Accueil / Auto-Moto / Les vices des Français au volant

Les vices des Français au volant

France Net Infos à l’occasion du mondial de l’automobile vous invite à découvrir les résultats d’un enquête sur Les vices des Français au volant réalisée par mon-auto-assure.com .

Conduire au volant d’un voiture nécessite un minimum d’attention et de concentration de la part d’un automobiliste. Hélas, il existe de nombreuses distractions susceptibles de détourner  son regard de la route et de provoquer, à terme, un grave accident. En effet, l’alcool ou la vitesse ne sont pas les seuls vices des Français au volant. On peut compter la présence des enfants, la cigarette, la nourriture, les objets divers tels que le GPS ou même leur propre physique, aussi bien pour les hommes que les femmes. C’est ce que tend à prouver cette étude de Mon-auto-assure.com réalisée auprès de 2936 automobilistes de 18 ans et plus, à l’occasion de la journée mondiale sans voiture.

Des Français facilement distraits

les-vices-des-francais-au-volantUne des idées reçues concernant la présence de femmes au volant est que celles-ci prennent  trop souvent soin de leur look, parfois au détriment de la route. Certes, 72% des femmes interrogées ici avouent corriger leur coiffure, les deux tiers se regardent dans le rétroviseur et 42% se maquillent en voiture. Mais elles ne sont que 8% à le faire tout en conduisant et ne sont que 22% à scruter les imperfections de leur peau. A côté, on compte plus d’un quart des hommes qui prêtent  attention à leur coiffure en voiture et plus d’un tiers qui se regardent dans le rétroviseur. On peut aussi compter 13% de mâles se rasant au volant.

Autre élément perturbateur : la cigarette. Là encore, tous les conducteurs ne sont pas fumeurs : un quart du panel seulement fume. De plus, la grande majorité de ces fumeurs (84%) n’allient conduite et tabac que s’ils sont seuls. Par contre, il convient de noter que parmi les conducteurs fumeurs en présence d’un passager, 80% avouent culpabiliser mais n’arrêtent pas pour autant. Pire encore, 3% des fumeurs au volant le font en présence d’un enfant mineur en dépit d’une loi l’interdisant depuis le mois de juillet 2015 !

Les adeptes de la cigarette électronique ne sont pas plus attentionnés puisqu’ils sont 92% à «vapoter» même s’ils sont accompagnés… On peut aussi signaler que 42% des fumeurs conducteurs jettent leurs mégots par la fenêtre au lieu d’utiliser leur poubelle ou leur cendrier. Un cendrier vidé en pleine conduite par 4% d’entre eux. Enfin, ils sont un peu plus d’un quart à rouler leurs cigarettes au volant.

Les enfants, source de danger ?

En parlant des enfants (de zéro à cinq ans), ceux-ci semblent représenter à eux-seuls une source de distraction importante. Parmi les jeunes parents, deux tiers se disent stressés et moins attentifs si leurs rejetons sont en pleurs ou en colère. Un bon tiers (38%) en viennent même dans ce cas de figure à ignorer les limitations de vitesse afin d’arriver plus vite ! On compte plus ou moins la même proportion de parents (32%) qui insultent un autre automobiliste en présence de l’enfant. Une proportion qui atteint 82% pour tout le panel…

Et si ce n’est pas l’enfant lui-même, ce sont les objets qui lui sont attribués qui posent problème :

81% ont déjà cherché un objet sous le siège tout en conduisant, 76% ouvrent un paquet de gâteaux ou une bouteille d’eau en même temps et 62% remettent leur sucette en place. Soit une majorité dans tous les cas de figure.La nourriture ou la recherche d’objets sont déjà des éléments distractifs pour les conducteurs en général puisque 17% fouillent dans la boîte à gants plus de 10 secondes tout en conduisant et près des deux tiers mangent en même temps. Enfin le fameux GPS n’aide pas non plus puisque 32% des interrogés signalent la présence de la police ou d’un radar avec cet outil et 9% évoquent les autres dangers de la route.

Des conducteurs hypocrites ?

L’enquête révèle d’ailleurs une ironie assez frappante : s’ils sont plus de deux tiers à saluer l’initiative de la journée mondiale sans voiture (la majorité d’entre eux pour des raisons écologiques), ils ne sont plus qu’un dixième à laisser leur voiture au garage ce même jour. Faites ce que je dis mais pas ce que je fais ?

Les résultats sont issus des données collectées entre le 1er et le 10 septembre  2016. Étude quantitative réalisée par mon-auto-assure.com  auprès d’un échantillon de 2936 répondants  âgés de 18 ans et plus, représentatifs de la population française.

Télécharger l’étude complète

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

Plus de 60 000 spectateurs attendus dans l’Orange Vélodrome

Le Tour de France se joue aujourd’hui avec un contre-la-montre de 22.5 kilomètres dans les rues de ...

Lire les articles précédents :
À la conquête de l’Est : entre découvertes et festivités

Strasbourg se transforme à l’est de son territoire grâce à  la nouvelle ligne tram vers ...

Nancy Jazz Pulsations 2016 : ça bouge au Grand Est !

Qu’on se le dise: Que serait le mois d’Octobre nancéien sans le Nancy Jazz Pulsations ? ...

Année catastrophique pour la récolte de miel 2016

Alors que la récolte 2015 avait montré un léger mieux, la récolte de miel 2016 ...

Fermer