Accueil / Culture / Dictature familiale de François Ned : jusqu’où une mère peut- elle aller

Dictature familiale de François Ned : jusqu’où une mère peut- elle aller

Dictature familiale
Dictature familiale

Dictature familiale : jusqu’où une mère peut- elle aller pour détruire son fils ? La question est posée par François Ned à travers son ouvrage « Dictature familiale » publié aux Editions Lulu. François Ned nous entraîne dans un huis- clos familial, au Costa- Grava en Amérique Centrale.

Un enfant, Jacques Saro, un père effacé, André et une mère dominatrice et agressive, il n’en faut pas plus pour qu’au fil des années Jacques Saro, mal dans sa peau, coupe les ponts avec ses parents au point qu’ils ne sachent  plus du tout où il est, ni ce qu’il fait.

Mais après ses débuts difficiles, Jacques Saro pense avoir enfin réussi sa vie, il est devenu le Président d’un Etat d’Amérique Centrale, a trouvé un nouvel équilibre, une nouvelle vie, une compagne…

Un matin de juin, il prononce un discours à la tribune. Des journalistes du monde entier sont présents pour  reléguer le discours… Malheureusement, à l’autre bout du monde, Pauline, sa mère entend son discours et reconnait son fils. Elle entraine son ex- mari avec elle pour aller retrouver celui qu’elle pense être son fils, sous prétexte de le ramener à la raison mais quelles sont ses réelles intentions ? Est- elle tout simplement venue pour mener une lutte sans merci à son fils afin de le détruire ?

 « Est- ce qu’une mère est capable de tuer son fils ? Une maman peut- elle détruire celui qu’elle a mis au monde ? » C’est le débat lancé par François Ned.

A propos de l’auteur :

François Ned est né en 1968 à Sète. Professeurs de français, ses parents lui ont donné rapidement le goût des livres et de l’écriture dans la patrie de Brassens et de Paul Valéry. Chaque nouveau roman  l’attira et réveilla en lui le romancier qui sommeillait. Ses premières passions ont été pour Françoise Sagan. Pendant son enfance et son adolescence, il a participé à de nombreux concours de nouvelles. Son travail a été récompensé par plusieurs prix et l’écriture est toujours sa passion.

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos AR

A lire aussi

« Paleoart » : Une vision des Dinosaures et autres animaux préhistoriques

Voici certainement le projet  »  Paleoart  »  le plus ambitieux  de l’histoire récente de l’édition ...

2 commentaires

  1. Je kiffe sur ce genre de roman, car on se rend compte que ce n’est pas une histoire niaise, comme c’est souvent le cas dans certains romans. Là, l’auteur va vraiment au fond des choses et il nous décrit un conflit entre mère et fils sur fond de pouvoir et de guerre civile. L’alchimie formée par les relations conflictuelles, la guerre civile et les obligations d’un dictateur est bien trouvée et cela créée un bon rythme de lecture, où le lecteur ne s’ennuie jamais. J’avais dèjà lu BONJOUR COPAIN, de l’auteur, mais ce nouveau roman est super comme le premier !

  2. Un très bon roman, surtout si l’on aime les rapports de force. Bien qu’il soit dur par certains côtés, j’ai bien aimé ce roman, que j’ai lu d’une traite. Les passages les plus intéressants sont certainement les duels verbaux entre la mère et le fils, qui donne à ce livre toute sa force et tout son panache. L’écriture est belle, le style est agréable et il y a une grande vivacité dans le récit. Un excellent roman, que j’ai déjà relu deux fois et que je conseille à mes amies.

Lire les articles précédents :
Shakespeare, l’œuvre au rouge

Après William Shakespeare – l’espion des âmes, Henriette Chardak nous propose son nouvel ouvrage intitulé ...

GARANCIA : « Source micellaire enchantée® » et BB cream

Me voici de retour avec une marque que l'on ne présente plus, j’ai nommé GARANCIA. ...

Faire une offre d’achat de maison au Canada

S’installer dans un nouveau pays peut être une occasion de repartir à neuf et de ...

Fermer