Accueil / Agenda / Le Grand Feu de Saint-Cloud

Le Grand Feu de Saint-Cloud

Vous aimez les PIF, les PAF, les BANG et les WIZZZZZ !! Le Grand Feu de Saint-Cloud, plus grand spectacle pyrotechnique d’Europe tiendra ses promesses pour la 7ième édition de cet époustouflant embrasement le 12 septembre 2015 dans le Parc du Domaine National de Saint-Cloud.

Feu

Pour réserver votre place et assister à ce show monumental et inoubliable :

Catégorie 1 (A) : 79 euros
Catégorie 2 (B) : 68 euros
Catégorie 3 (S et T) : 59 euros
Catégorie 4 (U et V) : 49 euros
Catégorie 5 (Y et Z) : 28 euros

 Le Grand Feu 2015 !

Les aficionados le savent bien : l’histoire du Grand Feu s’écrit au fil des ans dans la pérennité et le changement. Et ce n’est pas antinomique ! Bien au contraire. Ce spectacle pyrotechnique inédit et inégalé dans toute l’Europe, est concocté par deux passionnés, Patrick Jolly, fondateur de PAP, et Jean-Éric Ougier, artificier. Ces artistes-créateurs-producteurs-entrepreneurs, connus et reconnus bien au-delà de nos frontières, vont jusqu’au bout de leur rêve et… du nôtre. Outre « l’optique et l’objectif d’être un grand feu », ils ont à cœur de concevoir « un objet de création artistique sans cesse renouvelé ». Les artificiers, Emmanuel, Pascal et Léopold, relèvent chaque année ce défi sous la houlette de Jean-Éric Ougier, patron de Fêtes et Feux. « Nous nous fixons, confie ce dernier, un challenge sonore et scénographique pour que le spectateur soit tenu en haleine tout au long du spectacle ».

Une première partie consacrée à l’histoire des décors

Cette année, la nouveauté concerne la conception du Grand Feu imaginée à travers le prisme des décors. Le récit de la première partie du spectacle permettra de relater toute l’histoire de l’architecture de la fête qui s’est développée autour des notions de fêtes et de feux ; art précurseur de ce qu’allaient être les décors en pierre de la Grande Cascade du Domaine de Saint-Cloud. Rappelons que c’est le souverain François 1er qui a introduit le décor de fête pour les entrées royales, les mariages et autres célébrations fastueuses… Celui du Grand Feu s’apparente au land-art, constitué à base de palettes de construction. Les couleurs or et argent dominent la première partie du spectacle. En opposition, la seconde se veut volontairement axée sur les couleurs très lumineuses et variées, toujours très monochromes -véritable signature de Fêtes et Feux-, et plus contemporaine. Le bouquet final, cette année, va rompre avec la tradition observée les années précédentes et sera multicolore et non pas unicolore.

Une volonté de multiplier les effets et de les remettre à l’honneur

Au fil des années et des défis, peut-on parler de surenchère ? « Oui , affirme Jean-Éric Ougier. 500 marrons seront tirés pour fêter l’anniversaire de la bataille de Marignan, mais aussi et surtout l’accession au trône de François 1er et la Renaissance. Nous allons encore multiplier tous les effets et les remettre à l’honneur, ce qui n’était plus de mise, à savoir les pièces sur mâts et, au sol, les fontaines, les roues tournantes, les saxons, les girandoles, les soucoupes volantes, les courrantins, qui constituaient la dentelle pyrotechnique du XVIII è siècle et qui sont destinées à un public de proximité car les effets ne « montent » pas à plus de 8 m maximum ».

Il s’agit d’élargir encore davantage la palette des effets pour contrarier totalement la mondialisation qui sévit y compris dans ce domaine ! La volonté du Grand Feu de Saint-Cloud, c’est de surtout ne pas ressembler aux autres feux. Pas un feu d’artifice actuellement en France ne dispose d’autant de pièces ! Est-il besoin de préciser que ces pièces sont véritablement des créations d’art qui reprennent celles du XVIIè siècle produites par des artistes spécialisés et étroitement liées à la dentelle, aux frises architecturales, etc. Elles sont là pour magnifier le décor. Bien sûr, on ne pouvait que s’attendre à des nouveautés ! Citons notamment « les fontaines or sublimes et les guirlandes de feu crépitantes spécialement fabriquées pour le Grand Feu », précise le maître artificier. Avec la deuxième partie du spectacle placée sous le signe de l’imagination, plus que jamais, ce rendez-vous artistique flamboyant va tenir toutes ses promesses, si l’on en juge par la composition dramaturgique parfaitement maîtrisée.

Pour cette 7è édition, le chiffre 7 est hautement symbolique : il évoque les 7 couleurs de l’Arc-en ciel. 2015 n’est pas un millésime anodin pour les instigateurs du plus Grand Feu d’Artifice d’Europe. L’Année internationale de la lumière a été proclamée par l’UNESCO ; cette initiative vise à sensibiliser les citoyens du monde entier sur l’importance, au quotidien, de la lumière et des technologies qui y sont associées telle l’optique. La Lumière et ses technologies participent pleinement au développement de notre société. C’est une occasion unique d’inspirer, d’éduquer et de connecter les êtes et les talents à l’échelle mondiale. Ce show époustouflant s’inscrit dans cette démarche de partage inter-générationnel.

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos carolinemarquet

A lire aussi

Une tyrolienne pour sauter de la Tour Eiffel du 5 au 11 juin 2017

Une tyrolienne sur la Tour Eiffel ! Le pari complètement fouuuu de Perrier ! Ce ...

Un commentaire

  1. Gaetan Premier

    Pour info: les places en tribune A ne sont pas à 82€ mais à 79€.

Lire les articles précédents :
rédacteurs
Vulcania : Partez à la découverte des volcans!

Ce samedi 6 juin, La rédaction de FranceNetInfos a passée une journée à Vulcania , ...

Le Cube S de Canal + Canal : Tout savoir

Dans notre dernier article , nous révélions Dimanche la sortie officielle dès mercredi d'un nouveau ...

Tour de France : Portrait de Jean-Christophe Péraud

Jean-Christophe Péraud, coureur atypique, est passé professionnel à un âge où nombre de coureurs prennent ...

Fermer