Accueil / Culture / Littérature / BD / La Pension Moreau, Les Enfants terribles, un premier tome mystérieux et esthétique !

La Pension Moreau, Les Enfants terribles, un premier tome mystérieux et esthétique !

Benoît Broyart et Marc Lizano nous proposent le premier tome de la bande-dessinée La Pension Moreau, Les Enfants terribles, paru en février 2017 aux Éditions de la Gouttière.

Cette pension se révèle être une véritable prison où les enfants sont confrontés à la maltraitance.

Auteur et illustrateur, Benoît Broyart exerce la profession de correcteur. Il est l’auteur de Romans et de BD jeunesse,  dont « Dans sa peau » (2008), « Si tu savais » (2012), ou encore « Les carottes sont cuites » (2010), et « Où es-tu ? » (2016).

Marc Lizano est un illustrateur, dessinateur et scénariste qui a réalisé de très nombreux ouvrages. On peut noter notamment « J’ai pas droit à me salir » (2002), « Noé et les couleurs » (2008), « Hugo et Cagoule » (2012) ou encore « Père et Fils – Vater und Sohn – Les Saisons » (2017).

 

Pour réaliser son récit, Benoît Broyart s’est inspiré du poème de Jacques Prévert, La chasse à l’enfant. En voici un extrait :

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Au-dessus de l’île on voit des oiseaux

Tout autour de l’île il y a de l’eau

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Qu’est-ce que c’est que ces hurlements

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

C’est la meute des honnêtes gens

Qui fait la chasse à l’enfant (…)

Emile est envoyé en pension par ses parents. Perdu dans son monde, il ne parle pas et dessine à longueur de journée. Dans ce lieu d’une tristesse sans nom, sans vie ni joie, il devra obéir et apprendre à communiquer avec les autres pensionnaires de la Pension Moreau, et plus particulièrement avec Jeanne, Paul et Victor. Les professeurs, eux, sont représentés en tant qu’animaux, ce qui exacerbe leur méchanceté.

Pour réaliser son récit, Benoît Broyart s’est inspiré du poème de Jacques Prévert, La chasse à l’enfant.

Cette pension se révèle être une véritable prison où les enfants sont confrontés à la maltraitance. Mais une révolte gronde !

Ce premier tome, accessible dès 8 ans, permettra aux plus jeunes de découvrir une histoire illustrant la place des enfants et des adultes dans un univers sordide, où l’amitié est indispensable. Une très belle BD à découvrir en famille, et qui engagera, j’en suis certain, de nombreux échanges entre parents et enfants.

 A découvrir absolument aux Éditions de la Gouttière :  Père et Fils – Vater und Sohn – Les Saisons   et Lili Crochette et Monsieur Mouche – Le Fléau du bord de mer.

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos remy salle

A lire aussi

Delphine Helix dévoile La méthode Feldenkrais

Paru aux Editions Vie, Delphine Helix présente « La méthode Feldenkrais », une méthode d’accompagnement fondée sur ...

Lire les articles précédents :
Des imagiers à manipuler aux éditions Casterman

Safari et Animaux sont deux nouveaux imagiers à manipuler, deux livres qui offrent une première ...

Quand les ados prennent le pouvoir, ne subissez plus

Vous ne savez plus quoi faire face à votre ado rebelle ?  Votre ado vous ...

A.Einstein La Poésie du Réel de Manuel García Iglesias et Marwan Kahil

Paru aux Editions 21g, A.Einstein La Poésie du Réel est une BD de Manuel García ...

Fermer