Accueil / En Région / Auvergne / Laurent Voulzy et Alain Souchon au Zenith de Clermont

Laurent Voulzy et Alain Souchon au Zenith de Clermont

La tournée musicale de Laurent Voulzy et Alain Souchon  à fait étape ce jeudi 4 Juin au Zénith de Clermont.Des années 70 à aujourd’hui, plusieurs de leurs tubes sont repris sur scène pour le plus grand plaisir des spectateurs .

Voulzy Souchon Zenith de Clermont FerrandDepuis le mois d’avril, la tournée musicale de Laurent Voulzy et Alain Souchon  » nos Beattles Français » bat son plein.Datant des années 70 à aujourd’hui, plusieurs de leurs tubes sont repris sur scène au Zénith pour notre plus grand plaisir.La nostalgie s’installe lorsqu’ils fredonnent timidement leurs vieux tubes restés dans nos mémoires.De « Allo, maman, bobo » que nous entamons dès son passage sur les ondes en passant par « Rockollection » qui nous fait automatiquement taper du pied, notre souffle s’apaise dès l’interprétation de « Jeanne ».Puis surviennent les dernières nouveautés où la foule en transe se met à gigoter et à chanter dont « les fleurs du bal », « Oiseau malin » et « Derrière les mots » entre un tas d’autres airs. Plus de deux heures de pure extase !

Ces deux frères de ballades musicales, le premier pour ses compositions rythmiques et le second pour ses paroles enchanteresses, exaltent et partage volontiers leur joie avec leurs convives, sans chichi : tout est naturel chez eux. Tellement naturel qu’ils pourraient faire partie de notre famille.

Zenith de Clermont-Ferrand Voulzy et Souchon

Les origines de ce duo

Le jeune Laurent résidant dans le Val de Marne, s’adonne depuis plusieurs printemps à la guitare. Les consonances anglo-saxonnes ont marqué son enfance et c’est vers ces dernières que Laurent Voulzy se tournent. Le métier n’est cependant pas aisé. Après avoir monté un groupe mais sans enregistrer en studio, il lui faut une bonne dizaine d’année avant de pouvoir sortir son 1er album en solo.

Pendant ce temps à Paris, Alain dit Souchon n’est guère passionné par les études. De nature très timide et renfermée, il préfère se consacrer à la poésie. Comme la guitare lui permet de s’évader également, il compose ses propres chansons. Il travaillera plus tard en tant que serveur dans un pub londonien tout en passant des auditions artistiques.

Ce n’est quand dans les années sixties, que les condisciples se rencontrent. Dès lors naîtront de véritables hits comme « Bidon » et « Jamais content » dont la musique est signée Laurent et les paroles Alain et la naissance d’une véritable complicité entre les deux artistes .

Et maintenant…

Cette idée de partager la scène avait germé dans leur esprit de vagabond depuis un moment sans oser la concrétiser.
Pour notre bonheur, ils ont enfin mis le pied à l’étrier ! Quatre décennies après, les camarades sont encore plus complices et plus proches. Et c’est ce lien qu’ils partagent avec nous lorsqu’ils entrent en scène : un moment unique !

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos Mikael Buffard

A lire aussi

Saint-Jean-Cap-Ferrat côté mer avec le bateau La Sirène

Cet été, l’office du tourisme de Saint-Jean-Cap-Ferrat propose de découvrir la presqu’île autrement, « côté mer », ...

Lire les articles précédents :
Le Festival de Châteauneuf-les-Martigues fait peau neuve

Du 1er au 5 juillet 2015, le Festival de Châteauneuf-les-Martigues installe sa scène dans le ...

Festival des Arts Éphémères à Marseille

La 7ème édition du Festival des Arts Éphémères, organisée par l'Association Arts Médiation Événements Organisation ...

Marseille brille dans le classement des musées

L'information vient de tomber : le prestigieux Journal des arts publie son classement, avec une ...

Fermer