Accueil / Culture / Littérature / BD / Jeu d’ombres, tome 2, Ni ange ni maudit

Jeu d’ombres, tome 2, Ni ange ni maudit

Ni ange ni maudit est le second et dernier tome de ce thriller, Jeu d’ombres, de Loulou Dedola et Merwan, paru aux éditions Glénat, en janvier 2017. Une bande dessinée captivante, aux aventures sociales et politiques, et au scénario réaliste.

jeu-d-ombres-t2-ni-ange-ni-maudit-glenatCengiz semble songeur, à la fenêtre d’un appartement. Viviane entre dans la pièce et lui explique qu’elle a pensé, pour la journée « carrières et emplois », ils pourraient inviter des DRH du public… Ils discutent tous deux, pendant qu’ils lavent et nettoient la pièce. En rentrant chez lui, il retrouve sa jeune sœur, assise par terre dans le couloir, l’air plutôt mélancolique. Il reprend la jeune fille et lui explique qu’il est interdit pour une enfant de douze ans d’être triste ! Il l’a prend alors dans ses mais, la fait voler comme un avion, avant un atterrissage dans le canapé. Après ce petit moment de réconfort, la jeune fille demande à Cengiz s’il est vrai que les policiers ont tué Sayar. Cengiz regarde la fillette et lui promet de garder un secret, Sayar est vivant… La jeune fille sourie et part tranquillement. Dans sa chambre, le héros est plutôt nerveux, il donne un bon coup de poing dans la porte d’un placard, au milieu d’une affiche.

jeu-d-ombres-t2-ni-ange-ni-maudit-glenat-extraitLe scénario est toujours bien mené, la trame captivante. Une conclusion explosive, où la politique impose sa loi. Le récit tient parfaitement la route et jongle très bien entre faits réels et réalistes et la romance de cette histoire. Tension, criminalité, destin, trafics, fric, amours, politique et coups bas sont au cœur de cette bande dessinée. Violence et réalité se mêlent au destin fragile du héros, qui tentent de faire au mieux pour les jeunes de son quartier, qui s’investi, tout en protégeant sa famille… Le récit est découpé en plusieurs parties, reprenant les noms des différents protagonistes, pour une lecture, malheureusement moins fluide et plus difficile. Le dessin est Le travail à l’aquarelle est moins plaisant que dans le premier tome, mais reste dynamique et fin, avec de belles scènes d’action.

Ni ange ni maudit est le dernier tome de Jeu d’ombres, qui offre une conclusion à ce captivant thriller. Une bande dessinée qui suggère une aventure sociale, bien menée dans l’ensemble, entre romance et réflexions, destin et famille…

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos celine.durindel

A lire aussi

Les mini-sorcières : deux nouveaux romans et le premier cahier d’autocollants.

Les mini-sorcières sont à retrouver aux éditions Les livres du Dragon d’Or, dans deux nouveaux ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Des plats cuisinés à domicile et en instantané

Le nom Uber nous est désormais tous familier. La compagnie de transport basée à San ...

Les incroyables énigmes de Sherlock Holmes

Les incroyables énigmes de Sherlock Holmes est un bel ouvrage, paru aux éditions Larousse, qui propose, aux ...

CREAM « Fresh Cream » Super Deluxe Edition,rock des 60’s

Voilà quarante ans, Eric Clapton, Jack Bruce et Ginger Baker donnaient vie à l’une plus ...

Fermer