Accueil / Culture / Littérature / BD / « C’était mieux hier » la nouvelle BD de Monsieur B – Ed. Physalis

« C’était mieux hier » la nouvelle BD de Monsieur B – Ed. Physalis

« C’était mieux hier » la nouvelle BD de Monsieur B – Ed. Physalis se présente sous forme de « Comic Strips » savamment mis en couleur par Emmanuel Lepage. Sur un ton plus humoristique que sarcastique, elle reprend l’une des expressions les plus répandues des nostalgiques du temps passé : « c’était mieux avant » !

 

Cétait mieux hierMonsieur B. nous entraine dans 162 strips récapitulant toutes les anecdotes possibles de ce fameux « adage » , et nous fait prendre conscience d’une réalité à laquelle on aurait même pas pensé !! il y a tant de vérités dans chacune des pages de cette BD, que ça en devient étonnant et presque ridicule quand on y pense !!   comme par exemple :

– « hier, parler d’agriculture bio était un pléonasme » ou, – « hier, le minitel , c’était Hi-Tech » …

Il aborde tous les sujets : musique, objets, film, nourriture , jusqu’à nous ramener les pieds sur terre, avec un « demain, on parlera chinois, et la retraite sera repoussée à 92 ans  » !!! ( on espère que non hein ?!) pour arriver à la conclusion ultime « c’était mieux avant?? mais avant quoi exactement? et si aujourd’hui c’était moins pire qu’hier finalement … vivement demain alors ?? »

Monsieur B., alias Bertrand Marceau aurait pu continuer ses études scientifiques, mais, heureusement pour nous, il est tombé dans le 9eme art et il a déjà su nous régaler avec , entre autres, ses albums « Coloc Party » (ed.Bamboo) ou  « Histoires de mecs et de nanas » (ed.Delcourt) .

Cette nouvelle BD « C’etait mieux hier » est à prendre de deux façons : avec légèreté, elle  vous divertira avec ses situations cocasses et amusantes et on la trimballera pour la lire de retour du lycée dans le bus, aux toilettes, mais aussi à la cantine du boulot pour faire rire les collègues !

Prise avec plus de sérieux, elle nous interrogera sur cette glorification maladive et perpétuelle du peuple, à vouloir retourner en arrière, symbole du stress de l’avenir et/ou de l’impossibilité à se projeter dans le futur . Ou tout simplement symbole de rébellion, significatif d’un peuple toujours insatisfait !

Le lecteur se paiera, dans tout les cas, de bonnes tranches de rire ! A faire absolument passer à son voisin, de 9 ans à 99 ans !

article – Stephanie BK

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Premier homme – De Pierola à Homo erectus

Le documentaire Premier homme – De Pierola à Homo erectus, de Pascal Picq, est un ...

Lire les articles précédents :
Le Pont du Gard, fête ses 30 ans au Patrimoine Mondial UNESCO

C'est le député William DUMAS ( 5ème circonscription du Gard-PS) qui a présenté le programme des évènements ...

Les 7 Péchés Capitaux du Rire

Pierre Desproges a dit "on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde". ...

Xperia Z3: Jouer à la PS4 sur un smartphone!

Cette semaine nous avons pu tester le Xperia Z3, un smartphone haut de gamme de ...

Fermer