Accueil / Culture / « Miroirs d’eau : du Léman au Biwa »

« Miroirs d’eau : du Léman au Biwa »

Entre peinture sumi-e au lavis et fascination photographique de l’eau immobile des lacs, Olivier Robert capture l’instant latent de la majestuosité de vingt-huit lacs, au départ du lac Léman, plus grand lac d’Europe, jusqu’au lac du Biwa, plus grand lac japonais. À l’occasion de l’exposition de son oeuvre photographique, les éditions Glénat, en partenariat avec le musée du Léman, couchent sur papier noble ses sublimes clichés dans un recueil intitulé « Miroirs d’eau : du Léman au Biwa ».

miroirs_deau_leman_biwa_lac

Olivier Robert, photographe laconique se laissant porter par les paysages plus que par l’Homme, parcourt depuis plus de vingt ans les rivages des lacs de sa terre natale, la Suisse, jusqu’à sa terre d’alliance, le Japon, pays de son épouse. Porté par le silence saisissant de l’eau immobile et calme des lacs, ce photographe et architecte paysagiste nous livre, dans « Miroirs d’eau, du Léman au Biwa« , les plus grands secrets de la beauté de la nature. Inspiré par la culture japonaise tant sur le plan de la nature que d’un point de vue artistique, ses photographies en noir et blanc se lisent comme un paysage peint à l’encre de chine, langoureux et poétique. Pour capturer ces longs instants délicats, Olivier Robert s’est armé de patience et de persévérance afin de saisir le mystère de l’épisode brumeux ou la mélancolie d’une circonstance pluvieuse, allant jusqu’à patienter plusieurs jours que l’orage éclate, puis optant pour de longs temps de pose pour figer le mouvement d’une eau dormante ou en colère : « photographier le monde avec lenteur a quelque chose d’intrigant, explique-t-il. Les images obtenues ne sont pas la traduction de la réalité perçue par l’oeil mais résultent plutôt de l’accumulation du temps passé. Par le jeu de cette lenteur, l’eau, tourmentée ou paisible, dessine des horizons glacés sur lesquels constructions, rochers ou arbres s’incrustent ou se reflètent. Les lacs deviennent des miroirs dans lesquels l’eau et le ciel se confondent. »

robert_bateau_de_pecheur_lac_leman_yvoire_france_large

Afin de mettre en lumière cette oeuvre délicate et poétique, le Musée du Léman à Nyon (Suisse) consacre au photographe une exposition du 19 Novembre 2015 au 28 Février 2016. À cette occasion, une rencontre-débat autour des travaux d’Olivier Robert et de la représentation artistique de l’eau (en collaboration avec la Galerie Focale) est prévue le mardi 2 février 2016 à 19h00. Si vous souhaitez admirer ces photographies minimalistes et intemporelles avec les explications de l’expert, vous pourrez assister à une visite guidée par le photographe le 14 février 2016 à 14h30.

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos Victoria MARION

Rédactrice littérature, gastronomie, mode, high tech, jeux de société et tourisme/voyage.

A lire aussi

La famille fantastique, tome 2, Les orphelins de Targas

Les orphelins de Targas est le second tome de la série La famille fantastique, qui ...

Lire les articles précédents :
Le Petit Larousse illustré dans un joli coffret cadeau !

Comme chaque année, les éditions Larousse proposent pour la fin de l’année, de joli coffret ...

Les indispensables du quotidien avec Reisenthel

Reisenthel, marque allemande de carrybag, ne cesse de se réinventer pour nos objets du quotidien ...

Les savons macarons de l’Atelier Catherine Masson

L’Atelier Catherine Masson est un univers parfumé et décoratif, alliant parfaitement les objets de senteur, ...

Fermer