Accueil / Agenda / Haci Caold ou le talentueux dessinateur

Haci Caold ou le talentueux dessinateur

Rendez –vous fixé au café de la gare de Metz. Haci Caold, passionné de dessin, a choisi ce lieu pour son calme. Metz est aussi la ville dans laquelle il se perfectionne en MAANAA (mise à niveau en arts appliqués) au lycée de la communication.

Il m’explique avec enthousiasme: « Je dessine depuis la maternelle, au départ c’était un passe temps comme un autre, il y a 6 ans je me suis remis en question et me suis dit que je peux en vivre pleinement. Maintenant je dessine le plus souvent possible, je dessine pratiquement chaque jour ; où que je sois, dans le train, dans le bus, chez moi, au lycée et mon rêve principal c’est de pouvoir en vivre. »

Pastel, feutres, aquarelles, crayons, stylos à bille… Papier kraft, body art, ou peau de banane … Portrait, personnages fantastiques, de science fiction,ou de jeux vidéos… Ombres ou couleurs, profondeur ou légèreté.. Rien n ‘arrête les mains agiles du dessinateur, il dessine, exprime, illustre…

«Mon inspiration vient principalement de jeux vidéo, c’est ma seconde passion, et dans mon futur métier je veux être créateur de personnages dans une entreprise de vidéos. Je suis très passionné par tout ce qui est fantaisiste et science fiction » me dit Haci Ozkaynak dont Caold est le nom d’artiste.

Plus que de créer des personnages, le dessinateur cherche également à transmettre un message à travers ses créations : « Je fais des dessins qui dénoncent des thèmes d’actualité comme le racisme, le sexisme, la pollution, l’environnement … Les thèmes me viennent en fonction de l’actualité nationale et internationale. Pour moi c’est important de pouvoir lutter contre ce qui me déplait, on sait tous qu’aujourd’hui il y a de plus en plus de racisme. Concernant la pollution il y a de plus en plus de ravages, on vit à crédit vis-à-vis de la terre… pour moi le but c’est de pouvoir choquer et réveiller les consciences. Je cherche à faire passer un message de paix et de tolérance ».

Dessin de l ‘artiste Pez

 Pez , artiste français, est l’une de ses sources d’inspiration : «  il dénonce tout ce qui est politique, racisme ou autre, ses dessins sont très précis, il y a beaucoup de détails et cela m’impressionne beaucoup …  J’apprécie également les artistes de Blizzard »

Toujours en recherche de perfection et d’évolution, le dessinateur refuse de  rester dans sa zone de confort : « Je commence à laisser tomber le stylo et trouver une ouverture, histoire de rénover, je mise maintenant davantage sur les couleurs… Avant j’utilisais énormément les crayons à papiers. Je me laisse aller pour découvrir autre chose. »

Sortir des sentiers battus est une qualité primordiale pour l’artiste, mais pas seulement : « On doit être ouvert à la critique qu’elle soit positive ou négative, il faut être curieux et ouvert à tout, il faut être passionné, c’est aussi important d’avoir un esprit de partage, ne pas avoir peur de montrer ses dessins » affirme Haci.

Il rajoute : « L’une des qualités qui reflète aussi le dessinateur c’est l’humilité, il faut rester humble, il faut rester soit-même quoiqu’il arrive et ne pas jouer un double jeu quand on commence à être connu. Je refuse d ‘être hautain, c ‘est une image que je veux absolument éviter ».

Et l’humilité semble réelle chez ce jeune dessinateur de talent qui malgré sa grande communauté qui le suit sur les réseaux sociaux (13000 followers sur facebook, environ 1000 sur instagram, 400 sur twitter ou autre réseau social), se rend disponible , partage , conseille et transmet son savoir auprès de jeunes dessinateurs en herbe.

À l ‘image de ses interventions auprès de scolaires et collégiens (médiathèque intercommunale de Warndt) ou en établissant des rencontres entre artistes.

Son amie et ancienne collègue de Faculté,  Jeanne Hosatte confirme : «  Haci est une personne adorable, c ‘est très compliqué de ne pas l’apprécier , je ne dit pas qu ‘il est parfait mais c ‘est la personne qui cherchera à être en accord avec chacun et qui n’hésitera pas à aider ». Et d’affirmer concernant ses créations: « J’ai remarqué le changement, avant, c ‘était davantage brouillon, maintenant les couleurs sont présentes, il y a  plus de détails , de la précision ».

Un défi artistique lancé sur les réseaux sociaux consistant à se décliner soit même plus de 5 fois en plusieurs styles différents devient une opportunité pour Haci Caold: il transforme ce défi en Projet 50, prend pour modèle son ami Léo Peral « qui a la particularité d’avoir un visage passe partout pour chaque thème » et crée du « Style Simpson, » au « Style filtre Snapchat », en passant par le « Style Mario » une cinquantaine de dessins ce qui exprime le talent certain et évident de l’artiste.

                                

Au-delà de la passion, l’artiste a trouvé dans le dessin une thérapie, un moyen d’évasion pour combattre son handicap et exprimer son ressentit, son désir de partage: «  J’étais quelqu’un de très réservé et timide, je me mettais très peu en avant, mais j’ai réussi » me confie t-il.

C’est en effet un grand pas en avant et une réussite pour l’artiste qui expose à la médiathèque intercommunale de Warndt de la ville de Creutzwald toute une série de dessin sur l’univers fantastique.

Haci Caold est un dessinateur autodidacte de talent, sensible, avec une forte capacité de résilience comme il l’exprime sur sa page facebook : « Désormais motivé, plus que jamais, je continuerais de me battre quoi qu’il arrive. Même abattu sur le sol, je continuerais en rampant s’il le faut, car c’est le chemin dans lequel j’ai choisi de vivre tout simplement. »

Avec une telle détermination, assurément son rêve de devenir créateur de jeux vidéos est déjà tracé… au marqueur !

 Mieux  connaitre Haci Caold

  • Son parcours universitaire? BTS enseigne et signalétique, MAANA
  • Ses expositions ? Une exposition le 29 Mai  2016 à Forbach- Une exposition en cours à la Salle de la Médiathèque à la Ville de Creutzwald, du 17 Janvier au 25 Février 2017.
  • Plutôt stylo à  bille ou plutôt  mine de crayon ? Stylo bille
  • Son record de temps pour une création (plus long et plus court) ? 90 heures pour le plus long, 20 minutes pour le plus court.
  • Son style préféré (style réaliste, manga…) ? Style fantaisiste
  • Ce dont il a besoin pour dessiner ? La musique.
  • La trousse de Haci ? Feutres,  marqueurs, stylos à bille, pastels, crayons …

Pour plus d ‘informations sur Haci Caold, voir son Facebook, Twitter, Youtube

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos Nuncia Dumorné

Actualités Lorraine & Alsace.

A lire aussi

Patients – le film de Grand Corps Malade – sortie le 1er mars 17

Patients – film réalisé par Grand Corps Malade et Mehdir Idir – Sortie dans les ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Les dinosaures dans la collection Dis-moi !

La collection Dis-moi ! des éditions Larousse se complète avec Les dinosaures, paru aux mois ...

Blanche-Neige, une nouvelle vision et une nouvelle bande dessinée

Blanche-Neige est une nouvelle bande dessinée qui présente et offre une vision nouvelle du célèbre conte ...

Molang et Piu-Piu à découvrir en album jeunesse

Molang, personnage TV et sur YouTube,  pour les jeunes enfants est à découvrir dans un grand ...

Fermer