Accueil / Culture / L’ombre de Matoub Lounes a plané sur Montréal

L’ombre de Matoub Lounes a plané sur Montréal

Pas moins d’une quinzaine  de chanteurs kabyles se sont déplacés à Montréal pour honorer la mémoire de Matoub Lounes. Parmi eux, le pépiniériste de la chanson kabyle, le grand  Kamal Hamadi , Ali Ideflawen, Rabah ou Ferhat, Djamel Allem ont rendu hommage à Matoub si loin de ses terres. Les ri-ri typiques des femmes berbères retentissaient dans la salle du complexe sportif Marie Victorin qui peinait à contenir une foule aussi nombreuse assise à même le gazon artificiel  du terrain de sport.

lounes-matoub2Matoub  Lounes est  une légende qui dépasse les vicissitudes de l’histoire. Il a été un  chanteur talentueux et prolifique. Sa vie de rebelle  a été un combat incessant, dur, qui lui a valu d’être vénéré comme un dieu de son vivant, mais qui lui a suscité  des  inimitiés politiques et personnelles tenaces et souvent  silencieuses. Il  a écorché tous les tabous, religieux ou politiques, déboulonné les mythes et les statues.  Il a clairement affirmé : ‘je suis algérien, je ne suis pas arabe, je ne suis pas obligé d’être musulman’.  Personne n’osait l’affronter car tout le monde avait peur de ses chansons-hymnes, ses  chansons-gifles,  ses propos cinglants. Les politiques cherchaient ;a gagner sa sympathie. Les islamistes l’abhorraient, lui qui s’est souvent moqué de leur obséquiosité envers le pouvoir, qui a raillé le hadj, qui les a traité d’ennemis de la vie, et qui dénonçait leurs plans machiavéliques pour installer le pays dans une dictature moyenâgeuse.

Le 25 juin 1998, des tueurs  attendaient la figure emblématique de la chanson kabyle au lieu dit thiverqouqine dans la commune d’Ath-Aissi.  Le militant de la cause identitaire, le rebelle  à tous les  conformismes, l’homme au sourire si doux et au verbe acéré fut tué dans ces collines kabyles qui constituaient ses racines et dont il ne pouvait se séparer, en dépit du danger à être présent an Algérie.

malika et na aldjiya

 Mort, Il ne continue pas moins de vivre dans le cœur de ses admirateurs, de la jeunesse qui aujourd’hui encore ne se lasse pas de l’écouter. La foule impressionnante présente à son hommage démontre, si besoin est, que ses idées, ses chansons, sa légende sont  toujours vivantes.

Matoub Lounes  était une voix forte, une mélodie agréable,  une idée généreuse, un vrai  projet de société.

 

 

 

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos Agence

A lire aussi

20, allée de la Danse, deux nouveaux romans

La tournée au Japon et Première, ou rien ! sont les deux nouveaux romans jeunesse, de ...

Un commentaire

  1. Il est plus vivant que jamais

Lire les articles précédents :
Patrouille de France, le dvd d’Eric Magnan aux vues aériennes exceptionelles

Dans le cadre de l'anniversaire de la patrouille de France qui a fêté ses 60 ...

Concert anniversaire de Johnny Hallyday au Théâtre de Paris

A l’occasion de son 70e anniversaire, Johnny Hallyday est monté sur scène au Théâtre de ...

Festival Francofolies LA ROCHELLE J – 27.

Olivia Ruiz, Raphaël, Patrick Bruel, Tryo , Orelsan... Tous seront au rendez - vous pour ...

Fermer