Accueil / Culture / Cinéma / Festival de Cannes : Ken Loach et Bruno Dumont à Cannes

Festival de Cannes : Ken Loach et Bruno Dumont à Cannes

Aujourd’hui, pour le deuxième jour de la compétition du Festival de Cannes, deux réalisateurs déjà primés à Cannes sont venus présenter leur film Ken Loach pour « Moi, Daniel Blake »  et  Bruno Dumont pour L’humanité .

Ken Loach pour Moi, Daniel BlakeKen Loach, qui est sorti de sa retraite pour un court moment, était là pour « Moi, Daniel Blake ». Un film social. Encore ? Un de plus ? C’est vrai que d’emblée on reconnaît la marque de fabrique des films du réalisateur irlandais. Ici, il montre un homme, atteint de maladie cardiaque, charpentier de métier, qu’on oblige à travailler. Il ne veut pas car il ne peut pas. Débute alors un long chemin pour faire valoir ses droits et obtenir un appel pour qu’il puisse toucher les indemnités qu’on lui refuse. Il va se heurter aux aberrations du système, à des employés pas toujours compréhensifs, va devoir apprendre à utiliser un ordinateur.. Dans ce qui ressemble à un parcours du combattant, il va rencontrer une jeune femme célibataire avec deux enfants qu’elle doit nourrir. Il va les aider, sans doute un peu amoureux de cette jeune femme qui se bat pour manger et vivre. La scène au secours populaire est particulièrement touchante. Mourant de faim, elle ouvre une boîte de conserve qu’elle engloutit, en larmes, en essayant de se cacher. Ken Loach a toujours mis en scène des personnages combatifs, en proie à un système incohérent et injuste. Avec « Moi, Daniel Blake », il nous émeut, impuissants que nous sommes à aider un homme dont le combat est peut-être perdu d’avance.

Bruno Dumont pour L'humanitéBruno Dumont dont le film « L’humanité » avait été récompensé par des prix d’interprétation aux comédiens il y a quelques années, revient cette année avec  » Ma Loute ». Il fait se côtoyer des acteurs non-professionnels et des acteurs renommés : Fabrice Luchini, Valeria Bruni-Tedeschi et Juliette Binoche. Comme d’habitude, l’histoire se déroule dans le Nord, sa région natale. Il la filme comme un peintre, si bien qu’elle représente un personnage à part entière. La famille Van Peterghem s’extasie devant la beauté de la baie. Après la série « P´tit Quinquin » diffusée sur Arte, Bruno Dumont poursuit avec la comédie. Pour lui, le drôle est un degré du drame. La comédie, loin d’être un art mineur, doit être considérée comme un art noble qui mobilise le cinéma, puisqu’on grossit les traits. C’est le moins qu’on puisse dire pour  » Ma Loute ». Bruno Dumont définit lui-même son film comme une histoire de fou, une histoire d’amour cruelle, avec des personnages hauts en couleur. Il a volontairement grossi les traits pour que les spectateurs puissent croire à une histoire vraisemblable derrière l’outrance. Ce sont d’ailleurs ces indications qu’il a données aux acteurs pour interpréter ces bourgeois, qui ne sont que des caricatures. Fabrice Luchini a avoué avoir été déstabilisé et s’est demandé au début du tournage ce qu’il faisait là. Il s’est adapté et n’a pas cherché de justesse psychologique à son personnage. Dans le film, il gesticule, parle de manière ampoulée. Juliette Binoche, qui joue le rôle de sa sœur, est excessive, pleure, est grandiloquente tandis que Valeria Bruni, sa femme et cousine, doit retenir ses émotions, toujours dans la retenue. Ce film est une comédie burlesque, loufoque et totalement jubilatoire. On y voit un inspecteur de police obèse qui s’envole, une famille prolétaire cannibale, et on rit beaucoup et souvent. Le film a divisé. Certains festivaliers n’ont pas apprécié cet humour et cet univers décalé. Pour nous, c’est le premier coup de cœur de cette édition.

Suivez le Festival de Cannes Jour par Jour

Les photos de ce 3° jour à Cannes sous l’œil de notre photographe Anh Viet CHAU

.

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos laurence ray

A lire aussi

Lou le loup revient dans deux albums

Lou le loup est de retour dans deux ouvrages, parus aux éditions Bayard, en janvier ...

Lire les articles précédents :
Le Top 14 sur Canal + jusqu’en 2023

C'est officiel, c'est Canal + qui garde les droits de diffusion du Top 14 de ...

Loi Biodiversité : les lobbies font la loi !

Dans le cadre des discussions sur la loi biodiversité, les sénateurs ont refusé hier, pour ...

Tour de Picardie : Nacer Bouhanni vainqueur à Formerie

Nacer Bouhanni a remporté aujourd'hui la première étape du Tour de Picardie disputée dans l'Oise (60) ...

Fermer