Accueil / Culture / Littérature / BD / Infinity 8 tome 4 : Une Guérilla symbolique !

Infinity 8 tome 4 : Une Guérilla symbolique !

8 est un chiffre fétiche pour les Éditions Rue de Sèvres, depuis la sortie de leur série sci-fi : Infinity 8 ! Une série « space-opéra- rétro SF », présentant l’odyssée de l’équipage de l’Infinity 8, un vaisseau spatial dont le personnage principal est une créature ayant la capacité de créer des boucles temporelles (reboot) ! Un moyen de régler les problèmes rencontrés au fil de leur progression spatiale et d’enquêter sur des faits contraignants !
Investigations, maîtrise du temps, humour décalé et scénarios sophistiqués se bousculent dans cette série, crée sur une idée originale de Lewis Trondheim et Olivier Vatine, se décomposant en 8 épisodes co-écrits et co-illustrés par une myriade de scénaristes et de graphistes de talents.

« 8 agents, 8 missions, 8 reeboots temporels, pour découvrir la vérité et sauver l’infinity 8 »

Ici, le tome 4 intitulé : Guérilla symbolique, concocté cette fois par Trystam, Throndeim et Kris, nous entraine dans les aventures de l’agent Patty Stardust depuis le 10 mai !!!

© Rue de Sèvres

Le décor :

Patty Zimmer, superbe panthère afro, dont la « sexytude » n’empêche en rien, quelle soit le seul agent qui ai réussi à infiltrer la guérilla symbolique depuis 5 ans !!! Une mission de haute voltige où elle est définitivement arrivée à s’octroyer le rôle de régisseurs des symbo-guérilléros !!!  Ce groupuscule politique, dont le gourou n’est pas très net, semble préparer un happening pendant le voyage !!

Malheureusement sa couverture tombe presque à l’eau lorsque le capitaine de l’Infinity 8, la convoque pour une mission bien plus importante apparemment : une « nécropole intergalactique grande comme votre système solaire » leur bloque le passage !!!

Patty est non seulement furieuse que son affectation s’en trouve changée, d’autant qu’elle s’était amourachée du beau-fils du Gourou pour qui elle a beaucoup d’affection, et qu’elle doit se coltiner Mister Moosh, un énergumène dont la renommée dépasse les 837 millions de followers !!! Un journaliste bien grande gueule, une tigresse en rogne, un groupuscule psychédélique au chef plein de « surprises », des regards tournés vers la guérilla symbolique et une mission intergalactique …. Un mix qui risque de devenir explosivement coloré !!!!!!

© Rue de Sèvres

Le point sur la Bd :

Un nouveau tome pour les aventures de l’Infinity 8, toujours rythmé par la rétro SF !! Ce tome 4 sent bon les années 70 avec ces « guérilléros » camés, à poils, qui vénèrent l’amour, la drogue et le rock’n’roll !!! Une ambiance très psychédélique retraduite par Martin Trystam et Hubert, qui nous « flashent » de couleurs dans cette ambiance « seventees » totale !!!

Un scénar toujours pleins de surprises grâce au reboot intergalactique du Capitaine, qui permet toujours de découvrir des situations complexes dont l’agent, personnage principal doit se sortir impérativement sans trop de casse !!!

La Conclusion :

Infinity 8 tome 4 : Guérilla symbolique, c’est un total reboot interstellaire qui nous ramène rapidement aux belles années Sex,Drugs and Rock’n’roll sur fond d’investigations galactiques !!!

De la vrai SF pour les avertis aux Éditions Rue de Sèvres, toujours un bonheur de lire les aventures différentes en one-shot des agents créés  par Throndeim, et Krys sur ce quatrième opus !!

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Quand le cinéma se transforme en jeu vidéo

En plein été quoi de mieux que de passer une soirée entre amis à jouer ...

Lire les articles précédents :
La Dernière Licorne de Tobby Rolland, un thriller apocalyptique

Les éditions Presses de la Cité présentent un thriller ésotérique sur un des mystères de ...

Le nu au coussin bleu de Massimo Nava

Les éditions des Falaises présentent un polar percutant gravitant autour du monde de l'art : ...

A Montpellier « La Panacée » révolutionne l’Art contemporain.

L'esprit corpo" Made in Montpellier" version Beaux-Arts se fait ressentir à La Panacée, le lieu ...

Fermer