Accueil / Actu du web / DALIDA…Un biopic sur sa vie tourmentée !

DALIDA…Un biopic sur sa vie tourmentée !

Rayonnante Dalida même après sa mort

Je me souviens de la sépulture de Dalida, à droite de la 18ème division sur le chemin des gardes, elle ouvre le champ de vision du somptueux cimetière de Montmartre…

Aller voir le film de Liza Azuelos, c’est replonger dans l’univers de la Diva, c’est retrouver enfoui dans nos cerveaux le temps des passages à la télé, où la chanteuse rivalisait son talent avec les autres vedettes, mettait du glamour et de la sensualité dans des robes transparentes et sexy !

L’ancienne demeure de Dalida

Née au Caire en 1933 de parents Italiens, sous le nom de Lolanda Gigliotti « Dalida » génère toujours autant d’articles, de ventes d’albums et aujourd’hui un film consacre des images sur sa vie, il était attendu et il a fallu près de 5 ans pour que le cinéma consacre un film à la Diva. Alors oui, je me souviens de mon pélerinage à Paris rue d’Orchampt avec un public silencieux et attentif face à sa dernière demeure dans le quartier Montmartre. Une voisine proche de l’immeuble composé de six niveaux me disait à l’époque « Vous photographiez la dernière demeure de Dalida, le bâtiment a été vendu vous savez, le portail noir est repeint constamment car ses fans inscrivent des mots d’amour, c’est devenu culte comme endroit… ».

Un 45 tours de DALIDA chez « Barclay »

Revenons à ce « revival » qui aujourd’hui « rassemble » les éléments du puzzle de la vie de Dalida…C’est Bruno Gigliotti (Orlando) qui s’est toujours occupé des droits d’auteur et de l’image de sa grande soeur. Le cadet de la famille précisait dans le journal « Le Monde » pour le 20ème anniversaire de la chanteuse « C’est 120 millions d’exemplaires, de 45 tours, 33 tours, 25 cm, cassettes et cd qui se sont écoulés de 1956 à 1987, et 8 millions depuis sa mort en 1987 durant la 53ème année de Dalida ! ». Depuis 2007, la part du gâteau a encore évolué, d’après nos estimations le chiffre tournerait autour des 140 millions d’exemplaires en tout (+ 12 000 000 en 10 ans !) , un montant annoncé par Universal Music ! La chanteuse figure à la 5ème position dans le top 300 des artistes ayant le plus vendu dans l’héxagone (1950-2010) d’après Yannick Sinveng (dictionnaire des tubes en France).

Dalida a enregistré en 10 langues, 500 chansons en Français, 200 en Italien et 200 en différentes langues (Allemand,Anglais, Espagnol, Japonais, Egyptien, Libanais, Neerlandais etc…) Internationalement connue la vente de ses albums continue sur les 5 continents.

L’affiche du film « Dalida »

Alors oui, ce biopic sorti depuis le 11 janvier fait parler de lui, la presse n’est pas toujours honnête avec le magnifique travail de Liza Azuelos ( la réalisatrice de Lol, Comme t’y es belle !). L’express annonce la couleur : « Le film reste en surface des situations et des personnages ». Une opinion partagée par un grand nombre de fans qui trouvent un côté certes glamour mais un peu triste de la Diva interprétée par la très belle Sveva Alviti souvent jugée au « regard larmoyant » dans les forums consacrés à Dalida ! L’actrice a eu d’ailleurs un malaise sur le plateau de Canal + du à la fatigue de la promotion du film et surtout à son problème épileptique, ce qui peut expliquer son regard parfois troublé que la caméra de Liza a mis en avant dans ce long métrage qui à mon sens effleure l’émotion mais reste souvent neutre dans des situations où le paradoxe de la vie de Dalida n’a pas permis entièrement à procurer un sentiment d’empathie avec la chanteuse, comme j’aurais souhaité ressentir !

Cependant, il faut avouer que ce biopic a réussi son casting avec un jeu d’acteur complet pour Nicholas Duvauchelle, amaigri qui incarne Richard Chanfray un amant de la vedette. Belle prestation de Niels Schneider qui confirme aussi son talent dans le 7ème art, il incarne Jean Sobieski qui vit en Camargue dans un mas au milieu de la nature, loin d’un passé qu’il considère d’ailleurs comme fulgurant. Les plus chanceux à Paris ont pu apprécier ce 11 janvier l’hologramme de Dalida, une fan de l’artiste twittait « L’émotion était au rendez-vous, la machine à remonter le temps était là, que du bonheur ». Ce soir là, c’est Claude François, Mike Brant et Sacha Distel qui autour de la Diva ont fait briller nos mémoires. En tout cas « Dalida » ce biopic présenté comme une série de clips (par moment), met en lumière des chansons sentimentales magnifiques, enfin on a écouté les paroles grâce au film et « oublié » les tenues légères et glamour d’une chanteuse qui nous fait toujours rêver ! Je tenais à remercier ses fans qui ont participé à l’article pour des infos sur sa carrière, comme moi retrouvez la communauté sur http://www.clubdalida.com et partagez l’article !

Eric Fontaine

 

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos eric Fontaine

Après des études de commerce (EDC) et de journalisme (Studio Ecole de France) j’ai commencé ma carrière comme Responsable de la Communication (FUN RADIO MONTPELLIER) et ensuite dans la publicité visuelle (Avenir Affichage) et imprimeries…Depuis 2007, je consacre une partie à la réalisation de reportages (videos, court-métrages, interviews) pour le web (Blogs, Youtube, Dailymotion) et France Net Infos !.Depuis 2014 j’ai couvert les événements cinématographiques du Cap Spartel Film Festival à Tanger (Maroc).Depuis 2010 j’effectue des modules Web sur le Festival International du Film de Marrakech (Tapis Rouge) et sur « Cinémed » le festival de Montpellier.Concepteur de clips je réalise des « snapshots » pour les auteurs compositeurs, et des captations pour le théâtre (déplacement en France et à l’étranger).

A lire aussi

Chats chats chats et chats !

Voici le deuxième volume de Chats chats chats, paru aux éditions Delcourt, fin octobre 2017. ...

Lire les articles précédents :
Deux cigarettes dans le noir, un récit bouleversant !

Julien Dufresne-Lamy, enseignant en région parisien (lettres) et écrivain, est l’auteur de deux romans : Dans ...

Anne-Dauphine Julliand présente « Et les Mistrals Gagnants »

Anne-Dauphine Julliand est une femme de lettres Française, journaliste et auteur du livre "Deux petits ...

« Primaire »: Hélène Angel et Vincent Elbaz à Nice

A l’occasion de l’avant-première du film Primaire au Pathé Masséna de Nice, France Net Infos ...

Fermer