Accueil / Loisirs / Couple / « Lune de miel et gueule de bois »

« Lune de miel et gueule de bois »

Doux mélange entre « Jackpot » de Tom Vaughan, « Sex Friends » de Ivan Reitman et « 50 Nuances de Grey » d’E. L. James, « Lune de miel et gueule de bois » est la nouvelle romance à laquelle on succombe depuis le 30 avril 2015. Publié dans la catégorie « Romance contemporaine » de la collection Milady Romance des éditions Milady, le dernier livre de Jane Graves réveille la fibre romantique et sensuelle présente en nous.

lune-de-miel-et-gueule-de-bois-572813Heather, comptable approchant de la trentaine, est une femme calme et discrète, ayant du mal à trouver un homme lui convenant. Le mariage imminent de sa cousine, pimbèche et dédaigneuse, l’oblige à supporter les commentaires de sa famille face à son célibat inquiètant, plus selon sa mère qu’elle-même. Lors de l’enterrement de vie de jeune fille de sa cousine à Las Vegas, Heather se laisse emporter par l’ivresse du gain et du champagne et se retrouve, au beau matin, mariée au magnifique mais exaspérant Tony McCaffrey, jeune homme arrogant et irresponsable. Mais face à l’humiliation qu’Heather risque de subir en avouant la vérité à sa famille à propos de son mariage, Tony décide de conclure un pacte : il sera son époux pendant un mois, avant d’annoncer à la famille d’Heather que leur histoire n’a pas fonctionné. Au sein de ce faux couple que tout oppose, de vrais sentiments pourraient-ils naitre ?

L’avis de la rédaction : on a adoré ! L’histoire n’est pas nouvelle, ça n’est pas une révolution de la romance, mais le ton est juste, l’histoire est drôlement chouette, on rigole, on espère, et surtout, on laisse libre cours à nos émotions. Composé d’environ 450 pages au format poche, on l’emmène partout avec nous afin de ne pas se détacher de cette belle histoire avec laquelle Jane Graves nous fait charmer, et avant même de s’en rendre compte, on a déjà avalé le livre, et c’est presque avec regret qu’on ferme la dernière page pour laisser les personnages vivre leur vie. Le seul bémol : la photo de couverture ne correspond pas vraiment à l’image d’une Heather faisant une taille 46… Encore un coup du sex-symbol imposé… ? Dommage pour un livre qui met en scène une femme aux penchants féministes.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos Victoria MARION

Rédactrice littérature, gastronomie, mode, high tech, jeux de société et tourisme/voyage.

A lire aussi

L’araignée est une fine mouche

L’araignée est une fine mouche est un nouveau roman des éditions Nathan, paru en février ...

Lire les articles précédents :
Dali se montre sur la Croisette

Avec le Festival de Cannes qui vient de s'achever, les Galeries Bartoux prolongent la féérie ...

Embellissez votre regard avec Oleassence !

Christine Cuisiniez a créé en 2011 le Laboratoire OLEASSENCE. Une marque de cosmétique naturelle qu’elle ...

Ne perdez plus vos affaires : Ti’Be le porte-clés connecté !

Les têtes en l'air et étourdis de tous poils vont pouvoir se réjouir : La ...

Fermer