Accueil / Culture / Grégory Fitoussi pour La Main du mal sur TF1 : Interview

Grégory Fitoussi pour La Main du mal sur TF1 : Interview

Dans cette adaptation de la série anglaise The Escape Artist, Grégory Fitoussi incarne un avocat brillant et arrogant qui se targue de défendre l’indéfendable. Ainsi dans cette mini série française La Main du mal, il accepte de défendre Luc Follet (JoeyStarr), un homme inquiétant et manipulateur soupçonné d’avoir commis un crime particulièrement horrible. Thomas gagne le procès, mais le fait de ne pas avoir voulu serrer la main de son client à la fin du procès va avoir de lourdes conséquences. Et la vie personnelle de l’avocat va basculer très vite dans l’horreur. La mini série La Main du mal est diffusée en deux parties, les 7 et 14 novembre à 20h55 sur TF1.

lamaindumal-gregory-fitoussitf1
Dans quel état d’esprit avez-vous abordé cette fiction  La Main du mal?

Avoir le rôle principal vous donne l’opportunité de travailler un personnage en douceur et en finesse sur toute la durée du film. J’avais plein de choses à faire. C’était une aubaine. Je pouvais vraiment développer tout legregory-fitoussi-la-main-du-maltf1 cheminement intérieur de mon personnage. J’ai aimé le faire évoluer. Il devient quelqu’un d’autre à la fin.

Etiez-vous impatient de tourner avec JoeyStarr ?

Oui. Je suis fan de NTM et de JoeyStarr depuis la première heure. J’allais aux tout premiers concerts. Joey est quelqu’un que j’admire artistiquement. J’avais très envie de le rencontrer et de travailler avec lui. Il est très charismatique. Tout s’est bien passé. C’est un excellent camarade de jeu, très professionnel même s’il n’a pas eu une formation d’acteur. Nous avons beaucoup parlé sur le tournage, de musique bien sûr, mais aussi de plein d’autres sujets.

Comment s’est déroulé le tournage avec le jeune Mathéo Rabeyrin qui incarne Paul, votre fils dans la fiction ?

Ce petit garçon avait de l’expérience et savait vraiment ce qu’il faisait. C’était déjà un petit acteur. Il savait se préparer, se concentrer. C’était agréable de travailler avec lui. Il avait des scènes difficiles à jouer. On avait parfois tendance à le traiter comme un grand. Cet enfant très éveillé était attaché à l’équipe. Il nous aimait beaucoup.

Propos recueillis par Marie-Sylvie Maufus au Festival de la Fiction TV de La Rochelle

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

La petite mort(e), le one shot de Davy Mourier

Issue de l’univers de La petite mort, la bande dessinée de Davy Mourier, La petite mort(e) est ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Robocar Poli – Une histoire par jour, le deuxième tome

Robocar Poli - Une histoire par jour revient avec un second tome pour les jeunes lecteurs, ...

Sambre VII, Fleur de pavé, la dernière génération

La suite tant attendue de la saga Sambre, se poursuit avec ce septième tome, Fleur ...

TomTom Runner 3 – La montre des runners

TomTom Runner 3, la montre GPS qui permet une géocalisation en temps réel avec musique ...

Fermer