Accueil / Culture / Frédéric Clémentz publie son premier roman « LE SERMENT DU PASSEUR ».

Frédéric Clémentz publie son premier roman « LE SERMENT DU PASSEUR ».

le serment du passeur

Frédéric Clémentz né en 1981 à Rustenhart en Alsace, a quitté son travail d’ingénieur dans le nucléaire il y a une dizaine d’années pour se consacrer à l’écriture, au cœur de la Drôme provençale où il s’est installé.

Malentendant, sa différence lui a donné, selon sa propre expression « une chance inouïe d’entendre sa voie … »

FCC’est de l’écrivain et philosophe roumain Emil Cioran dont l’œuvre la plus marquante « De l’inconvénient d’être né » est parue en 1973, que Frédéric Clémentz tirera cet enseignement « Un livre doit remuer des plaies, en provoquer même. Un livre doit être un danger. »

Cette citation donnera a Frédéric Clémentz une envie immédiate d’écrire. Le serment du passeur, thriller stupéfiant écrit en quatre mois,  a été élu lauréat au Salon du Livre Paris 2016 par le jury Amazon-Kindle et est en lice pour le concours « Les Plumes Francophones » initié par Amazon et TV5 Monde.

Ce thriller écrit au couteau comme on écrit au crayon entaille peu à peu nos certitudes, les mots nous torturent mais savent avec humour et élégance nous faire sourire pour de nouveau nous faire souffrir.

« Antoine Drévaille n’oubliera jamais. Dévasté à quinze ans par une agression d’une violence inouïe, il décide, 19 ans plus tard, d’adresser une longue lettre à son tortionnaire. Une confession hallucinante pour se désencombrer enfin de cette humiliation qui a souillé sa vie … »

« … Cet homme marqué au fer rouge et soudain « ébloui de l’intérieur » va faire de sa nouvelle vie un combat sidérant contre les coups de poignard du destin : le sien et celui de ceux qu’il aime, qui sont à genoux et n’ont plus la force de se battre …»

Impossible d’en dire plus et difficile d’en dire moins. La découverte doit être totale, renverser, bouleverser comme je l’ai été, laisser exsangue et étourdir, comme je le suis encore.

Pour reprendre une autre citation d’Emil Cioran « On ne devrait écrire des livres que pour y dire des choses qu’on n’oserait confier à personne. ». C’est dans cet esprit que l’auteur se confie à nous, nous livrant des secrets d’une noirceur innommable.

Une écriture hallucinée comme une griffure, chaque mot, chaque expression laissant autant de plaies béantes, un style d’une incroyable originalité, adouci par le regard qu’il porte sur ceux qu’il aime, comme Froz par exemple et sa devise inoxydable « Ne jamais s’encombrer des cons plus de vingt-cinq secondes et ne jamais manquer d’oseille. ». On ne peut qu’être en empathie avec un tel personnage.

Je vous recommande vivement la lecture de ce roman qui ne peut laisser indifférent et qu’il faut aborder comme un voyage dans les tréfonds de l’âme humaine.

 

 

 

 

 

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos dominique iwan

Parallèlement à une vie professionnelle tournée vers le monde des matériaux polymères et un bref passage dans la sphère publicitaire en tant que maquettiste, ma vie a été guidée par deux passions, l'écriture (un livre écrit dans mes jeunes années, des nouvelles pour enfants, un second livre en chantier ... ) et la sculpture avec la création d'un blog en 2014 " entre Ciel Ether ". Je collabore au site www.francenetinfos.com depuis plus d'un an, particulièrement dans le domaine littéraire, avec déjà plus d'une trentaine de chroniques.

A lire aussi

La famille fantastique, tome 2, Les orphelins de Targas

Les orphelins de Targas est le second tome de la série La famille fantastique, qui ...

2 commentaires

  1. absolument convaincue !………j’achète

Lire les articles précédents :
Mademoiselle – comédie musicale à Paris

" Mademoiselle " ou quand le chic parisien rencontre Cabaret, Chorus Line ou Chicago et quand le glamour à ...

La luminothérapie fait sa place chez Fortuneo-Vital Concept

Depuis le début de saison, la luminothérapie fait sa place au sein de l'équipe Fortuneo-Vital ...

Trois journées spéciales au parc des félins

Le Parc des Félins installé sur le domaine de la Fortelle à Lumigny-Nesles-Ormeaux (77) a ...

Fermer