Accueil / Culture / Flashback à Toulouse, une immersion dans les années 80 !

Flashback à Toulouse, une immersion dans les années 80 !

C’était la one de Flashback le week-end du 7-8 février à Toulouse ! Les années 80 : des flippeurs et des babyfoot à gogo dans les bars, les premiers temps des consoles vidéos, Marvell et ses supers héros… et surtout des  personnalités marquantes, Emile et Images, Desireless (voyage voyage), Jean-Pierre Mader (Macumba), François Corbier du club Dorothée, ou encore l’actrice américaine Alison Arngrim, alias Nelly Olsen de la petite maison dans la prairie, étaient de la partie pour cette première édition de Flashback…

Le rendez-vous des passionnés

Unique salon en France, Flashback était avant tout un lieu dédié aux passionnés des années 80. Les nostalgiques s’extasiaient ou s’émouvaient devant les vieux jouets, les vieilles consoles et jeux de société. Les flippeurs et babyfoots offraient le prétexte d’échanges et de partage, souvenirs d’adolescence, ou occasion de rencontre. On dresse des constats où l’on regrette les nouvelles bulles qui isolent les individus les uns par rapport aux autres, écouteurs et casques sur les oreilles, yeux rivés sur le portable et qui limitent la rencontre. Nostalgie quand tu nous tiens !  » Ce n’était pas mieux avant, mais il ne faudrait pas perdre les lieux de rencontre entre individus, d’ailleurs il pourrait y avoir plus d’espaces de rencontre entre les visiteurs!  » déclarait cette ancienne teenager dans les années 80.

Pour d’autres, c’était aussi l’occasion d’approcher leurs idoles, au cours de conférences, séances de dédicaces, et spectacles. La malle aux trésors de Nelly Olsen, réunissait les jeunes et les moins jeunes fans de la série la petite maison dans la prairie, pour un spectacle plein de nostalgie et d’anecdotes. « A l’époque les gens ne faisaient pas la différence entre le rôle que j’interprétais et moi. J’ai rencontré des gens qui me détestaient à cause du personnage de Nelly Olsen. » expliquait l’actrice Alison Arngrim toujours très attachée au rôle phare de sa carrière. Ce qui n’est pas le cas de tout le monde !

Séquence nostalgie, mais pas que !

François Corbier psd« Je sais que le public a encore envie d’entendre mes chansons d’avant, mais moi je ne veux plus le faire ! » François Corbier a rebondi depuis ses aventures au club Dorothée. « Au bout d’un moment, j’avais l’impression d’être dans une secte, j’avais 50 ans et on chantait des chansons pour enfants… j’ai cru que j’allais devenir fou. J’ai préféré arrêter ! » Plein d’humour et d’autodérision, entre conférence et séance de dédicace Corbier le rappelle :  » la vie d’artiste ne s’arrête pas à ce qu’elle a été,[…] écrire des chansons pour moi c’est avancer « . Dans un style folk country blues il a continué ses albums, réellement pour adultes cette fois, et dédié le dernier paru à Cabu qui aurait dû en dessiner la pochette. Les années 80, on s’en rappelle oui, mais pas question d’y rester bloqué !

Emile et Images, Mader, Desireless et Antoine

Avant le concert réunissant  et son guitariste Antoine, les artistes se sont tous retrouvés pour une rencontre-discussion avec les visiteurs. Après un petit tour dans le passé et leur parcours, ils sont tous tombés d’accord « on est mieux maintenant que dans les années 80! » Le temps passe différemment pour chacun.

Nos années temps X, deux absents, deux présents, match nul

Le salon n’a pas été une foire hérité du passé où l’on montrait les monstres, ces êtres difformes et parfois effrayants. Non. Les frères Bogdanov et leur surprenante allure ne sont pas venus. Boudant l’événement il nous ont toutefois laissé le loisir de rencontrer Jean-Marc Lainé et Jérôme Wybon, les auteurs du livre Nos années temps X, que les deux frères ont préfacé. Car les années 80 c’est aussi l’émergence d’un autre regard sur la science-fiction, ce que retrace le livre. Science fiction filmée, ou dessinée par des crayons aiguisés, comme ceux de Paul Renaud, auteur de BD, dessinateur pour Marvell et surtout pour les visiteurs de cette première édition du salon Flashback…

Espace central

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos eugenie baylac

A lire aussi

Bowery Boys – Nos pères

Bowery Boys – Nos pères est une bande dessinée des éditions Glénat, parue début février 2017. ...

Lire les articles précédents :
La super promo CDISCOUNT ?

En décembre 2015, ce consommateur commande un téléphone d’une valeur de 580 € sur le ...

Nos vies suspendues
Nos vies suspendues : L’expérience de mort imminente.

Publié au début du mois, aux Editions Guy Trédaniel, Nos vies suspendues est le témoignage ...

Les Hurlements d’Léo chantent Mano Solo

Pour les fans de Mano Solo, les débuts d'années ont toujours un goût amer. Une année ...

Fermer