Accueil / Culture / Cinéma / Festival de Cannes : le retour de Pedro Almodovar

Festival de Cannes : le retour de Pedro Almodovar

Mardi  au Festival de Cannes a été marqué le retour de Pedro Almodovar dans la compétition, avec son nouveau film « Julieta ».

Pedro Almodovar-JuliettaIl s’est inspiré de trois courtes nouvelles de l’écrivain canadien, Alice Munroe. D’abord tenté par par un tournage en Amérique, Pedro Almodovar a préféré transposer l’histoire en Espagne, qu’il connaît bien mieux. Il n’a pas été très fidèle au texte original et s’est attaché à un personnage principal, Julieta, qu’il suit sur plusieurs périodes, dans les années 80 et maintenant. Pour incarner cette même femme à des âges différents, il a choisi deux actrices. Luis Bunuel, son maître, l’avait fait déjà avant lui. Julieta est une femme, une mère vulnérable, abîmée par les événements de la vie. Le style Almodovar est bien là : des femmes fortes qui souffrent, des couleurs (surtout le rouge), des artistes. C’est un drame simple, moins grandiloquent que dans certains de ses films précédents. Il a d’ailleurs reconnu en conference de presse qu’il n’aurait pas pu réaliser ce film plus jeune. Julieta est un film plein de retenue, qui aborde le thème de la culpabilité, du sentiment d’abandon, du temps qui passe. Dans « Julieta », les femmes subissent le poids du destin. Elles n’ont pas fait de grosses erreurs mais subissent par la vie une punition sévère. A-t-il filmé une tragédie ? Peut-être qu’il s’en approche mais la fin laisse la porte ouverte à un espoir, appuyé par une magnifique chanson. Un beau film porté par un casting de femmes : Rossy de Palma, fidèle d’Almodovar, mais surtout Adriana Ugarte et Emma Suarez pour incarner Julieta à des époques différentes.

Kristen Stewart
Kristen Stewart

Le deuxième film de la journée était « Personal shopper » d’Olivier Assayas. Après « Sils Maria » il y a deux ans, il a à nouveau fait appel à , qui visiblement l’inspire. Dans ce film, elle a le rôle principal, Maureen, une jeune américaine qui s’occupe de la garde-robe d’une célébrité à Paris. Elle se déplace beaucoup et attend surtout que se manifeste l’esprit de Lewis, son frère jumeau décédé récemment. Tous deux sont médiums. Elle s’intéresse alors à la manière de communiquer avec les esprits, fait des recherches sur Victor Hugo et son goût pour le spiritisme. L’idée que l’on peut communiquer d’une autre manière avec les morts et l’influence de cette expérience sur notre façon de vivre avec les vivants intéressait Assayas et constituait en quelque sorte le fil conducteur de son film. Il n’épargne pas les scènes indispensables au genre fantastique, avec l’apparition des esprits, rendant la peur de Maureen contagieuse. Elle parle peu, est solitaire, semble s’interdire des relations sexuelles et les seuls vrais contacts sont avec son téléphone et l’esprit de son frère qu’elle recherche désespérément. Assayas a filmé un long échange de textos : Maureen communique avec un mystérieux inconnu qui semble pouvoir la pourchasser. Elle oscille constamment entre la réalité et le matérialisme de la mode et le monde imaginaire, de l’irréel. À la fin, elle a conquis sa propre identité. Elle n’est plus la jumelle de son frère ni l’employé de la star. Elle est elle-même et va peut-être parvenir à se réconcilier avec la vie. Après avoir vu ou cru voir l’esprit de Lewis partout et après avoir essayé les vêtements et accessoires d’une autre, elle est sur le chemin pour être enfin elle-même. Kirsten Stewart joue avec justesse une Maureen apeurée, solitaire, pas sûre d’elle. Le film a été sifflé en séance de presse. De nombreux journalistes ont reproché au film un côté un peu désordonné avec des scènes de fantômes un peu ridicules et poussées mais tous s’accordent à dire que l’actrice américaine y est excellente. Elle a déjà obtenu le César du meilleur second rôle dans « Sils Maria », d’un certain Olivier Assayas…

Suivez le Festival de Cannes Jour par Jour

Les photos de ce 7° jour à Cannes sous l’œil de notre photographe Anh Viet CHAU

.

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos laurence ray

A lire aussi

Birdy Nam Nam : Dance à l’Olympia or Die

Le 16 septembre 2016 est sorti en toute discrétion Dance or Die, le quatrième album de Birdy ...

Lire les articles précédents :
Dans les bouchons, un livre puzzle bien pensé !

Dans les bouchons est un album bien particulier des éditions Gallimard, un livre puzzle de ...

Pierrick Fédrigo annonce la fin de sa carrière

Festival de Cannes : Le retour de De Niro

Ce lundi, c'était le jour des Américains au Festival de Cannes : Jeff Nichols, Jim ...

Fermer