Accueil / Culture / Fuck America en avant-première du Festival d’Avignon

Fuck America en avant-première du Festival d’Avignon

Le theatre de la Joliette-Minoterie à Marseille va présenter du 5 au 25 juillet, sa création « Fuck America » au Théâtre de la Manufacture d’Avignon, dans le cadre du célèbre Festival. Tirée du livre de Edgard Hilsenrath, la pièce a été adaptée et mise en scène par l’extraordinaire Haïm Menahem, co-directeur du Théâtre de la Minoterie qui en incarne le personnage principal, aux côtés du musicien David Rueff au saxophone.

manufactureLa Rédaction Marseille de France Net Infos a eu le grand privilège d’assister à l’avant-première de la pièce ce lundi 22 juin dans la petite salle du Théâtre de la Minoterie à Marseille. Haïm nous expliquera par la suite que cette salle correspond à la configuration du theâtre de la Manufacture et que cette représentation lui avait permis de prendre ses premières marques avant de se lancer dans le marathon du Festival.

Fuck America : une pièce drôle et bouleversante, une verve féroce, décomplexée, iconoclaste, qui percute…

La scénographie est très originale, dans cette salle où la scène est de plain-pied, l’espace scénique est délimité par des liasses de feuilles imprimées de textes en rouge et noir, alignées à même le sol, formant le contour de la scène mais aussi des espaces géométriques à l’intérieur. Deux chaises, un bureau, une lampe composent le décor minimaliste. Sur une chaise, le saxophoniste illustrera tout le long de la pièce les propos de l’acteur avec des notes, des sons, des mélodies. Il rythmera de respirations, et de moments poétiques toute la pièce.

fuck_americaSur l’autre chaise, Haïm Menahem nous happe par son charisme dès la première phrase. Il ne nous lâchera pas tout au long de son récit. Le public l’écoute, fasciné, pris par la personnalité éclatante de l’artiste. Avec une nonchalance étonnante et un naturel que beaucoup d’acteurs pourraient lui envier, Haim déroule la trame narrative de son spectacle avec panache.

Il incarne plusieurs personnages dans des dialogues imaginaires qui seront sans conteste les temps forts de cette pièce. On l’écoute nous conter l’histoire de  Jacob Bronsky, ce juif allemand persécuté avec sa famille pendant la guerre, rescapé de la Nuit de Cristal, émigrant dans un pays qui lui semblait la Terre Promise : l’Amérique, mais qui s’avèrera être son pire cauchemar. Les deux premiers mots q’il prononcera en anglais au pied de la statue de la Liberté seront « Fuck America« .

De petits boulots en rencontres improbables, il raconte les horreurs de la guerre, les préjugés, le racisme, la thérapie par l’écriture, la relation entre l’énergie créatrice et le sexe… La palette d’émotions de l’acteur est incroyable, il nous promène du rire aux larmes avec grande dextérité. Il fallait un acteur aussi talentueux que Haim Menahem pour porter un texte aussi fort que celui-ci.

En représentation au Théâtre de la Manufacture en Avignon, tous les jours pendant la durée du festival, ne ratez surtout pas cette pièce exceptionnelle, une pure réussite.

Théâtre de la Manufacture 2 Rue des Ecoles 84000 Avignon

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos alissash

A lire aussi

Wonderpark, tome 3, Cyclos

Cyclos est le troisième tome et le troisième monde de Wonderpark, dans lequel, Mervin, Jenn ...

Lire les articles précédents :
Je découvre en couleurs… La nature

Voici une nouvelle collection de documentaires pour les jeunes lecteurs dès 3 ans, Je découvre ...

Découvrez le très bel oracle des forains

J'ai l'habitude des jeux de cartes que ce soit des tarots ou des oracles. Et ...

Du bon usage du numérique

La Toile ! On l’accuse de polluer nos vies de trop d’informations, trop vite, trop ...

Fermer