Accueil / Culture / Mark Knopfler, un guitar-hero faisait étape à Caen

Mark Knopfler, un guitar-hero faisait étape à Caen

Un certain nombre d’artistes issus de grands groupes de renommée mondiale se sont essayés à des carrières solos, soit par choix, soit par obligation. Certains avec brio, d’autres, au contraire, n’ont pas rencontré les chemins glorieux qu’ils espéraient et ont donc dû renouer avec leurs anciens acolytes ou ont tout simplement disparu des ondes musicales.

Mark Knopfler est l’un de ces artistes ayant laissé de côté sa machine à succès pour se lancer dans l’aventure solitaire. Certains se demandent peut-être qui est Mark Knopfler, et pourtant, quel que soit votre âge, vous connaissez au moins un morceau de son ancien groupe : Dire Straits (ça y est, les trois-quarts d’entre vous se disent : « ahhh, c’est lui ! »). Oui, l’homme aux bandeaux éponge dans les années 80. Auteur, compositeur, guitaristePrivateering album Mark Knopfler et chanteur de Dire Straits, groupe au succès planétaire, mais que son leader a mis en sommeil à l’issue de la tournée On Every Street au début des années 90.

En 1996 Mark Knopfler sortait son premier album solo Golden Heart et en 2012, son septième album Privateering. Commencée à l’automne 2012 en Amérique, aux côtés d’un certain Bob Dylan, la tournée passait par la France en juin dernier, et plus précisément par Caen le 27.

 

Devant un Zénith rempli de plusieurs milliers de spectateurs, une première partie était chargée de nous mettre en bouche avant l’arrivée du guitar-hero. Ruth Moody, jeune chanteuse Canadienne ayant passé quelques mois… à Caen, nous a livré ses chansons dont une reprise de Dancing in the Dark du Boss, Bruce Springsteen.

Mark Knopfler en live

Petite pause technique avant l’arrivée sur scène de Mark Knopfler et son groupe pour le lancement de la première chanson, What it Is, qui met le feu au Zénith. Le public reconnaît les notes dès l’intro, et… c’est parti. Public qui d’ailleurs est composé de spectateurs de tous âges, de l’adolescent au retraité ! Dire Straits ayant commencé sa carrière à la fin des années 70, les fans ont forcément un peu vieilli et d’autres ont pris le train en marche au fil des ans !

Mark Knopfler est entouré d’un groupe de musiciens chevronnés, dont certains le suivent depuis ses débuts en solo en 1996, comme le bassiste Glenn Worf, le guitariste Richard Bennett, et les claviers Jim Cox et Guy Fletcher (ex-comparse de Dire Straits qui suit MK depuis dans la plupart de ses projets). Viennent s’ajouter Ian Thomas à la batterie, John McCusker et Michael McGoldrick pour les flûtes, violons, …

 

Nous avons donc là un line-up rôdé et efficace qui va enchaîner les 16 morceaux de la soirée avec efficacité.

 

Mark KNopfler et sa National Steel

On peut noter que les concerts sont plus « calmes » que ce que l’on a pu voir sur certaines tournées, comme celle de Sailing to Philadelphia au début des années 2000. Mais Knopfler, âgé maintenant de 63 ans, n’a plus rien à prouver, et cela se sent. Par exemple, on ne trouve lors de cette soirée que… 3 morceaux de Dire Straits ! Les fans n’auront croisé que Romeo and Juliet, Telegraph Road et So Far Away. Sultans of Swing n’était pas de la partie ce soir-là, alors que depuis les débuts avec Dire Straits, elle avait résonné à presque chacun des concerts. Exit aussi les Walk Of Life et autres Money for Nothing. Cela a dû décevoir certaines personnes, mais le fait est là. En tant qu’artiste, on sent que Monsieur Knopfler a la main-mise sur ce qu’il fait. Il sort les albums qu’il veut, choisit les titres en live, les musiciens, et offre au public sa vision du show tel qu’il l’entend.

 

…et au final, le public s’y retrouve ! L’artiste a évolué, Dire Straits est loin derrière, et même s’il ne renie pas ce glorieux parcours, on sent qu’il est passé à autre chose, et qu’il s’amuse.


