Accueil / Agenda / Manu (Ex-Dolly) pour la vérité

Manu (Ex-Dolly) pour la vérité

ManuManu (Ex Dolly) revient en cette fin d’année 2015 avec « La Vérité », un nouvel album, très attendu, déjà plébiscité par la presse spécialisée de OUI FM, à la Grosse Radio, en passant par Rock & Folk.

A la veille de la sortie de ce nouvel opus, celle qui a décidé de ne pas rester sage, livre sa vérité sur FranceNetInfos, pour notre plus grand plaisir.

Avant la sortie de ton nouvel album prévu le 4 décembre, nous t’avons vu sur diverses collaborations. Il y a eu récemment Pat Kebra et Merzhin. Peux-tu évoquer en quelques mots ces collaborations ? Oui l’Éclaireur avec Merzhin, un titre que j’adore. Ils m’ont proposé plusieurs titres, j’ai craqué sur celui-là, j’entendais ma voix avec celle de Pierre tout de suite. Avec Pat Kebra, on se suivait sur les réseaux sociaux. Je l’ai invité un jour à venir me voir en concert. Il avait cette chanson (devenue « penser à demain » à laquelle il pensait pour un duo. Du coup il me l’ a proposée. J’ai beaucoup aimé l’expérience avec Pat. Cela a été un réel échange. J’ai pu modifier un peu la mélodie, écrire le texte avec lui. Puis à l’écoute de ses démos, je lui ai demandé de faire les choeurs sur certaines dont « C’est comme ça » un pur titre !

Par le passé tu avais aussi collaboré avec Daytona ou encore Mass Hysteria et Blankass. Recherches-tu quelque chose de particulier à travers ces collaborations ? Ou encore avec Apocalyptica, le titre « en vie » dont j’ai écris les paroles, Manu Lanvin « tout ou presque », et plein d’autres jolis partages. Les collaborations sont une vraie récréation pour moi, elles me font sortir de mon cocon et sont source d’inspiration pour la suite, souvent.

Manu La VéritéL’album ‘La Vérité » est annoncé comme un retour aux sources du rock, avec un son plus saturé et électrique. Est-que cela signifie que tu n’étais pas vraiment toi sur les précédents ? Si bien-sûr, c’était moi à cet instant, cette période là. L’avantage et l’objectif d’être en solo et de monter son propre label c’est d’être libre. Et donc je me permets cette liberté, d’aller là où l’on ne m’attend pas toujours mais où j’ai envie d’aller à ce moment de ma vie. J’écoute tellement de musiques différentes. L’album un peu blue-grass et plus intimiste « La Dernière Étoile » est un bijou pour moi. Ma parenthèse enchantée en japonais également avec l’EP Tenki Ame. « Rendez-vous » mon 1er album solo, était un album exutoire plein d’énergie et d’émotions à partager. Résolument rock. Pour le nouvel album « La Vérité », j’avais juste envie de revenir à un son plus brut. Simplement en étant seule, ce que je sais peut-être le mieux faire c’est brancher ma guitare et mettre l’ampli à fond !

On retrouve 12 morceaux sur cet album. Comment as tu écris et composé cet album ? Tous les morceaux sont-ils entièrement de toi ? Auparavant, par manque de confiance ou par habitude, il me fallait toujours une épaule, un guide. Nikko était là, je le considère comme mon binome, c’est très rare de le trouver d’ailleurs son binome. On se comprend musicalement sans se parler. Je suis fan de tout ce qu’il fait et donc il m’inspirait beaucoup. Sans lui je n’aurais sans doute pas eu le courage de me lancer en solo. Je n’étais pas prête. Depuis j’ai grandi :), cela fait 10 ans maintenant que j’ai commencé cette nouvelle aventure sous mon nom « Manu ». Pour « La vérité » j’ai commencé par enregistrer mon batteur Nirox, je l’ai fait jouer tout seul pendant une demi-heure, avec des patterns différents. Cela a été ma base pour composer. Beaucoup plus ludique, vivant et inspirant qu’une boucle ou un pattern synthétique. J’ai pas mal trituré ces parties, coupés, changé les tempo. C’est très excitant à faire sur une vraie batterie surtout jouée par Nirox ! Ensuite j’ai posé mes guitares et mes basses. J’ai griffonné des mots sur un papier et posé la mélodie à partir de ces textes. Une manière très différente de fonctionner pour moi. Je suis allée à l’essentiel spontanément. En parallèle je re-écoutais beaucoup mes premières influences, Sonic Youth, Pixies, Ramones, Undertones, voire même les Rubettes. Toujours un peu de Grandaddy aussi …

Tu as déjà pas mal de concerts de programmés. La tournée a d’ailleurs déjà commencé. Comment se passe ce retour sur le devant de la scène ? Plutôt bien, la tournée a démarré début novembre, pas toujours simple de jouer avant une sortie d’album. Mais nous en avions besoin. Et c’est une très belle récompense jusqu’à présent. Nous revenons de Lyon où les retrouvailles ont été très intenses avec le public. Demain nous partons à Rennes, puis Paris pour la sortie de l’album. Encore quelques dates en 2015, avant de repartir de plus belle, je l’espère, en 2016.

