Accueil / En Région / Bretagne / Etonnants Voyageurs 2011 enchante 60.000 festivaliers

Etonnants Voyageurs 2011 enchante 60.000 festivaliers

Le 22ème festival Saint-Malo Etonnants Voyageurs referme ses portes en ce lundi de Pentecôte après avoir envahi la cité malouine depuis jeudi dernier. Inaugurée avec deux journées scolaires ayant réuni des jeunes de la région Bretagne, le festival s’est poursuivi pendant le week-end et a connu une fréquentation d’environ 60.000 visiteurs, égale à sa plus forte affluence réalisée en 2010 à l’occasion des 20 ans de la manifestation.

 


 

Les visiteurs qui commencent leur festival par une visite au Salon du livre dans la journée du vendredi, lorsque la programmation des rencontres et débats n’a pas encore débuté, sont de plus en plus nombreux. La pluie battante de la journée de dimanche n’a pas non plus découragé les amoureux du livre puisque cette journée fut la plus fréquentée du festival. Les aménagements qui ont été faits dans les lieux du festival, et notamment au Palais du Grand Large, ont également été très bénéfiques pour le festival et pour le confort des festivaliers (accès aux lieux plus faciles, jauges des salles en hausse).

 

Samedi matin, c’est la projection événement du film de Manon Loizeau, Chronique d’un Iran interdit qui a donné le top départ à une programmation de plus de 300 rencontres, débats, projections et lectures. Se sont ensuite succédé les événements : hommage rendu à Edouard Glissant lors d’une après-midi de rencontres et une soirée de lectures ; retour émouvant sur l’oeuvre et la pensée d’Aimé Césaire ; programmation en continu des auteurs sur le Café littéraire ; rencontres gourmandes à l’Espace Toutes les saveurs du monde programmé par Olivier Roellinger, en complicité avec Chantal Pelletier avec le soutien de Voyageurs du Monde…

Le réaménagement de la programmation autour d’après-midi ou matinées thématiques a aussi particulièrement séduit le public : « Villes-mondes », « Etre Tsigane en Europe aujourd’hui », « Energies du futur », « C’est quoi la France », « Le nouveau monde des séries », « Les routes de l’impossible »…L’accent mis dans la programmation sur les nouvelles formes d’écriture aurait pu surprendre les habitués d’Etonnants Voyageurs, mais il est indéniable que ce public y a totalement adhéré : L’Escale, nouveau lieu créé avec l’ambition de décloisonner les genres, n’a pas désempli pendant 3 jours, tandis que le concert de hip-hop donné par la star malienne Amkoullel et les slameurs invités au festival a fait le plein. Ces nouveautés ont aussi été l’occasion de séduire de nouvelles catégories de festivaliers qui ne se déplaçaient pas les années précédentes. Ce souci constant d’attirer au festival de nouveaux publics était également à l’origine de la création de la Maison de l’Imaginaire – lieu dédié au genre fantastique –, les organisateurs se félicitent de cette nouvelle implantation et estiment qu’il s’agit d’une réussite majeure du festival 2011 qui sera reconduite à l’avenir.

 

« Le festival Saint-Malo Etonnants Voyageurs affirme ainsi ses différences et s’assume comme un festival ni généraliste, ni d’un genre. Il semble vraiment que c’est cela que le public apprécie à Saint-Malo : un festival qui se veut l’affirmation d’une idée, le soucis de dire le monde, ses beautés et ses urgences » commente Michel Le Bris, président d’Etonnants Voyageurs.

 

Six Prix littéraires ont été remis pendant le festival.

Michel Jeury pour May le monde (Robert Laffont) et Ian McDonald pour Le Fleuve des dieux (Denoël) ont été désignés lauréats du Grand Prix de l’Imaginaire (Catégorie Roman francophone et Catégorie Roman étranger).

 

Yahia Belaskri a reçu le Prix Ouest France Etonnants-Voyageurs pour son roman Si tu cherches la pluie elle vient d’en haut paru aux éditions Vents d’ailleurs tandis qu’Eugène Nicole a reçu le Prix Kessel SCAM 2011 pour son livre L’oeuvre des mers (Editions de l’Olivier).

 

Enfin, Jean-Pierre Verheggen a reçu le Prix Ganzo de poésie lors d’une

matinée consacrée à « La rime dans tous ses états » ; Aude Seigne, le Prix Nicolas Bouvier pour Chroniques de l’Occident nomade (Paulette Editions) et Dominique Fortier le Prix Gens de mer pour Du bon Usage des Etoiles (La Table Ronde).

 

Les prochains rendez-vous d’Etonnants Voyageurs auront lieu sur d’autres continents : en Afrique avec une édition du festival à Bamako d’ici la fin de l’année afin de répondre aux souhaits exprimés tant au Mali qu’en France de redonner un rythme annuel à cette manifestation. Port-au-Prince accueillera également une nouvelle édition d’Etonnants Voyageurs – a priori en janvier 2012 – après le rendez-vous manqué de 2010.

Avant cela, notons qu’Etonnants Voyageurs a rendez-vous en Italie où le festival représentera la France, invitée d’honneur du festival littéraire de Pise.

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

« Paleoart » : Une vision des Dinosaures et autres animaux préhistoriques

Voici certainement le projet  »  Paleoart  »  le plus ambitieux  de l’histoire récente de l’édition ...

Lire les articles précédents :
Double podium au chaotique Grand Prix du Canada

De fortes pluies, cinq périodes sous voiture de sécurité, une interruption de la course pendant deux heures et des incidents...

JOB STORIES de Bruno Hermanche

Bruno Hermanche nous entraîne dans les couloirs de Pôle Emploi avec humour. Les situations décrites sont criantes de vérités. Livre...

L’Empreinte des Pilotes fête ses 20 ans !

En 1991, l’association l’Empreinte des Vainqueurs, les commerçants du quartier Saint Nicolas et la ville du Mans immortalisent à jamais...

Fermer