Accueil / Culture / Littérature / BD / Le cycle d’Inari, tome 1, L’âme et la matière

Le cycle d’Inari, tome 1, L’âme et la matière

L’âme et la matière est le premier tome du Cycle d’Inari, un diptyque de Winston Wilsteiner, paru aux éditions Delcourt, en octobre 2016. Une bande dessinée, en grande partie autobiographique, qui présente un héros tiraillé entre travail, amours et mystérieuses douleurs…

CYCLE D_INARI T1 Parfois tout commence quand tout s’arrête ! C’est ce qu’a vécu le héros de cette histoire, pour qui tout s’est arrêté un matin d’automne, alors qu’il préparait sa première exposition de dessins. Marchant tranquillement dans la rue, une petite douleur au genou, en soulevant son pied se fit ressentir, mais lorsque le pied fut de nouveau à terre, Winston sentit une douleur plus intense, à tel point qu’une minute plus tard, il était à terre ! Assis sur le trottoir, personne ne faisait attention à lui, personne ne le relevait… Là il se souvint d’une mésaventure, quatre ans auparavant, où des types l’avaient, lui et un pote dépouillé et séquestré dans une voiture. Là, à terre, il se faisait tabasser par un type devant trois routiers qui ne bougeaient pas et continuaient à prendre un café. Un sentiment inexplicable et douloureux, un appel à l’aide sans retour, déroutant, troublant, désespérant…

CYCLE D'INARI t1 extraitLe récit, découpé en trois chapitres, est très plaisant à découvrir, très fluide et agréable. La lecture est facile, assez rapide et entraînante, captivante, du fait de cette douleur inconnue et paralysante, pour le héros, qui en même temps se cherche. Une vie tiraillée, où Winston oscille entre sa vie parisienne et le Japon, où l’attend sa future fiancée. Une vie sentimentale qui semble toute tracée et qu’il remet donc en question, se rappelant ses infidélités et son attirance soudaine pour une ancienne connaissance. Une vie remplie de doutes, où le destin est à définir, qui est mise à mal par cette mystérieuse douleur à ses genoux, qui le paralyse, petit à petit… Le dessin est très plaisant et doux, le trait est fin et dynamique, les personnages expressifs et le choix des couleurs pastel judicieux, tout comme la mise en image de la douleur ressentie dans les membres du héros.

L’âme et la matière est un premier tome réussi, très intéressant et avec surprise captivant ! Une bande dessinée très fluide, qui se lit facilement, sur le destin, les choix difficiles à faire dans la vie, qui n’est pas toujours écrite à l’avance…

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos celine.durindel

A lire aussi

La Grand’Combe : La cité minière offre « Pasionaria » un live Flamenca !

L’ancien bassin minier de la Grand’Combe a fêté « La Sainte Barbe » patronne des mineurs. Cette ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
« Demain tout commence » avec Omar Sy…

L'équipe du film "Demain tout commence" est venue dans le sud pour présenter cette comédie ...

A B C des petits bonheurs, un album Flammarion

A B C des petits bonheurs est un ouvrage qui propose aux jeunes lecteurs de découvrir ...

Quintessence : Nouveau spectacle d’Alexis Gruss

Alexis Gruss présente "Quintessence" à Paris jusqu'au 19 février 2017, avant de partir en tournée dans les ...

Fermer