Accueil / Ecologie / Les Journées Européennes du Patrimoine : La Station d’Epuration de Châteauneuf-Les-Martigues

Les Journées Européennes du Patrimoine : La Station d’Epuration de Châteauneuf-Les-Martigues

JEP_RVB_VIGNETTEC’est dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine 2015, que nous avons pu visiter la station d’épuration de Châteauneuf-les-Martigues.

C’est par trois employés du Groupe Eaux de Marseille souriants et un ciel bleu azur que nous avons été accueillis samedi à la station d’épuration. Après un exposé clair et pédagogique sur leur fonctionnement, nous avons pu faire le tour complet des installations. Je dois vous avouer que j’ai vraiment été surprise, contrairement au souvenir que je gardais d’une visite lointaine (mais vraiment très lointaine) du même type de structure, j’ai pu voir un site moderne, propre, et surtout sans mauvaises odeurs.

Cette station est dotée d’une filière de traitement des eaux usées biologique très performante ce qui permet d’assurer la protection de l’étang de Berre où les eaux épurées sont rejetées, et cela en 8 étapes :

  • Dégrillage-défeuillage : les eaux usées passent au travers d’une grille qui retiendra les éléments les plus grossiers.
  • Dessablage et déshuilage-dégraissage : l’eau passe à vitesse d’écoulement réduite dans des bassins ce qui permet de laisser le sable se déposer au fond et de faire flotter les graisses grâce à l’injection de microbulles d’air. Les sables sont récupérés au fond par pompage et les graisses raclées en surface.
  • Traitement biologique : étape indispensable pour extraire les polluants dissous en particulier les matières organiques. Uniquement biologique, le traitement se fait grâce au carbone, à l’azote et au phosphore.
  • 20150919-BBH-003Décantation : réalisée dans des bassins circulaires, l’eau circule lentement afin de la débarrasser des dernières boues pompées pour être dirigées vers un traitement spécifique. L’eau est contrôlée puis rejetée dans le milieu naturel.
  • Décantation : lors de cette phase, les boues s’épaississent et leur concentration passe de 10 à 50 grammes par litre.
  • Déshydratation : les boues sont déshydratées ce qui fait augmenter leur concentration jusqu’à 200 à 300 grammes par litres et réduire ainsi leur volume.
  • Evacuation : leur intérêt agronomique les oriente vers une utilisation dans l’agriculture, elles peuvent aussi être incinérées ou envoyées à la décharge.

20150919-BBH-004

Il faut savoir que chaque français consomme en moyenne 150 litres d’eau par jour qu’il rejettera ensuite dans le réseau des eaux usées. Il est de la responsabilité de chacun d’entre nous de participer à l’effort de dépollutions des eaux usées afin de préserver l’environnement et cela en jetant pas tour et n’importe quoi dans les égouts…

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos Nathalie BH

A lire aussi

Une tyrolienne pour sauter de la Tour Eiffel du 5 au 11 juin 2017

Une tyrolienne sur la Tour Eiffel ! Le pari complètement fouuuu de Perrier ! Ce ...

Lire les articles précédents :
Dokéo Les animaux

Dokéo Les animaux est un documentaire, imagier, pour les jeunes lecteurs, dès deux ans, paru ...

Venez courir avec l’équipe Bretagne-Séché-Environnement

L'équipe Bretagne-Séché-Environnement vous propose de rejoindre les coureurs pour courir à leurs côtés. Afin de saluer ...

Les chats point à point

Pour se relaxer et révéler des dessins sublimes de chats et chatons, les éditions Dessain ...

Fermer