Accueil / Santé / développement personnel / “C’est la vie !” de Jean-Louis Servan-Schreiber

“C’est la vie !” de Jean-Louis Servan-Schreiber

La vie peut-être vue comme un long voyage à propos duquel on se pose de nombreuses questions sans forcément en avoir les réponses. Que fait-on là ? Qui sommes-nous ? Qui est l’Autre ? Qu’est-ce que je sais ? Tant de questionnements sur notre existence. Essayiste et journaliste, Jean-Louis Servan-Schreiber a décidé de nous faire part de son point de vue le plus sincère sur la vie, dans son nouveau livre “C’est la vie !”, publié aux éditions Albin Michel.

2015-04-01-1427880605-4887999-CouvJeanLouisServanSchreiberJoliment illustré par Xavier Gorce, “C’est la vie !” nous propose de se pencher sur toutes ces questions que l’on se pose, de façon légère et accessible, au travers de courts chapitres, chacun sur un thème précis. Jean-Louis Servan-Schreiber ne prétend pas ici nous donner des vérités absolues mais simplement sa façon de voir les choses, face à sa propre vie et son propre vécu, afin de nous amener à nous questionner nous-même et nous ouvrir à une subtile différence entre le monde universel dans lequel nous existons, et notre propre monde dans lequel nous évoluons. Il parle également de notre rapport aux autres, fondement de notre existence, de notre savoir et de notre identité.

Sur son site, l’auteur met à disposition des lecteurs un extrait de son livre à feuilleter, des informations sur son parcours ainsi que sur le livre, et les 10 points clés du livre suivants :

“• Ce que je sais du monde ne sera jamais connu que de moi, car chacun en a sa vision en grande partie incommunicable.
Tout humain, dans ma vie, est un mystère, même mes intimes. Ça m’évite de m’ennuyer.
Je ne sais rien, mais j’en sais assez pour vivre. Ça me garantit de rester modeste et toujours curieux.
• Le ciel est vide. Je ne peux m’accrocher à rien de certain. Pour rester en équilibre, je dois vivre en mouvement.
Je dois tout aux autres. Ils m’ont fait naître et ma vie dépend d’eux chaque jour. L’individualisme est un fantasme d’adolescence.
N’être qu’un brin de l’immense cordée humaine me remet à ma juste place, mais aussi me rassure. Je suis seul, mais en compagnie.
Chercher le sens de la vie est vain. Etre vivant suffit à donner sens et valeur à chaque journée.
La vérité ne peut être que relative. L’absolu n’est accessible qu’aux croyants. Et je m’en méfie.
L’humilité est ma source imprévue de force.
Vie et mort sont indissociables. Me savoir mortel fait de chaque minute une chance.”

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos Victoria MARION

Rédactrice littérature, gastronomie, mode, high tech, jeux de société et tourisme/voyage.

A lire aussi

Le voyage extraordinaire, le cinquième tome

Noémie, Emilien, Térence, Capote et les autres continuent leur aventure incroyable dans le cinquième tome ...

Lire les articles précédents :
S-Key : le porte clés, en plus classe

De nos jours, la plupart des porte-clés que l'on attache à nos clés relèvent plus ...

Le « testament » de Charb, livre publié à titre posthume

Charb, ou Stéphane Charbonnier de son vrai nom, était le directeur de publication du journal ...

« Lune de miel et gueule de bois »

Doux mélange entre "Jackpot" de Tom Vaughan, "Sex Friends" de Ivan Reitman et "50 Nuances de Grey" ...

Fermer