Accueil / Entreprises / La « Recherche Citoyenne » : une nouvelle ère pour la Science

La « Recherche Citoyenne » : une nouvelle ère pour la Science

Voila des années  que l’industrie du téléphone portable fait d’énormes prouesses. Entrant dans le « monde du tout numérique », chacun d’entre nous, aujourd’hui, peut  devenir un acteur non négligeable dans l’univers technologique. Et c’est ce qu’ont compris de nombreux scientifiques, à si bien, que beaucoup d’entre eux proposent aujourd’hui, à tous et notamment au grand nombre d’utilisateurs de Smartphones à travers le monde, de participer à des études scientifiques très sérieuses. Les principales motivations pour les chercheurs  restent  d’étendre leur produit de recherche et d’acquérir cette quête d’universalité de leur théorie.

En effet, le fait de travailler avec un maximum de données et de témoignages les plus exploitables que possible peut radicalement changer la face d’une étude et la donne d’une thèse initialement proposée. Depuis les années 2008 et 2009,  aux Etats-Unis, lieu précurseur de ce processus de «citizen research » (recherche citoyenne en français), de multiples exemples dans les domaines des géosciences, de l’écologie au sens strict ou encore de la biologie sont à noter.

Un exemple parmi tant d’autres le projet intitulé « What’s Invasive ! », une application lancée en 2009, incite aux citoyens usagers des parcs nationaux aux Etats-Unis, de recenser, lors de leur visite dans ces réserves et notamment grâce à des maquettes explicatives, les espèces dites « envahissantes » pour la flore la plus fragile via leur téléphone portable. Dans le domaine des sciences de l’environnement, cette utilisation des Smartphones et des applications associées s’avère être un enjeu considérable et un outil solide  pour les scientifiques.

Jussieu, le campus accueillant le LMD à Paris

 

En France, c’est aujourd’hui le cas du Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) de Jussieu à Paris de se lancer dans le bain de la recherche citoyenne. Le projet « TRAINEESEARCH » vient de naître (http://www.lmd.jussieu.fr/actualites/actualites-diverses/etude-sur-les-trainees-de-condensation-des-avions). Cet outil servira de complément d’étude à une recherche scientifique traitant des relations entre l’activité du trafic aérien et le comportement du climat. Les traînées de condensation (contrail en anglais), ces longues traces blanches laissées par ces engins aériens,  auraient comme responsabilité, suivant leur nombre ou leur forme, d’augmenter le bilan radiatif de la planète. Ainsi ils impacteraient à une certaine échelle sur le bilan climatique terrestre. TRAINEESEARCH, utilisable par tous les propriétaires de Smartphones, a cette fonction de « traquer » les trainées. Etabli selon un mini-questionnaire, d’une possibilité de localisation GPS et de l’intégration d’un cliché photographique, il permet donc de répertorier ces contrail. En quoi cela permet réellement d’aider les chercheurs ? Le questionnaire est réalisé de manière à ce que ces derniers comprennent mieux les conditions de formation et l’évolution de ces traînées qui est à l’heure actuelle le thème central de l’étude. Suivant leur évolution temporelle, certains de leurs paramètres physiques changent. Leur influence sur le climat se voit elle aussi modifiée.

Les contrail: un phénomène encore complexe à comprendre aujourd'hui

Cette volonté de faire participer une grande partie de la population est surtout un challenge à relever pour les scientifiques du LMD, qui souhaitent véritablement observer et répertorier in situ (observations à l’échelle humaine)  ces traînées ne pouvant être à ce jour que détectées quantitativement de manière plus ou moins efficace par des moyens satellitaires. Qui plus est, à un niveau extrêmement  parcellaire à la surface du globe. Avec la naissance de cette application mobile, les chercheurs ont espoir de pouvoir gommer bon nombre de ces contraintes directes.

L’histoire du « citoyen chercheur » serait-elle en marche ?

Guillaume  Baret

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l’actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l’actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l’actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

Le nouveau Skullcandy Heash 3

Disponible depuis le 1er septembre 2017, le nouveau casque Skullcandy Heash 3 présente des caractéristiques ...

Un commentaire

  1. Très bon article qui définit bien les principes du « crowd-sourcing ». Si certains abusent de cette nouvelle pratique (entreprises marketing par exemple) il est à noter que dans les exemples donnés dans l’article, l’aide du citoyen est précieuse voire irremplaçable. A ce sujet, unjeu video »participatif » nommé Foldit propose aux joueurs de trouver les meilleurs formes propres à chaque protéine. Cette tache n’est pas réalisable par un ordinateur et il se trouve que les résultats déjà obtenus ont permis de faire avancer les sciences génétiques! Brefs ces exemples sont de supers engagements citoyens.

Lire les articles précédents :
Bodychou.com le site de la gymnastique rythmique

Bodychou.com est un site d'information traitant exclusivement de gymnastique rythmique au niveau national comme international ...

Les 6èmes rencontres des métiers du SPECTACLE EN AQUITAINE

                Les 6èmes rencontres des métiers du spectacle vivant et de l'audiovisuel en Aquitaine se ...

BMW i, les BMW i3 Concept et BMW i8 Concept

Pensée comme une nouvelle conception de la mobilité premium intégrant les problématiques de développement durable ...

Fermer