Accueil / Culture / Littérature / L’enfer à bout touchant de Marie Beyer

L’enfer à bout touchant de Marie Beyer

Les éditions Carpentier présentent L’enfer à bout touchant un premier roman très réussi de Marie Beyer.

l_enfer_a_bout_touchantL’histoire du roman :
Et si l’enfer était à Tahiti ? Tout a commencé dans la forêt polynésienne, mais Blanche ne le sait pas. Peu après son arrivée à Tahiti pour des raisons professionnelles, elle reçoit un message anonyme lui donnant rendez-vous à la nuit tombée, dans la vallée de la Fautaua. Persuadée de participer à une cérémonie d’accueil organisée par ses collègues, elle accepte de s’y rendre. Commence alors une longue marche au coeur des ténèbres de la jungle tropicale la menant dans un sanctuaire en plein air où se retrouvent à la pleine lune des hommes en costumes traditionnels. Peu à peu, Blanche comprend que ces hommes ne jouent pas, qu’il n’a jamais été question de jouer. Blanche, spectatrice impuissante, assiste malgré elle à un rituel macabre à l’image des cultes des anciens temps. Des hommes meurent sauvagement torturés. Un sentiment de malaise pénètre en elle, imposant une question obsédante qui la glace jusqu’aux os : que fait-elle là ?
Mon avis de lectrice :
Ce qui frappe en premier lieu à la lecture de ce roman, c’est le style. Mélange de baroque et de délicatesse, chaque mot est pesé, choisi avec soin, chaque tournure de
phrase est léché à l’extrême. On a entre les mains un pur objet littéraire, qui se déguste peu par peu plutôt qu’il ne se dévore. L’écriture est lente et précieuse, ponctuée de métaphores joliment tournées, j’ai retenu par exemple : « l’aube peinait à se hisser ». De très belles tournures de phrases enveloppant ce récit d’un magnifique
papier chatoyant. On sent que l’auteure Marie Beyer tient très élloignée d’elle la facilité, donnant à son roman une dimension d’exigence.
Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu une aussi belle langue, ce qui est rare pour un roman contemporain, la tendance actuelle étant la mise en valeur du sujet au détriment de la forme. Ce roman sort du lot avec ce parti pris de la mise en avant de la manière de raconter l’histoire. Et le génie de Marie Beyer est de ne pas avoir pour autant négligé l’histoire qui est interessante, avec une intrigue bien menée. La trame narrative est dense avec une galerie de personnages bien dépeints. Un très beau roman, bien maîtrisé… Marie Beyer est une auteure à suivre, indéniablement…

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos alissash

A lire aussi

Magnum, les livres de photographies : Le catalogue raisonné

Photos légendaires ou inédites, ce très beau livre Magnum mets en lumière le travail des photographes ...

Lire les articles précédents :
Recettes coupe-faim & anti kilos

Les éditions Larousse nous font le plaisir de publier ce très bel ouvrage intitulé "Recettes ...

Dans quel bar s’éclater à Paris?

Dans quel bar s’éclater à Paris ? Paris regorge d’adresses de bar où s’éclater ! Mais il ...

Les mondes de Thorgal, La jeunesse, tome 3, Runa

Runa est le troisième tome de la jeunesse de Thorgal, paru aux éditions Le Lombard, le ...

Fermer