Accueil / En Région / MONTE-CARLO ROLEX MASTERS : Une journée pleine de surprises…

MONTE-CARLO ROLEX MASTERS : Une journée pleine de surprises…

Les années se suivent et ne se ressemblent pas. L’édition 2014 du Monte-Carlo Rolex Masters avait vu une finale inédite 100% entre Roger Federer et Stan Wawrinka. Cette année, aucun des deux n’aura atteint le stade des quarts de finale. En revanche, cette édition 2015 confirme un retour en forme de Rafael Nadal, une maîtrise du numéro un mondial Novak Djokovic et la progression de Gaël Monfils.

 En ce jeudi matin, le programme particulièrement copieux du Court Central du Monte-Carlo Country Club commençait par la rencontre, alléchante sur le papier, entre le tenant du titre Stan Wawrinka (N°7) et Grigor Dimitrov (N°9). La jolie bataille de revers à une main n’a pas eu lieu. Wawrinka n’est jamais vraiment entré dans ce qui fut un non match. Après à peine 7 minutes de jeu, le Suisse n’avait marqué que trois points et était déjà mené 4-0. Son calvaire aura duré moins d’une heure. Dimitrov s’est qualifié en deux petits sets (6-1,6-2) pour un quart de finales qui l’opposera à Gaël Monfils.

gael-monfilsLe Français, tête de série numéro 14, a en effet créé la sensation du jour en sortant le grand jeu et par la même occasion le numéro deux mondial, Roger Federer. Monfils, qui ne devait pas venir à Monaco a bien fait de solliciter une wild-card. Après son succès contre Dolgopolov mercredi, « La Monf » avait annoncé vouloir sortir un grand match contre Federer, un homme et un champion qu’il apprécie beaucoup. Il a tenu parole. Car même si le n°2 mondial réussit le premier break pour mener 3-1, les spectateurs du Monte-Carlo Country Club ont vite compris que Monfils était dans un bon jour. Agressif, costaud dans l’échange, mobile, il a su trouvé les points faibles de Federer avec un savant mélange de puissance et de variations. Le tout avec un minimum de fautes directes pour empocher le premier set 6-4.   Dans la seconde manche, Federer écarta avec maestria 4 des 5 balles de break contre lui. L’homme aux 17 titres du Grand Chelem, qui mena 5 à 3 dans le tie-break avant de perdre les quatre derniers points et la partie, estime ne pas être encore à 100% sur terre battue.  Quant à Gaël Monfils, il commence à se sentir bien sur la terre monégasque sur laquelle il s’acclimate jour après jour.

 En début d’après-midi, c’était au tour de Rafael Nadal d’enchaîner sur le court central pour affronter John Isner. Dans des conditions peu propices à son lift légendaire, l’octuple vainqueur du Monte-Carlo Rolex Masters a dû cravacher plus de 2 heures pour venir à bout de l’Américain et de son service ravageur en trois sets (7/6 (6), 4/6, 6/3). Nadal, après une période délicate, a été particulièrement soulagé de la manière avec laquelle il a négocié le troisième set. Le roi de la terre battue retrouve petit à petit sa confiance et ses marques. Au prochain tour, il affrontera son ami et compatriote David Ferrer (N°5) qui s’est défait de Gilles Simon (6/2,6/7,6/1).

Le festival des têtes d’affiche du court central se terminait par la rencontre entre Novak Djokovic et l’étonnant Andreas Haider-Maurer, issu des qualifications et tombeur de Bernard Tomic. L’Autrichien n’a pas pesé lourd face au numéro un mondial qui s’est offert une petite promenade de santé. Le Serbe s’est qualifié en deux sets (6/4 6/0) et 56 minutes pour un quart de finale face à un autre résident monégasque, Marin Cilic. Ce sera le premier vrai test pour le numéro un mondial dans ce Monte-Carlo Rolex Masters.

