Accueil / art contemporain / FIAC 2015, prendre le temps

FIAC 2015, prendre le temps

Doug Aitken, Earth Cube, 2014. Courtesy Regen Projects, Los Angeles
Doug Aitken, Earth Cube, 2014. Courtesy Regen Projects, Los Angeles

La FIAC est de retour dans l’immense nef du Palais Royal du 22 au 25 octobre avec ses parcours suscitant toujours des surprises.

Juste quelques chiffres
171 galeries venues de 23 pays sont installées à la FIAC, la France étant la plus représentée avec 25% d’espaces dédiés. Viennent ensuite les galeries d’Amérique du Nord, puis l’Europe avec 68 % des stands. Nouveaux venus cette année : la Colombie et le Canada, le Brésil et le Mexique étant toujours présents, ainsi que la Chine avec trois galeries.

Le parcours
105 galeries internationales d’art moderne et d’art contemporain occupent la Nef du Grand Palais. La Galerie Est, dont l’espace a été revu, rassemble une dizaine de galeries bénéficiant de plus vastes espaces. Dans le Salon d’honneur sont hébergées 19 galeries réputées internationalement pour leur capacité à détecter de nouveaux talents. Dans la Galerie Sud sont présentées 10 galeries dédiées aux tendances émergentes, qui présentent plusieurs expositions personnelles. Le Secteur Lafayette, comme son nom l’indique, rassemble les galeries choisies par la FIAC avec le groupe Galeries Lafayette pour bénéficier d’un soutien financier afin de proposer un projet spécifique avec un ou deux artistes. Le même espace de la FIAC sous l’escalier d’honneur est toujours réservé aux nominés de l’ADIAF présélectionnés pour le Prix Marcel Duchamp 2015. Il s’agit cette année de Davide Balula, Neil Beloufa, Melik Ohanian et Zineb Zedira. Le lauréat sera annoncé le samedi 24 octobre à 11h30 devant l’espace d’exposition des nominés.

Quelques pistes
La foire n’affiche pas cette année d’oeuvres clairement monumentales, mais beaucoup de petites pièces, photographies et dessins d’un réel intérêt à dénicher au coin des espaces. On peut suivre l’évolution de certains artistes, tel Michel Blazy (Galerie art-concept) avec sa série de « Peinture cellulaire recharchable » ultra sophistiquée, contrastant avec ses propositions habituelles. Dans l’air du temps, la galerie italienne Isabella Bortolozzi consacre une véritable exposition à l’artiste précurseur Aldo Mondino décédé en 2005 avec des œuvres très diverses dans les matériaux employés, allant jusqu’à un immense tapis multicolore constitué uniquement de graines (lentilles, variétés de haricots, riz, etc.). Pour revenir en France, il faut découvrir la très belle pièce de Michel François exposée chez Kamel Mennour et le dédale habituel, savamment organisé, des propositions de la galerie G-P et N Vallois qui parvient à exposer 11 artistes sans problème dans un espace plus que restreint. Expérience obligatoire ! À voir aussi, l’élégante prestation scénographique de la galerie Pietro Sparta qui porte l’originalité de préférer la Bourgogne à Paris. Un instant de méditation est conseillé au creux de la galerie Karsten Greve devant les vitrines des œuvres de Claire Morgan… avant de poursuivre dans d’autres directions. Bien d’autres propositions en tous genres, évidemment, ici juste des signes de pistes, à vous de forger votre parcours !

FIAC, du 22 au 25 octobre 2015. Grand Palais, avenue Winston Churchill – 75008 Paris. Ouverture de midi à 20h, nocturne le 23 octobre jusqu’à 21h.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos Archives_de_la_Redaction

A lire aussi

ivo-livi-theatre

Ivo Livi – pièce musicale au théâtre Tristan Bernard – Paris

Ivo Livi ou le destin d’Yves Montand –  Découvrez à travers une narration originale et ...

Lire les articles précédents :
Semaine de la Pop Philosophie à Marseille

Marseille va se plonger une semaine durant, du 26 au 31 octobre 2015 dans une ...

Championnats du Monde de Gymnastique Artistique à la Télévision

Du 23 octobre au 1er novembre, Glasgow (Écosse) accueille l’élite mondiale de la Gymnastique Artistique ...

Un peu d’espièglerie avec « Chi, une vie de chat » aux éditions Glénat

On vous avez déjà parlé de la nouvelle impression, de cette série chez Glénat, de Konami ...

Fermer