Accueil / Culture / Littérature / BD / Les fées de Cottingley, dans la collection Métamorphose

Les fées de Cottingley, dans la collection Métamorphose

Sébastien Perez et Sophie de la Villefromoit offrent un bel ouvrage, oscillant entre vérité et mensonge, autour de l’affaire des fées de Cottingley. Un récit captivant, sombre et tortueux, psychologique, paru aux éditions Soleil, en novembre 2016.

les-fees-de-cottingley-soleilFrancès est seule dans sa chambre, tandis que dehors, dans la nuit, un orage retentit, comme elle n’en avait jamais connu. La fillette avait remonté son drap sur elle, jusqu’à ses pommettes. Chaque éclair offrait quelques secondes de luminosité, dont Francès profitait pour scruter sa chambre. La porte était fermée, le placard était vide et les dessous des meubles étaient dégagés, elle avait tout vérifié avant de se mettre au lit. La jeune fille ne croyait pas aux fantômes, ni au croquemitaine, elle n’avait pas peur des insectes, mais pourtant ce soir-là elle n’arrivait pas à fermer l’œil. Cela faisait pourtant près de quatre ans qu’elle dormait dans cette chambre, mais elle semblait méconnaissable avec les cartons empilés, car demain elle devait partir… Elle se remémore alors une histoire de son père, sa fête d’anniversaire avec ses amies. Dehors l’orage continuait de plus belle, avec un éclair plus intense, qui permit de voir comme en plein jour. Là, le visage collé à la fenêtre, quelqu’un fixait Francès…

les-fees-de-cottingley-soleil-extrait-ifInspiré du fait divers des Fées de Cottingley, Sébastien Perez offre l’histoire de Francès, une des deux fillettes prise en photo avec des fées. Un récit qui aurait pu être la vérité, mais reste, tout de même romancé. Sa vision est ici assez sombre et curieuse, malgré tout un brin de fantastique et une envie d’y croire captive le lecteur qui se laisse facilement entraîner dans cette aventure et découverte. Francès doit partir avec sa mère chez sa tante et son oncle, car son père doit partir en guerre. Elle s’y découvre une cousine, un peu plus âgée, qui semble très renfermée. Roman psychologique, le récit oscille aisément entre merveilleux et cruauté, vérité et mensonge, laissant toujours planer un doute, et ce jusqu’à la fin ! L’histoire est illustrée, offrant, comme le récit, une part sombre et inquiétante, macabre, et un côté tendre, merveilleux, fantastique. Le dessin est très bien réalisé, énigmatique et captivant.

Les fées de Cottingley est un bel ouvrage, une vision différente de ce fait divers qui a beaucoup marqué les esprits, révélant une histoire inquiétante, sombre, teintée de merveilleux et fantastique…

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos celine.durindel

A lire aussi

Au musée, une bande dessinée singulière

Au musée est un ouvrage particulier, de Jan-Frederik Bandel et Sascha Hommer qui offre des ...

Lire les articles précédents :
T’choupi se prépare tout seul

T'choupi se prépare tout seul est un nouvel album de Thierry Courtin,  paru aux éditions Nathan, ...

Rikudo, le nouveau jeu de logique pour tous !

C'est aux éditions Marabout que sont parus, en janvier 2017, deux cahiers souples qui proposent, ...

Le mémo de Roule galette

Le mémo de Roule galette est une boîte de jeu, de la collection Père Castor, des ...

Fermer