Tu es entourée sur scène de Laurent Duval, Thierry Niro, et Patrick Matt-Giordano. Peux-tu nous les présenter ? Nirox est mon meilleur ami et mon batteur préféré. C’est donc tout naturellement que je lui ai proposé ma nouvelle aventure. Je lui ai interdit de refuser et cela fait donc 10 ans maintenant qu’il est obligé de me supporter :), Patrick Giordano aka Matt Murdock, est mon compagnon et c’est avec lui que j’ai fondé mon label Tekini Records. Nous faisions déjà quelques concerts ensemble en formule light electro acoustique. J’ai commencé par lui demander de faire des guitares supplémentaires sur l’album. Je suis fan de son jeu très personnel et le son de sa Lespaul ! Il est apparu évident qu’il participe au live. Il nous manquait un bassiste, guitariste. J’en ai parlé à Dominique Harel de Planet Live, lieu magique où je répète et j’enregistre. Il m’a parlé de son ami Laurent Duval (Extreme, The New Princess …) On s’est rencontré. J’ai su tout de suite que c’était lui :). Nirox et Patrick sont potes depuis des lustres, ils se sont rencontrés à Nice. Ils ont joué ensemble dans Les Bandits et Madd Murdock.

Parallèlement à la sortie de l’album, il y a ce projet du Solo de l’Infini. Comment est né ce projet ? Je voulais au départ offrir 3-4 versions différentes du single « Toi et Moi » avec des fins alternatives en bonus gratuits pour la sortie de l’album. J’ai demandé à Nikko, Shanka, Laurent Duval, les potes proches en fait, de me faire un solo chacun. Puis d’autres amis guitaristes ou musiciens de tous genres et d’instruments différents (harpe, cornemuse, saxophone, claviers, violoncelle) ont été intéressés et je me suis retrouvée avec une vingtaine de versions. J’ai continué à lancer des invitations et les réponses positives sont tellement nombreuses que l’on ne sait pas quand le projet s’arrêtera ;) d’où le nom du solo de l’Infini. Nous avons commencé à diffuser les premières versions début novembre, (Nikko, Shanka, Laurent Duval, Laurent Lachater, Boris Jardel) à raison d’une par semaine tous les lundis via mon site manu-friends.com. Chaque titre est donc en écoute via le lecteur soundcloud et téléchargeable gratuitement. À venir les versions de Dominic Sonic, Pat Kebra, France Cartigny, Roman Gaume, Sébastien Chouard et plein d’autres déjà prêtes. J’attends celles de Norbert Krief, Didier Wampas, Delphine Ciampi … que du bonheur ce projet, un régal de découvrir ce que chacun amène librement sur ma chanson. C’est très émouvant. Ça c’est pour la partie « invités ».

Pour la partie « concours », Patrick a eu ensuite l’idée de partager l’idée avec le public, d’où le lancement de ce petit jeu pour les amateurs qui peuvent télécharger le fichier sur le site et participer eux aussi à l’aventure, pour le fun ou pour gagner de biens jolis lots grâce à nos partenaires (Woodbrass, Sony, Planet Live, Activision) qui ont été très enthousiastes rapidement sur le projet. Le « gagnant » aura donc une Playstation 4 avec le jeu guitar héro live et sa guitare, un pack Eagletone ampli+ guitare électrique, et s’il en a l’envie, il pourra venir jouer son solo avec nous sur scène. C’est top non ? J’ai déjà reçu de nombreux mp3. J’écoute à l’aveugle, Patrick me fait écouter sans me montrer les noms des participants au concours afin que je ne sois pas influencée si je connais la personne ;). Le choix va être difficile !!

A ce jour, sais-tu combien de guitaristes se sont lancés dans l’aventure ? Entre les invités et le concours on doit être à 50 à ce jour de versions reçues. Et cela ne fait que commencer …

Tu es aujourd’hui une véritable icône du rock français. Quel regard as-tu sur la musique et les médias, qui ne cessent de promouvoir une certaine nostalgie, on le voit avec ces éternelles années 80, par exemple, ou ces émissions de variété qui rendent toujours hommage aux anciens, au lieu de mettre en avant ce qui se fait aujourd’hui ? Merci pour l’icône, je prends c’est flatteur. Les deux sont bons, on se sert du passé pour aller de l’avant. Il est déplorable que le rock ne soit pas plus à l’honneur dans les émissions de tv ou même à la radio. Il nous faut être curieux et aller chercher notre bonheur sur le net. C’est plus gênant pour les artistes indés comme moi qui ont du coup du mal à promouvoir leur musique.

Je te remercie …. Un dernier mot peut-être ? Il est vrai que j’aime bien avoir le dernier mot : Merci !

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos guillaume joubert

Après avoir été rédacteur sur divers sites musicaux comme Rocknfrance, Zikannuaire, Punksociety, Zik’nblog, et animateur d’une émission de radio diffusée sur 12 radios, dont 7 FM, en France, en Belgique et en Suisse, j’ai décidé de reprendre l’écriture sur FranceNetInfos. C’est un plaisir de participer à la diffusion d’informations régionales et nationales, sur des sujets qui me tiennent à coeur comme, entres autres, la culture, le cyclisme et l’environnement.

A lire aussi

Les p’tits diables, tome 24, Prof et sœur !

Prof et sœur ! est un nouveau tome pour Les p’tit diables, d’Olivier Dutto, un vingt-quatrième ...

Lire les articles précédents :
Grand Palais : Spectacle 360° sur la Conquête de l’air

6 soirées exceptionnelles pour un spectacle hors-normes dans un lieu d'exception   AMACLIO en partenariat avec DASSAULT ...

FAGUO : La jolie marque française habille nos hommes pour Noël

C’est justement parce qu’il est difficile de trouver des idées cadeaux pour hommes, que nous ...

 » Hamatora , the comic» aux éditions Kurokawa

Vous aimez le fantastique, les enquêtes policières, les histoires compliquées où on ne trouve jamais ...

Fermer