Accueil / Santé / Golf et hypnose : La peur de jouer

Golf et hypnose : La peur de jouer

La préparation mentale englobe plusieurs spécialités. Entre coaching et psychologie, l’hypnose occupe une place de choix. Coachs et psychologues, quand ils sont formés, utilisent la discipline pour travailler, entre autres, sur la régulation des émotions.

Pour un non initié, le vocabulaire qui caractérise la pratique de l’hypnose n’est pas rassurant. La transe, la suggestion ou l’emprise sont des expressions à forte connotation négative. Il est nécessaire que le praticien pose un cadre sérieux, à l’intérieur duquel il évite d’alimenter des préjugés inexplicables en rapport avec la notion de superstition.

S’il est difficile de faire toute la lumière sur le fonctionnement de l’hypnose, son usage nous montre qu’elle offre la possibilité à une personne de réfléchir à son quotidien sans les craintes ou les peurs habituelles. Cette simple expérience entraîne des changements de comportement. Le préparateur mental calibre son intervention dans des limites réalistes, de façon à ce que l’individu s’adapte au mieux à son environnement.

LA PEUR DE JOUER

Les enfants aiment jouer dans un espace où ils donnent libre cours à leur imagination. Le jeu permet de passer d’un état à un autre. Pour compenser par exemple la frustration générée par l’absence d’un parent, une petite fille pourra s’amuser à retrouver la poupée qu’elle avait volontairement égarée. Les règles de ces jeux, conciliantes, permettent de dépasser des contraintes liées à la réalité. C’est une façon de maintenir un équilibre émotionnel sur la base duquel, progressivement, l’enfant développe des capacités d’adaptation.

Avec le temps, le contexte change mais nous gardons cette faculté à entrer dans notre monde intérieur, à faire « comme si ». Contrairement à l’enfant, le raisonnement de l’adulte n’est pas directement tourné vers la satisfaction. Il doit prendre en compte les difficultés de la vie sociale. La conscience fait que l’individu utilise sa capacité d’anticipation pour s’organiser. Le revers de la médaille, c’est que souvent, à trop réfléchir pour bien réagir, l’accumulation des scénarios entraîne une forme d’inhibition dans l’action. La peur des conséquences est un frein sur lequel nous appuyons bien malgré nous.

Il semble qu’une des principales difficultés d’un joueur ne soit pas le geste technique en lui-même, mais sa capacité à gérer le peu de temps qui s’écoule entre le moment où il arrête de penser et celui où il s’engage dans l’action. Une partie de la réussite technique dépend de la relation entre le corps et l’esprit, de la capacité de l’individu à passer du geste imaginé au geste réalisé (d’un état à un autre), sans être parasité par la crainte du résultat.

L’HYPNOSE EST UNE DISCIPLINE A PART ENTIÈRE MAIS COMPLÉTEMENT A PART

golfeur et hypnoseQuand les contre-performances se répètent, on peut dire que l’histoire « bégaie ». La peur n’est pas forcément associée à un danger, elle peut être acquise, comme fixée par une mauvaise expérience. La crainte ou l’angoisse se manifestent sous différentes formes : un manque de tonus musculaire, la gorge qui serre ou une fébrilité corporelle. L’hypnose, pleine de nuance, entraîne la personne dans une zone où la raison et les émotions peuvent cohabiter sans s’opposer.

Dans cette optique, existent deux principales options de travail. Le praticien peut rencontrer le joueur dans le décor feutré d’un cabinet ou se déplacer sur le parcours. C’est en situation que la pratique de l’hypnose dans le golf prend tout son sens. Un club à la main, le joueur s’expliquera avec authenticité sur ce qu’il ressent quand ça ne se passe pas comme il le souhaite. Reste une condition en lien avec l’hypnotisé. La posture debout ne peut pas être tenue pendant de longues minutes. Le préparateur mental utilisera une forme d’hypnose dite « classique » pour diminuer le temps de travail. Il s’appuiera sur des phénomènes comme la lévitation (1), la catalepsie (2) et plus rarement l’analgésie (3) pour valider la transe.

Il doit avoir suffisamment confiance en ses capacités pour prendre le risque d’entendre : « l’hypnose, ça ne marche pas sur moi ». La discipline se distingue de la relaxation ou de la sophrologie. L’hypnose appliquée au sport ne vise pas un public en difficulté mais des femmes et des hommes qui souhaitent progresser. Dans ce contexte, le praticien doit montrer l’exemple sans s’abriter derrière des protocoles préparés à l’avance.

La peur n’épargne personne, sauf peut-être les irresponsables. La faire disparaître est tout à fait possible. L’amnésie est un phénomène hypnotique au même titre que la catalepsie ou l’analgésie. Bien que spectaculaire, ça ne semble pas être une solution fiable. De telles suggestions durent rarement dans le temps et impliquent directement la volonté du praticien dans le processus.

Il est moins complexe et plus prudent d’utiliser l’hypnose pour que la personne puisse ressentir et percevoir ses affects sans qu’elle se sente oppressée. Elle est ainsi capable d’inverser le procédé d’interprétation des sensations négatives. Plutôt que de les laisser provoquer des ruminations, elle réduit les affects à ce qu’ils sont réellement, de simples stimuli.

Ce moment est charnière, le sportif comprend qu’il peut faire avec ce qu’il pensait être un handicap. Il est amené à agir beaucoup plus positivement face à la difficulté. De plus, il peut clairement expliquer les bienfaits qu’il a tiré de l’hypnose. Dans la continuité, les bénéfices de cette expérience pourront s’étendre plus largement qu’au seul domaine du sport, sans l’aide du praticien.

Laurent Favarel. Praticien en hypnose Centre médical Le Brandis 13005 Marseille

 

(1)Phénomène idéomoteur, deux mains qui se rapprochent jusqu’à se toucher sans que la personne ait fait un effort particulier.

(2) Phénomène physique provoqué par l’équilibre entre deux groupes de muscles qui ont une fonction inverse comme par exemple un bras qui tient en l’air tout seul une fois qu’il a été soulevé par le praticien. 

(3) Interruption momentanée du signal de la douleur

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

Les 20km de Paris 2017 – les inscriptions sont ouvertes !

Les 20km de Paris, certainement l’une des courses les plus mythiques de Paris, mais également ...

Lire les articles précédents :
J’apprends et j’écris, la nouvelle collection Nathan

Les éditions Nathan proposent pour cette année 2016, une nouvelle collection, pour accompagner les jeunes ...

Dans la tourmente: les années du silence, Louise T. d’Essiambre

"Dans la tourmente : les années du silence" de Louise Tremblay d’Essiambre est le premier ...

Alexandra David-Néel – Les chemins de Lhassa

Christian Perrissin et Boro Pavlovic proposent, à travers cette bande dessinée, parue aux éditions Glénat, le 2 mars ...

Fermer