Le dernier quart de finales opposera Tomas Berdych (N°6) à Milos Raonic (N°4). Si le Tchèque s’est imposé facilement en deux sets face à l’Espagnol Roberto Bautista Agut, ce fut plus compliqué pour le Canadien embarqué dans un troisième set par le toujours aussi tenace Tommy Robredo.

 

Ils ont dit

 Roger Federer : « C’est le tout début de la saison sur terre battue, il va me falloir un moment avant de me sentir à 100%. Etait-il à 100%, lui ? Je ne sais pas. Ils ne sont pas nombreux à être en parfaite forme cette semaine. La semaine a été bonne pour moi, je me suis entrainé et j’ai joué avec les meilleurs. Au moins, j’ai pu recueillir des informations, si je veux garder l’esprit positif. »

 Gaël Monfils : « Comme je l’avais dit, c’est une bonne victoire à prendre, avec une montée en puissance à chaque fois. J’ai bien joué hier, et je savais qu’il fallait encore mieux jouer aujourd’hui. Je suis content d’avoir réussi à le faire. Je suis surpris d’être monté en puissance aussi vite. J’ai fait un match solide et j’ai mieux joué qu’hier. J’ai bien frappé du fond du court, j’ai été agressif. Je suis très satisfait du match. »

 Novak Djokovic : « Je ne manque pas de rythme sur le court. J’ai joué beaucoup de matches cette année mais que deux, il est vrai, sur terre battue. Deux matches satisfaisant en ce qui me concerne. Mais je suis conscient que mon quart de finales sera d’un autre niveau. J’ai hâte de ce challenge. Cilic a bien joué contre Tsonga.  Je m’attends à un match difficile car ça a toujours été serré entre nous. Je suis clairement favori mais il sera agressif et dangereux. »

 Rafael Nadal : « C’est une victoire importante pour moi. J’avais perdu en trois sets à Rio. Et aussi à Indian Wells. J’ai aussi perdu en trois sets à Miami. Arrêter cette série de défaites au troisième set était très important pour moi. Surtout vu que j’avais 0/40, pour mener 5/3, et que j’ai perdu ensuite 6/4, c’était un peu dur. C’est très important pour moi d’avoir bien joué ce troisième set. J’ai été positif mentalement, mon niveau de jeu s’est élevé comparé aux deux sets précédents. C’est très important pour moi, je suis très content d’être en quart de finale. Ce résultat compte beaucoup pour moi. »

Jo Wilfried Tsonga : « J’étais frustré d’avoir raté des occasions, de ne pas avoir joué le jeu que j’aurais dû quand il le fallait et de perdre tout simplement. Dans l’ensemble, je n’ai pas été bon. J’ai eu beaucoup de mal à mettre les choses en place. Je me console en me disant que je n’ai pas beaucoup de matches dans les jambes et que je n’ai pas à rougir contre lui. Cilic est un bon joueur, un vainqueur de Grand Chelem même si lui aussi a été blessé. »

Stan Wawrinka : « Je ne sais pas où j’étais mais je n’étais pas là. Peu importe le score. C’est la manière dont j’ai joué qui me contrarie. Je n’aime pas perdre comme ça. La seule chose que je peux faire est d’accepter que j’ai mal joué et essayer de trouver les solutions pour résoudre le problème. »

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

Sarrebourg: la nécropole nationale se restaure

La nécropole nationale des prisonniers de guerre 1914-1918 de Sarrebourg, a été visitée Lundi 20 ...

Lire les articles précédents :
Une nouvelle aventure pour Benoît Brisefer

Après onze années d’absence, Benoît Brisefer revient avec une nouvelle aventure, un quatorzième tome intitulé ...

«JINGLE GAME©» : le nouveau Blind-test Sonore

Les soirées entre amis autour d’un Blind-test sont très souvent drôles et ludiques. On adore ...

La nouvelle collection – Mes petites histoires Montessori

Mes petites histoires Montessori est une nouvelle collection des éditions Nathan, qui débute avec deux ...

Fermer