Accueil / Culture / Cinéma / Les Francis : encore une comédie!

Les Francis : encore une comédie!

Vous aurez le choix cet été au cinéma entre une palette de comédies. Des comédies Américaines mais aussi Françaises dont « Les vacances du petit Nicolas », « A toute épreuve » , « Fastlife » mais aussi « Les Francis » que nous avons pu voir en avant première.

En effet vendredi dernier, le 27 juin, était organisé par le Gaumont Talence en lien avec le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB) une rencontre avec les acteurs du film « Les Francis » dans le jolie cadre de la fête du vin. Une nouvelle comédie Française qui sortira sur les écrans le 23 juillet. Le thème de cette comédie? La Corse. Plus exactement la Corse hostile aux Parisiens. C’est au travers d’une bande de potes qui vont séjourner en Corse sur les traces des origines de l’un d’entre eux afin de retrouver une mystérieuse femme, que l’on va le découvrir.

LES-FRANCIS-Affiche-FR

Après une dégustation de vin, les acteurs et l’un des scénaristes ont fait leur apparition dans le cadre tout à fait agréable du stand de l’Ecole du Vin mis en place temporairement sur les quais durant la fête du vin. Dans une ambiance bon enfant nous avons pu poser nos questions à l’équipe du film.

P1070554

 Comment vous est venu l’idée de cette histoire?

Pierre Marie Mosconi : Du fait de nos origines Corse tout d’abord avec les autres scénaristes Jean Charles Felli et Fabrice Begotti. Ensuite parce que tout ce qui se fait sur la Corse depuis un moment que cela soit des séries ou des films, reste dans un esprit assez triste voir morbide. Alors que la Corse c’est aussi un humour proche de l’humour méditerranéen et c’est ça qu’on voulais mettre en valeur dans ce film. On avait envie de se marrer avec la Corse.

Et vous les acteurs, qu’est ce qui vous a plu dans le projet?

Alice David: Pour ma part j’ai adoré le personnage de Vanina, femme Corse de caractère, déterminée avec une certaine pudeur. C’est le personnage qui fait la jonction également entre les Corses et les Parisiens en essayant de tempérer tous ces caractères. C’est cela que j’ai aimé.

Jib Pocthier: Mon personnage le cousin Gigi, c’est un peu un papa qui parle pas beaucoup mais qui sait se faire respecter. Avec une particularité puisqu’il est d’être fan de Ryan Gosling.

Comment s’est passé l’écriture des personnages?

Pierre Marie Mosconi: Notre particularité à Jean Charles et Fabrice c’est que lorsqu’on écrit un scénario on amène un cadre dans lequel le comédien doit se sentir libre aussi de nous faire des propositions. C’est ce que j’adore personnellement, voir vivre le personnage au travers du comédien qui y trouve son interprétation. C’est limite de la magie.

A ce propos, la chanteuse Jennifer a un rôle dans votre film..

Pierre Marie Mosconi: Elle est vraiment bien dans le film. Je sais que tout le monde va l’attendre au tournant et Jennifer comédienne franchement ça le fait!

Comment avez vous travaillé sur le scénario? Concernant l’accent Corse

Pierre Marie Mosconi: Tout le monde a été dans une espèce de synergie, ce qui a apporté un plus au film et j’en suis ravi.

Alice David: On a fait beaucoup de lecture tous ensemble en amont. Ce qui devient plutôt rare maintenant dans le cinéma. On a donc pu expérimenter le scénario tous ensemble, et on a eu l’espace de proposer des choses. Pour l’accent, on s’est dit au départ qu’il fallait prendre le parti pris de le faire. Pour mon personnage j’ai pas voulu le faire trop fort pour pas que cela soit caricatural. J’ai bossé avec mes amis Corse et de toute façon sur le tournage on était en immersion donc il y avait toujours quelqu’un pour rectifier si c’était trop poussé. Si j’avais dû me coltiner un autre accent je pense que ça aurait été un petit peu plus chaud!

Et en dehors du plateau comme cela se passait-il entre vous?

Cyril Guëi : C’est marrant parce qu’inconsciemment, mais aussi du fait qu’on ne tournait pas nos scènes au même moment, on se retrouvait entre « Parisien »  d’un autre côté et  il y avait les « Corse » du film de l’autre! C’était marrant de voir qu’en dehors du film on restait quand même dans l’esprit de nos personnages, même si on s’est tous très bien entendu. Il y avait une réel rencontre de ce côté là et je trouve qu’en ayant ce casting il y a 70% du film qui se fait parce que tout d’un coup il y a vraiment une rencontre humaine et artistique qui se fait.

M.S

 

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos Agence

A lire aussi

Le Château de Vaux-le-Vicomte propose des activités pour les vacances de la Toussaint

Vaux-le-Vicomte propose des activités pour les vacances de la Toussaint Le Château de Vaux-le-Vicomte propose ...

Lire les articles précédents :
Sunny Bay, le troisième tome, Hawaï love.

Parue en mai 2014, aux éditions Bamboo, la bande dessinée de Francis Sapin, Sunny Bay, propose ...

Tour de France 2014 : les téléspectateurs au cœur du peloton
Tour de France 2014 : au cœur du peloton

Pour le 101ème Tour de France qui s’élancera samedi de Leeds, la couverture télévisée a été repensée, afin de mettre...

Psicopattes, une première création originale Glénat Poche.

Parus au mois de juin 2014, aux éditions Glénat, les deux premiers tomes de Psicopattes, ...

Fermer