Accueil / Le meilleur du web / Dexter saison 7: comment la série nous tient en haleine

Dexter saison 7: comment la série nous tient en haleine

Cela dure depuis 7 saisons ! Le suspense, dans Dexter, reste insoutenable épisodes après épisodes, saison après saison. Avec l’épisode final de la saison 7, les scénaristes semblent s’amuser à nous tenir au bord du précipice. Il faut maintenant attendre la rentrée 2013 pour connaître la suite des aventures de Dexter.

Tout dans cette série est ambigu, tout y est amoral et détestable. Pourtant, on l’adore. On s’y accroche. Rappelez-vous les premiers épisodes de la saison 1 : on découvrait Dexter, cet expert sanguin de la Miami Metro Police, un peu niais, un peu empoté le jour, ce tueur en série au code exigeant la nuit. Souvenez-vous de la première scène de sexe entre Dexter et Rita, qui deviendra plus tard sa femme. La jeune femme, pulpeuse, déguisée en Lara Croft, lui faisait une fellation et le plan serré sur le visage de Dexter ne laissait absolument rien transparaitre. Aucune émotion. Ce Dexter est un monstre : il n’a aucun sentiments, n’éprouve aucun doute, aucun remord, ne ressent pas la peur. Il éprouve tout au plus de l’amitié, pour sa sœur Debra.

L’inversion du bien et du mal

Il est détestable. Pourtant, on l’adore. On adhère avec lui au code moral inculqué par son père, on lui trouve des excuses quand on découvre que sa mère biologique a été massacrée devant lui. Comme lui, on a du mal à s’attacher à la petite famille parfaite qu’il forme avec Rita et ses deux enfants, on s’attendrit un peu avec l’arrivée de son fils Harrison, mais à peine. Finalement, c’est presque soulagé qu’on accueille la fin de la saison 4, qui signe la disparition de Rita, assassinée devant les yeux d’Harrison. A ce moment-là, j’avoue avoir pensé que cette fin aurait été parfaite pour la série, mais c’était sans compter sur les trois saisons qui allaient suivre, malgré un bémol pendant la saison 5.

La saison 6 figure parmi les plus réussies, avec ce tueur fou et schizophrène, qui reproduit les tableaux des Chevaliers de l’Apocalypse dans ses scènes de crime. La fin de la saison 6 nous laissait avec ce même sentiment d’impuissance qu’à chaque fin de saison : Debra assistait en direct au meurtre de Travis Marshall par Dexter. On se sent piégé avec lui.

Une saison 7 forte en émotions

Dexter est un homme détestable, qui tend à s’humaniser depuis l’arrivée de son fils Harrison, mais avec cette septième saison, il semble que les scénaristes aient eu envie de rendre Dexter plus sensible à la vie qu’il mène. Cette série développe en nous notre côté inhumain et immoral. On a envie comme Dexter qu’il puisse effectuer ces meurtres en paix. On aime avec lui une tueuse tout aussi étrange que lui. On est presque agacé lorsque Debra ne le comprend pas, on tremble qu’il se fasse prendre, comme pendant les six saisons précédentes. Mais la saison 7 de Dexter ressort les cadavres du placard : Laguerta repense au Boucher de Bay Harbor, remet en doute la culpabilité du sergent James Doakes (en fait, Dexter s’était chargé de l’éliminer car Doakes se rapprochait de lui). Laguerta, donc, devient la même femme envahissante et carriériste qu’elle était dans les premières saisons, et malgré l’exactitude de ses soupçons, on aime trop notre héros Dexter pour se ranger du côté de la morale, à savoir Laguerta.

Dexter ou le roi du suspense

La saison 7 s’achève sur un suspense insupportable, qu’on peut qualifier d’incroyable cliffhanger. On est réellement tenu par les pieds au-dessus d’un gouffre. Plus rien ne semble juste, plus rien ne semble moral. On ne sait rien : tous les spectateurs vont-ils basculer du mauvais côté ? Dexter convertira-t-il chacun à sa cause, comme il nous a attrapé il y a 7 saisons de cela ? Plus rien ne semble convenable. Dexter est une série terrible – et TERRIIIIBLE ! – qui fait réellement ressortir ce qu’il y a de pire en nous. Après 84 épisodes, la tension est toujours à son comble, et c’est avec impatience qu’on attendra la prochaine saison.

Gageons que c’est ce qui rend cette série si géniale : elle nous permet d’avoir sans remord les pensées les plus noires. Elle fait ressortir la noirceur en nous, nous déculpabilise de nos velléités de meurtre. Dexter est – pour moi – la série la plus remarquable des années 2000.

Auriane Hamon.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

Arles, la 8ème édition « Octobre-Numérique » montre le ON !

Une 8ème édition « Octobre-Numérique » sous le signe du « On », pour allumer les machines et les ...

Un commentaire

  1. Pierre @serial-viewer

    La saison 7 reste une bonne saison jusqu’à l’episode 10. Les deux derniers épisodes qui amènent le téléspectateur vers la huitième saison sont un peu faciles, les preuves tombent de nul part, dexter s’en sort trop facilement. Je ne remet pas en cause ni la relation qu’il a avec Hannah et qui lui permet de se réveler au grand jour et ne plus cacher son secret . Ni même sa relation avec Deb qui prend enfin de l’ampleur. J’espère que la prochaine saison (avancé à Juin , info qui date d’après la parution de ton article) cloturera de la meilleure manière qui soit cette superbe série.
    J’ai fait un petit sondage sur mon blog sur la possible fin de la série. Je t’invite à aller voter!!

Lire les articles précédents :
Alicia Key, One Direction,Psy, M Pokora, Shy’m , Sexion d’assaut au NRJ MUSIC AWARDS 2013

NRJ et TF1 vous donnent rendez-vous samedi 26 janvier 2013 pour l’événement musical de l’année : ...

Mo’Fo 2013 (Saint Ouen), premier festival de rock indé post Apocalypse

Pour sa 11ème édition, du 25 au 27 janvier 2013,  le festival de rock 100% ...

Exposition Dali : jusqu’au 25 Mars 2013 au Centre Pompidou, Paris

En partenariat avec de nombreux muséums à travers le monde, le Centre Georges Pompidou (PARIS ...

Fermer