a pas eu beaucoup d’Argentins qui y ont participé. Je vise la meilleure place au classement général, mais c’est aussi mon premier grand Tour, il existe une part d’inconnue. « 

Frédéric Brun (26 ans, 1ère participation, 5è du Tour des Pays de Savoie 2015) :  » Je suis heureux d’avoir repris ma progression après une année 2014 difficile en raison d’une toxoplasmose. Il y a un an, je courais des épreuves amateurs avec Auber 93, je voyais le Tour à la télé et j’étais loin d’imaginer pouvoir en être douze mois plus tard. J’ai ressenti dès le début de saison une grande confiance du staff à mon égard. Je sais que j’aurais une mission de garde rapprochée auprès d’Eduardo Sepulveda. Je donnerai tout pour. 

Anthony Delaplace (25 ans, 4ème participation, 2è du GP de la Somme et 8è du championnat de France clm en 2015) : «  Je n’ai pas encore gagné cette saison mais je pense avoir accompli de gros progrès. Je ne joue plus seulement pour des « placettes »: 3è à Loire-Atlantique, 6è dans le chrono de l’International, 4è du Tour de Bretagne, 2è du GP de la Somme… J’ai l’impression de grandir avec l’équipe. Et pour moi qui ait tendance à stresser, c’est une garantie qui me permet d’aborder le Tour comme il faut. Je rêve d’une étape, bien entendu, au bout d’une belle échappée. « 

Pierrick Fédrigo (36 ans, 10ème  participation, quatre victoires d’étape) :  « J’avais eu du mal à digérer ma non-sélection l’an dernier (à la FdJ) mais c’est le passé. Je me suis préparé au Tour avec humilité, comme toujours. Même à 36 ans, même avec dix Tours derrière soi, il fait peur. J’ai noté que les deux fois où je suis revenu après une année d’absence, j’ai remporté une étape. Ce sera mon objectif encore cette année. Une cinquième victoire… Peu importe où. « 

Brice Feillu (30 ans le 26 juillet prochain, 4ème participation, vainqueur à Arcalis en 2009, 16ème à Paris en 2014) : « J’ai connu une grosse frayeur ce mardi : pour la première fois de ma carrière, j’ai percuté une voiture à l’entrainement ! Je ne souffre que de quelques contusions, heureusement. Ma saison 2015 a été pénible, avec des ennuis de santé, je manque de jours de course et donc de résultats. Mais autant j’ai eu plaisir à courir pour le classement général l’an dernier, autant je sais que ce sera le rôle d’Eduardo cette année. Je viserai davantage une étape. Et pourquoi pas le maillot à pois ? »

Armindo Fonseca (26 ans, 2ème participation, vainqueur du Tour de Vendée et de la Coupe de France U25 en 2014) : «  Mon début de saison n’a pas été formidable et à un moment, j’ai craint ne pas être retenu pour le Tour. Une coupure, en mai, m’a permis de tout remettre à plat et de repartir du bon pied. J’étais revenu à un bon niveau au Tour du Luxembourg et à la Route du Sud. J’’espère jouer un rôle. « 

Arnaud Gérard (30 ans, 3ème participation, 11è des Quatre Jours de Dunkerque 2015) : « Je suis Breton, je porte les couleurs de ma région et le Tour passera trois jours en Bretagne…Mais j’apprécie surtout la confiance d’Emmanuel Hubert et du staff. En revenant au Tour l’an dernier, six ans après une première expérience, j’ai pu apprécier ce qu’il offre pour la suite de la saison. J’étais super bien en août. Et même si je manque un peu de résultats pour l’instant en 2015, je sens qu’il m’a permis de progresser, encore. »

Pierre-Luc Périchon (28 ans, 1ère participation, 5è du Tro Bro Leon et 3è des Boucles de la Mayenne 2015) :  » J’ai eu très peur en arrivant ici à Utrecht. J’ai passé la journée de mercredi au lit, avec de la fièvre. Une petite intoxication alimentaire sans doute favorisée par la chaleur. Le Tour, j’en ai toujours rêvé, mais elle n’est pas une fin en soi. Si Manu Hubert et le staff me font confiance, c’est qu’ils attendent que je sois à la hauteur de l’événement, et que j’apporte à l’équipe. À moi de justifier cette confiance.« 

Florian Vachon (30 ans, 2ème participation, 8è des Quatre Jours de Dunkerque 2015) : «  Je suis heureux d’être ici à Utrecht, à l’idée de disputer mon deuxième Tour de France. L’expérience de l’an dernier va m’être très utile, notamment pour mieux appréhender la dimension de l’événement. En 2014, j’ai vraiment eu l’impression de subir les dix premiers jours, avant de me retrouver ensuite. Je devrais savoir mieux gérer mes efforts cette fois, être plus pertinent dans mes choix. Et une ouverture peut se présenter »

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos guillaume joubert

Après avoir été rédacteur sur divers sites musicaux comme Rocknfrance, Zikannuaire, Punksociety, Zik'nblog, et animateur d'une émission de radio diffusée sur 12 radios, dont 7 FM, en France, en Belgique et en Suisse, j'ai décidé de reprendre l'écriture sur FranceNetInfos. C'est un plaisir de participer à la diffusion d'informations régionales et nationales, sur des sujets qui me tiennent à coeur comme, entres autres, la culture, le cyclisme et l'environnement.

A lire aussi

Rencontre avec Jean-Hugues Anglade

Jean-Hugues Anglade était à Monte-Carlo lors du dernier festival de la télévision, aux côtés de ...

Lire les articles précédents :
Réconcilier l’enfant surdoué avec l’école de Laurence Lalande

Les Editions Eyrolles présentent un livre de Laurence Lalande : Réconcilier l’enfant surdoué avec l’école ...

Vie normale, le nouveau clip de Nouvel R

Après la sortie remarquée de leur album "Les Yeux de la Foule" (16/02/2015 - L'R ...

« Nous » : le clip estival du groupe pop-latino LIMEO !

Avec son refrain entêtant et sa mélodie pop imparable, « Nous » est en passe de devenir ...

Fermer