Accueil / Culture / Littérature / La Tête de l’Anglaise de Pierre D’Ovidio : un polar sauce sanguine

La Tête de l’Anglaise de Pierre D’Ovidio : un polar sauce sanguine

Si vous voulez du bon polar, c’est sans nul doute aux Editions Jigal Polar que vous trouverez votre bonheur. Découvrez leur dernière perle rare : La Tête de l’Anglaise de Pierre D’Ovidio, un polar « bucolique ».

la-tete-de-langlaiseL’argument du livre :
Très tôt, Joël, garçon taciturne et craintif, a été soumis à l’autorité du Père, une brute expéditive, ancien héros de la Résistance, sous-off’ « efficace » et acharné en Algérie. À sa mort, Joël, un taiseux comme le sont parfois les gens de la campagne, reprend la ferme du Vieux et va se libérer… De sa famille et de tout le reste… Avant de commettre cet horrible crime… Emprisonné et en attente du jugement, il est devenu « le Monstre », celui pour lequel « on » rétablirait bien la torture et la peine de mort…

Mon avis de lectrice :
Epoustouflée ! C’est le premier terme qui me vient à l’esprit alors que je referme non sans regret l’excellent livre « La Tête de l’Anglaise » de Pierre D’Ovidio. Il vous glace d’effroi, vous tient en haleine et vous fait ressentir de l’empathie pour un meurtrier ! Défi absolument réussi pour ce polar qui tourne autour de la relation entre un bourreau et sa victime. Le bourreau ayant été victime lui-même dans son enfance. Mais cet ouvrage foisonnant ne se résume pas à cette seule ambiguité. Il est riche de personnages divers, de descriptions de notre campagne profonde que l’on pourrait croire si paisible… et pourtant !

Avec un talent fou, Pierre d’Ovidio nous relate le scénario implacable d’un meurtre prémédité, en mode subjectif criminel. L’intérêt du polar ne porte pas sur l’enquête puisque comme dans un bon vieil Inspecteur Colombo, on connait déjà le coupable. L’auteur décortique les mécanismes subtils et cachés du passage à l’acte d’un paysan bon sous tous rapports. Pierre d’Ovidio procède sous nos yeux intrigués à l’autopsie en bonne et due forme d’une « chronique de la vie rurale » où les drames sont couverts de boue et sentent le purin.

Dans ce livre « La tête de l’Anglaise » et avec un style poignant, on saute du présent vers le passé pour comprendre ce qui pousse les hommes à se comporter pis que des bêtes féroces.
Un polar à ne rater sous aucun prétexte, bonnes lectures…

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos alissash

A lire aussi

Lady Sir – Journal d’une aventure musicale

Lady Sir est l’histoire de deux rencontres, celle de Rachida Brakni et Gaëtan Rousses,  puis celle de leur groupe, ...

Lire les articles précédents :
Greenwich Village : On part pour New-York ?!!

Kennes Éditions, nous présente un « comics soap » : "Greenwich Village", frais et amusant, développant l’histoire ...

L’oracle della luna, tome 4, La fille du sage

La fille du sage est le quatrième tome de L’oracle della luna, la série histoire et ...

argus.fr : Confiance des Français envers le diesel

argus.fr dévoile les résultats d’un sondage exclusif sur la confiance des Français envers le diesel ...

Fermer