Accueil / Culture / Littérature / BD / Les Maîtres-Saintiers, tome 1, A l’accord parfait, 1788.

Les Maîtres-Saintiers, tome 1, A l’accord parfait, 1788.

501 LES MAITRES SAINTIERS T01[BD].inddLes Maîtres-Saintiers est la nouvelle saga familiale de LF Bollée et Serge Fino, qui débute avec ce premier tome A l’accord parfait, 1788, paru aux éditions Glénat, le 11 mars 2015. Un thriller mêlant habilement saga familiale, thriller et histoire, pour une nouvelle série prévue en sept tomes…

Mai 1788, non loin de la ville de Châtellerault, alors qu’il fait nuit et qu’un orage fait rage, deux jeunes hommes tentent d’avancer avec leur chariot et leur cheval, mais ce dernier est trop effrayé par l’orage. Mais s’ils ne bougent pas rapidement, le chariot va rester enlisé, ils doivent également trouver un abri. Ils arrivent enfin à avancer et aperçoivent au loin une maison providentielle, où ils espèrent dormir au sec cette nuit. Le propriétaire des lieux explique rapidement aux deux jeunes gens, des frères jumeaux, que dans sa modeste demeure il peut servir du vin et donner à manger moyennant de l’argent. Les frères jumeaux expliquent qu’ils n’ont pas beaucoup d’argent, ils pensaient trouver de l’hospitalité vu l’orage de cette nuit. Mais le propriétaire est méfiant, il affirme que les jumeaux porte malheur. Alors que les deux frères tentent de trouver un arrangement, un grognement fait rage derrière eux, sous la pluie une silhouette de loup semble se dessiner. François, le plus impulsif des deux frères, s’empare d’une fourche, mais la bête à déjà disparue…

Le récit est bien posé, sans précipitation, le lecteur découvre les différents personnages assez rapidement, tout comme leurs différents caractères qui s’affinent tout au long de l’intrigue. les-maitres-saintiers-t1-a-accord-pafait-1788-glenat-extraitLa lecture est fluide et très agréable, pour des histoires en parallèles fascinantes, et se mêlant à merveilles, ainsi on découvre deux frères jumeaux maîtres saintiers qui arrivent dans la ville de Châtellerault pour exercer leur talent et refaire des cloches pour l’église. Mais Etienne découvre de mystérieuse inscriptions sur toutes les anciennes cloches, qu’ils décident de retranscrire dans un petit carnet afin d’en découvrir l’origine et le message. Il y a également dans les parages, une mystérieuse bête qui tueraient de jeunes femmes, des tueries qui effraient le peuple, et restent, elles aussi, bien mystérieuse. Enfin, les deux frères si proches auparavant, semblent s’éloigner peu à peu… Le dessin est réaliste, fluide, expressif, précis, très plaisant et détaillé.

Les Maîtres-Saintiers, A l’accord parfait, 1788, est un premier tome qui invite rapidement les lecteurs dans une intrigue intéressante et prenante, un récit fluide qui offre une fin surprenante, où l’on reste désarmé, sans pouvoir avoir une seule petite idée de la suite des évènements !

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos celine.durindel

A lire aussi

komikku: un remake modernisé !

Sanami Suzuki nous propose une version fantastique et modernisé de « La petite fille aux ...

Lire les articles précédents :
Kashmeer : « Les têtes noires » de F. Le Berre aux Ed. Glénats

Diptyque proposé par Fred Le Berre au scénario et Michel Rouge  aux éditions Glénats pour les illustrations qui ...

Natation: 7 nouveaux billets individuels pour Kazan

Les championnats de France 2015 s'achèvent comme ils ont commencé, avec sept nouvelles qualifications individuelles ...

Rubrique High Tech Jeux video du 06 Avril 2015

Bonjour Bonjour les Francenetinfophiles Retrouvez ici le nouveau format de rubrique High Tech Jeu Video, ...

Fermer