Accueil / Culture / Et la mort se lèvera de Jacques Olivier Bosco un polar percutant aux éditions JIGAL

Et la mort se lèvera de Jacques Olivier Bosco un polar percutant aux éditions JIGAL

Les excellentes éditions JIGAL nous proposent « Et la mort se lèvera » de Jacques Olivier Bosco, un polar sublime et cruel sur fond de vengeance.

et la mort se levera

L’histoire :

Chez les Ranzotti, il y a l’argent qui coule à flots, les voitures de luxe, la drogue et les flingues mais aussi l’honneur, la fierté, la vendetta, tous ces trucs qu’on croirait tout droit sortis d’un film américain. Aussi quand le Calabrais décide de venger sa fille Maria – morte d’une overdose – et de faire le ménage parmi les dealers locaux, personne ne semble s’en émouvoir… Dans la Famille, pour préserver l’avenir, on nettoie le passé, c’est la règle ! Mais il y a cette bavure, cette tragique méprise, cet horrible grain de sable. Et c’est alors qu’il ressuscite… l’homme aux yeux d’acier, celui qui a dormi dans le lit du diable, celui qu’on appelle le Maudit…

Mon avis de lectrice :

Ce polar ne vous laissera pas indifférent, il y aura un avant, et un après-lecture de ce roman très fortement documenté et percutant.

Cette histoire de vengeance dans l’univers tabou de la pègre, de la mafia sicilienne et du code d’honneur laisse le lecteur pantois.

Le style direct et hyperréaliste de Jacques Oliver Bosco (alias JOB), vous prend et ne vous lâche plus. Les rebondissements déboulent à la même vitesse que les bolides décrits dans le livre, c’est-à-dire à plus de 200 à l’heure !

La magie du livre réside aussi dans les descriptions des lieux, on visite une ville de Nice comme dans un guide touristique, sauf que l’on parle ici de bars aux arrières-salles clandestines, de villas de milliardaires sur les hauteurs avec vue sur le rocher de Monaco, de planques pour dealers de drogue et de boîtes ne nuit hyper branchées.

Ce n’est pas un polar classique avec un meurtre à élucider, des policiers à la recherches de preuves et de coupables. Ici on baigne dans le milieu des méchants, des gens qui tirent avec leurs gros flingues comme on claque la bise pour dire bonjour. Et c’est aussi l’intérêt du livre car de morale il n’y en a point, seuls les plus forts survivront, ou les plus futés, ou les plus déterminés…

Ce polar m’a fascinée dans le sens littéral du terme : j’ai éprouvé de l’attirance mais aussi de la répulsion. En effet, on s’émeut pour les personnages à la dérive, cherchant un but pour continuer de vivre, mais la violence ambiante avec force détails sanglants vous glace les os. Frissons garantis !

Une lecture à conseiller aux personnes qui aiment les sensations fortes et les histoires saisissantes,  on dévorera ce bouquin un peu comme quand on regarde un film d’horreur à travers les doigts de sa main qu’on se met sur le visage pour se cacher.…

 

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos alissash

A lire aussi

Mon imagier-jeu des animaux

Mon imagier-jeu des animaux est un nouvel ouvrage pour les tout-jeunes lecteurs, qui vient compléter ...

Lire les articles précédents :
Dopage sur le Tour de France 2013 : La cortisolémie

La Fédération Française de Cyclisme, la Ligue Nationale de Cyclisme et le Mouvement Pour un ...

Le coeur des hommes 3 le 23 octobre au cinéma!

Le 23 octobre , vous allez les retrouver pour le cœur des hommes 3 , ...

La 22 ème édition des Vieilles Charrues 2013 ouverte

La 22 ème édition des Vieilles Charrues s’est ouverte sous une météo méridionale inattendue. Afin d’éviter des ...

Fermer