Mark Knopfler et sa Les Pauls Le guitariste est toujours aussi virtuose, que ce soit avec une Stratocaster, une Les Pauls, sa National Steel, une Danelectro, ou encore sa Pensa-Surh. Oui, un concert de Mark Knopfler est toujours l’occasion de voir un défilé de belles carrosseries à six cordes ; avec en prime quelqu’un qui sait s’en servir, ce qui ne gâche rien au plaisir.

Le solo final de Hill Farmer’s Blues, toujours attendu, est bien là, et accompagné de ses musiciens, Knopfler nous livre ce qu’il sait faire avec ce son « knopflérien » reconnaissable depuis des années. Il fait s’envoler le Zénith avec Telegraph Road qui monte progressivement et qui durera plus de 15 minutes !

Le chant aussi est bien là, assuré, et le grain de la voix est toujours bien présent. On se laisse bercer au son des mélodies de Privateering, Haul Away, ou encore Romeo and Juliet.


D
u haut de ses années d’expérience, Knopfler accueille sur scène la jeune Ruth Moody (mais si, rappelez-vous, la première partie) pour trois chansons : I Dug Up A Diamond, Seattle et Kingdom Of Gold.

Mark KNopfler et Ruth MoodyA


On voyage
avec Postcards From Paraguay, au début de laquelle Mark n’oublie pas de faire une rapide présentation de tous ses musiciens, je cite « the best in the world », rien que ça !

 

Comme à son habitude, au début de So Far Away (désormais un classique en rappel), il gratifie le public, d’un « Here I am again in old Caen Town » au lieu de « Here I am again in this mean old town ». A ce moment-là, le public, assis depuis le début (eh oui, pas de fosse, rien que des places assises maintenant), s’est levé depuis quelques chansons et s’est avancé tout contre la scène (une autre habitude en fin de concert avec MK), bien présent pour finir le concert en beauté !

La (très belle) soirée se termine sur Piper To The End et on se dit que certains artistes, peu médiatisés, remplissent les salles et offrent au public de sacrés bons concerts !

Ce 27 juin en Normandie, Mark Knopfler, loin des stades remplis avec Dire Straits, nous aura fait voyager entre celtique, rock, folk, country, blues, avec son jeu de guitare inimitable, son phrasé, sa voix, accompagné de très bons musiciens, et aura ravi son public. Il aura une fois encore su aussi nous faire écouter le silence en prouvant qu’un grand guitariste ne l’est pas forcément par la quantité des notes qu’il joue à la minute !

Mark Knopfler au Zénith de Caen

Pour certains, on regrettera quelques titres de Dire Straits, qui à coup sûr auraient fait « exploser » la salle, ou certains morceaux plus dynamiques de ses précédents albums, mais aujourd’hui, le mieux est de prendre les concerts de ce grand de la guitare comme une découverte qui nous fait parcourir des horizons musicaux variés et de qualité.

Set-List du concert de Caen : What It Is / Corned Beef City / Privateering / Father And Son – Hill Farmer’s Blues / I Dug Up A Diamond (avec Ruth Moody) / Seattle (avec Ruth Moody) / Kingdom Of Gold (avec Ruth Moody) / I Used To Could / Romeo And Juliet / Song For Sonny Liston / Haul Away / Postcards From Paraguay / Marbletown / Telegraph Road / Rappel : So Far Away / Piper To The End

A noter en bonus pour ceux qui veulent garder un souvenir : les concerts de la tournée sont disponible sur clé USB à l’effigie d’une célèbre guitare rouge. (En son MP3 320 kbit/s enregistré directement en multi-pistes, le tout livré dans un petit étui, compter environ 35 euros port compris sur le site de l’artiste : http://www.markknopfler.com).

cle usb Mark Knopfler


PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

cirkafrika3-paris

CirkAfrika 3 au Cirque Phénix de Paris puis en tournée.

CirkAfrika 3 sous le chapiteau du Cirque Phénix dès le 19 nov. 2017 et en ...

Lire les articles précédents :
« Le Livre du Petit Lenormand » Symbolisme, tirages et interprétations

Pour ceux ayant déjà le jeu de carte de Melle Lenormand mais voulant l'approfondir, voila ...

Puzzle de Franck Thilliez

Ancien ingénieur en nouvelles technologies, Franck Thilliez vit actuellement dans le Pas-de-Calais. Il est l'auteur ...

Studio Harcourt make up pro sourcils

Situé au coeur du Triangle d'Or Parisien, les studios Harcourt Studio icône des portraits photographiques ...

Fermer