Accueil / Agenda / La grande évasion : la prison, Molière, et ta mère !

La grande évasion : la prison, Molière, et ta mère !

Le Jamel Comedy Club revisite Molière à coups de punchlines shakespeariennes. La grande évasion propose un boys band atypique, composé d’un beau gosse ténébreux (Paul Séré), d’une gueule cassée (Booder) et d’un mec grassouillet (Wahid). Des spécialistes du bon mot, mais surtout de la vanne qui vous met KO.

S'évader ou rire, telle est la question

Pendant 1h15, vous allez vous évader en toute hilarité. Le début de la pièce donne le ton : Booder surprend Wahid en train de danser comme Elvis Presley – « Tu fais quoi là ? / Je suis le King ! / Tu veux dire le Burger King ? » C’est bête et méchant, mais ça vous a fait sourire non ?

Sous prétexte de devoir monter une pièce de théâtre pour obtenir une remise de peine, nos trois lascars enchaînent punchline sur punchline. Le rythme est soutenu, chacun fait son one-man show, Molière est remixé, samplé, actualisé. La grande évasion se regarde avec plaisir, mais dissimule tant bien que mal une écriture en roue libre.  Le stand-up à la Shakespeare montre vite ses limites.

Wahid, Paul Séré, Booder : les 3 Mousquetaires de la punchline
Molière feat. Booba 

La grande évasion s’éparpille à force d’alterner des scènes où la quête de la pièce à jouer est centrale, avec des sketchs certes percutants mais qui font office d’entractes répétitifs. On ne sait jamais sur quel pied danser. Ce qui peut être vu comme un effet comique donne en fin de compte l’impression que l’intrigue fait du surplace. A l’issue des 85 minutes, on a beau avoir les zygomatiques en feu, on a aussi le sentiment d’avoir assister à une étrange représentation de « Booba fait son théâtre de boulevard ».

Un fâcheux paradoxe car nos 3 Pieds Nickelés ont un talent inné dans l’écriture comique, et dans l’incarnation de leurs délires communicatifs. Le rideau tombé, on a envie que l’association Booder, Paul Séré et Wahid perdure. Sur scène ou ailleurs. Au final c’est peut-être le cadre de jeu qui ne convient pas à La grande évasion. Il serait intéressant de transposer cet univers carcéral déjanté dans un format court télévisuel ou une web-série. Car au théâtre, si le spectacle est réjouissant, il n’en est pas moins frustrant.   

Le bon, la brute, et l’idiot
 
 La grande évasion, du 14 Septembre au 31 Décembre à la Comédie de Paris
Jeudi, Vendredi, Samedi – 19h30 / Dimanche – 16h
Billets disponibles ici
L’événement Facebook
fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos Yohann.Marchand

A lire aussi

« Paleoart » : Une vision des Dinosaures et autres animaux préhistoriques

Voici certainement le projet  »  Paleoart  »  le plus ambitieux  de l’histoire récente de l’édition ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
batterie Pocket power 5000 mAh
Belkin présente la batterie Pocket power 5000 mAh

En matière de connectique, les produits actuels sur le marché se veulent multi-compatible. Belkin, un ...

Dan Machi : La légende des Familias, enfin en Manga !!!

Déjà paru depuis le 8 Septembre de cette année, l’adaptation manga du shonen Dan Machi : ...

Toutes mes nuits sans dormir

Toutes mes nuits sans dormir est un recueil, une bande dessinée de Leslie Stein, chroniqueuse ...

Fermer