Accueil / Culture / Le journal d’Aurore – Un peu de fraicheur dans ce monde de brutes !

Le journal d’Aurore – Un peu de fraicheur dans ce monde de brutes !

Il y a environ une dizaine d’années, nous découvrions les charmants et adolescents petits romans de Marie Desplechin : « Le journal d’Aurore », les tribulations d’une jeune fille de 13 ans, à la langue bien pendue et à l’humour subtil !!!

Le journal d'Aurore Roman ©Éd. Rue de Sèvres
Le journal d’Aurore Roman ©Éd. l’École des loisirs

Ils avaient conquis les ados (et même les parents !) !! Publiés initialement chez l’École des loisirs, les Éditions Rue de Sèvres ont eu la merveilleuse idée de les adapter en BD, et il suffit d’en lire le titre pour comprendre le ton : « Le journal d’Aurore : Jamais contente … toujours fachée ! « 

Paru le 8 Juin, ré-arrangé par Marie Desplechin, elle même, et savoureusement mis en dessins et en couleurs par Agnés Maupré !! Un concentré de « YOUNGGIRL power » !!!!

Le journal d'Aurore ©Éd.Rue de Sèvres
Le journal d’Aurore ©Éd.Rue de Sèvres

L’histoire :

Octobre … Aurore, allongée sur son lit, les pieds en l’air, au milieu d’une chambre où se côtoient : des galettes de riz, des miettes, un tas d’habits sales … (LA parfaite chambre d’ados !!) … se laisse aller à quelques réflexions ingénues : tenir ou ne pas tenir un journal ??!! Pour y écrire quoi ?? Pour raconter sa vie passionnante de « rat taupe » ??? Et bien ce sera oui !! Même si elle a l’impression qu’il ne va pas s’y passer grand chose et que ses débuts sont difficiles, petit à petit, on y rencontre une Madame Ancellin, professeur de Mathématiques, qui l’interpelle à la sortie des cours pour lui demander si sa sœur est bien en 6 ème :
« D’un côté la tache (moi), de l’autre le génie (Sophie, ma sœur, petite, moche …) !!
Sophie, sa petite sœur donc, brillante et intelligente … Jessica, sa grande sœur, belle et sans contrainte, qui déclare lors du repas aux parents quelle va se faire faire un piercing sur la langue !!! C’est la cata !! Papa en perd ses dents d’énervement, Maman est dans tous ces états et Aurore se fait congédier dans sa chambre tellement elle rit de la situation !!!
Heureusement, il y a Lola, la meilleure amie et voisine de palier ; Lola, plus affirmée, plus féminine … Lola, qui vit avec son père permissif et sympathique !! Aurore reste rêveuse : « Vieux père divorcé de Lola, je t’adore. » !!

Au fil de l’année scolaire, le « carnet de bord » de cette chère Aurore va s’enrichir :

– de pensées affectives et/ou intimes : «  Quant à ma vie amoureuse, laissez-moi rire ! je pourrais passer une annonce. Jeune fille seule comme un rat, affligée d’un physique monstrueux et d’une famille ennuyeuse, certainement athée, probablement lesbienne, cherche jeune homme pour l’aimer à la folie  » !!

– d’échanges avec ses parents : « Est ce que quelqu’un ici est au courant que j’ai été abusée dans mon enfance ?!!! », ce qui lui vaudra un passage chez la psy aux lacets rouges !

– ses grands – parents où elle ira vivre un petit peu afin que la crise d’ado soit plus douce pour elle-même et pour ses parents surtout : « Ils l’ont fait. Je suis un sac de linge sale qu’on dépose à la laverie. Une chose encombrante et moyennement propre. « Bienvenue ma chérie, ici commence ta nouvelle vie ! » … Quel ami au monde accepterait de dormir dans une chambre entièrement rose saumon ?! « Cette chambre sent le poisson. »

Le journal d'Aurore extrait©Éd.Rue de Sèvres
Le journal d’Aurore extrait©Éd.Rue de Sèvres

– de rencontres merveilleuses, de l’amooouurrr d’un vrai cœur d’artichaut !!! « j’ai rêvé de poissons toute la nuit. Sublime inconnu, je t’aime à la folie. Comment te le dire ? je pourrais peut être apprendre la langue des signes. »

… et bien d’autres histoires plus saugrenues et amusantes les unes que les autres !!

« Le journal d’Aurore » couvre une année scolaire de la vie de cette « presque » femme désenchantée, à l’humour cinglant, mais tellement attachante ! Entre questionnement sur la sexualité, sur la vie, sur l’amour, l’amitié, le récit se veut rythmé : Marie Desplechin a réussi cette adaptation : ce passage de l’écriture de roman, au scénario de BD, alternant de façon parfaite voix off et dialogues, et la vision de cette Aurore par Agnés Maupré révèle un personnage farouche, un peu androgyne, entourée d’illustrations gaies, colorées, ou maussade suivant l’humeur de mademoiselle !!!!

On attends avec impatience le tome 2 du « Journal d’Aurore » aux Éditions Rue de Sèvres, qui clôturera une BD qui ne manque pas de pep’s, de fraicheur et d’ingénuité ! Parfaite pour le jardin dans un transat sous le soleil, au bord de la mer, à lire ou à relire, pour vos « presque ado », vos ados, et plus que sûrement pour les adultes nostalgiques de leurs fabuleux souvenirs de jeunesse !!!!!!

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Entre Slam, Rap. Les fourberies de Scapin revisitées dans le OFF d’Avignon

C’est une vidéo de l’INA sur la mise en scène de Jean-Pierre Vincent, dans « Les ...

Lire les articles précédents :
Nathan comme un grand : deux nouveaux ouvrages

Content, fâché !, Tout nu tout habillé sont les deux nouveaux ouvrages parus aux éditions Nathan, ...

Refus de l’ ARCEP pour BeIN Sport/Canal +

En février dernier, BeIN Sports/Canal+ ont signé un projet d’accord qui prévoyait la diffusion des ...

Cagliostro, tome 2, La cérémonie de l’ombre

Cagliostro se termine avec ce second tome, La cérémonie de l’ombre, paru aux éditions Delcourt, ...

Fermer