Accueil / Culture / John meurt à la fin un roman déjanté de David Wong

John meurt à la fin un roman déjanté de David Wong

Les Editions Super 8 présentent « John meurt à la fin » une roman absolument barré de David Wong qui, grâce ou malgré son titre provoc’ en forme de spoiler, nous engage à le terminer au plus vite pour savoir si oui ou non John meurt à la fin !!

john meurt à la finLe pitch du livre :

Vous êtes drogué ? cinglé ? paranoïaque ? Vous pouvez lire ce livre, mais nous déclinons par avance toute responsabilité.
Sans doute, il existe des gens qui ont déjà fait des trucs plus tarés qu’essayer de résumer ce bouquin. Le souci, c’est que personne ne sait ce qu’ils sont devenus. Ça commence avec deux potes, John et Dave, deux losers fans de ciné travaillant plus ou moins dans un club vidéo. À un concert, John rencontre un type passablement déglingué, le « Jamaïcain », qui lui fait essayer une nouvelle drogue. Les effets sont radicaux. En plein « bad trip », John hallucine sévèrement. Peu rassuré, Dave le conduit à l’hôpital. À la suite de quoi la police leur fait subir un interrogatoire en règle. Il semblerait en effet que tous ceux qui ont pris ce soir-là la drogue du Jamaïcain soient morts ou se soient évaporés. Ensuite, autant vous prévenir : ça devient vraiment chelou. Un téléphone-hot-dog, une balle qui aurait dû tuer mais ne tue pas, une conférence apocalyptique sur le paranormal à Las Vegas, une télé qui vous regarde et tout un tas de rencontres que l’on aimerait qualifier autrement que de « non euclidiennes »…
« Ce n’est pas parce que je suis paranoïaque qu’ils ne sont pas tous après moi. »

Mon avis de lectrice :

La couverture du livre peut paraitre équivoque : la seringue nous informe que le sujet central sera la drogue, certes, mais ce n’est pas un témoignage poignant façon Moi, Christiane F… La présence à l’arrière plan d’un flacon de sauce soja devrait nous faire deviner que rien n’est à sa place dans l’univers déjanté de David Wong.

Il s’amuse à nos dépens, en prenant le lecteur à contrepied, en dévoilant la fin dès le titre !! David Wong nous fait plonger en apnée dans son monde surréaliste, fait de situations absurdes et de descriptions hilarantes. Inutile de classer dans une catégorie ce livre inclassable, à mi-chemin entre le roman d’horreur, le comique et l’anticipation.

Le maître absolu, celui qui tire les ficelles, c’est David Wong, il trimballe le lecteur de droite à gauche, passant d’une situation ubuesque à une situation kafkaïenne. Et nous n’avons aucun autre choix que de le suivre dans ses délires où il se met lui-même en scène, sans savoir où l’auteur va nous mener, même s c’est nulle part !
Un superbe roman d’humour noir, mais aussi un roman d’humeur, à découvrir au plus vite !!

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos alissash

A lire aussi

Le retour de Jules, de Didier van Cauwelaert

Didier van Cauwelaert nous propose son nouvel ouvrage intitulé Le retour de Jules, paru en ...

Lire les articles précédents :
Projection de la Trilogie de Pagnol sur le Vieux-Port

À l'occasion des 120 ans de la naissance de Marcel Pagnol, La famille Pagnol, l'association ...

Entrer dans la peau d’un coureur du Tour de France

Les vélos d’entraînement actuels permettent de simuler les sensations ressenties par les coureurs professionnels sur ...

Manon Martin une créatrice made in Marseille

Parmi les merveilles que peut proposer Marseille, on compte bien sûr la mer Méditerrannée, le ...

Fermer