Accueil / Culture / Littérature / BD / Inca, tome 1, L’Empire des quatre quartiers, aux éditions Glénat.

Inca, tome 1, L’Empire des quatre quartiers, aux éditions Glénat.

Une nouvelle série vient de inca-t1-empire-des-quatre-quartiers-glenat-bdparaître ce mois de juin 2013, aux éditions Glénat, le premier tome d’Inca, L’Empire des quatre quartiers, emporte le lecteur dans une fresque dure sur la vie et le sort du peuple inca.

Au pied des Andes un terrible combat vient de prendre fin, Huayna Capac est le premier des incas, nous sommes en 1500. Devant lui, une vision d’horreur, un serpent trace son chemin depuis les entrailles d’un mort, le pire des présages. Peu de temps après un coursier vient apporter un message à l’empereur, les oracles de Cuzco ont eu une vision : de grands hommes blancs vont bientôt arriver par la mer, et leur peuple ne pourra pas lutter et résister à leurs armes et leurs pouvoirs. Neuf ans plus tard, au lac Titicaca, dans la pénombre, une personne laisse un panier dérivé sur l’eau. Le jour levé, sur les rivages de l’île de la lune, une femme entend des pleurs, elle s’en approche et découvre un panier renfermant un nourrisson, il a un tatouage dans le cou représentant un serpent, également à ses côtés, une statuette…inca-t1-empire-des-quatre-quartiers-glenat-bd-extrait

Les scénaristes LF Bollée et Laurent Granier, invite le lecteur à découvrir une histoire authentique et dure sur le devenir trop peu connu du peuple inca. Le récit est simple et sans grande surprise, reprenant les classiques d’un enfant retrouvé qui doit devenir roi, pour guider son peuple, cependant, la fresque historique permet de s’enrichir de la culture de cette société. Le scénario est toutefois bien mené, le lecteur suit tranquillement, dans ce premier tome, l’enfance de ce héros qui doit se battre et ruser pour survivre. Quant au dessin de Lionel Marty, il est réaliste, mais les personnages, les visages se ressemblent beaucoup, heureusement, chaque protagoniste a un accessoire ou autre, pour les différencier, quelques rares cases de paysage, très belles, invitent le lecteur au voyage.

Fresque historique et cruelle, Inca, est une invitation à la culture et au dépaysement, plutôt qu’à la découverte d’un nouveau récit. Ce dernier reste, tout de même, bien écrit, on se laisse transporter sans grandes surprises.

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos celine.durindel

A lire aussi

Le grand livre-jeu pour sauver la planète

Le grand livre-jeu pour sauver la planète est un ouvrage des éditions Nathan, paru en ...

Lire les articles précédents :
Glossybox fete ses deux ans de Beauté

Bienvenue dans le monde Glossy de GlossyBox pour célébrer les 2 ans de la marque ...

Afterwork en Beauté chez L’ Oréal Professionnel – Une grande première parisienne

Le 27 juin dernier avait lieu l’Afterwork professionnel parisien pour les blogueuses invétérées et femmes ...

Les 5 chemins pour un hiver “Sport”

Qui n'aimerait pas ressentir le vrai plaisir de pouvoir conduire sa voiture de sport même ...

Fermer