Accueil / Culture / Cinéma / Natalie Portman incarne « Jackie »

Natalie Portman incarne « Jackie »

Natalie Portman dans le rôle de « Jackie »

Jackie Kennedy évoquée par le réalisateur Chilien Pablo Larrain : C’est une mise en image de la tragédie Américaine, que le deuil n’a pas exorcisé complètement !

PORTRAIT : Jacqueline Kennedy-Onassis

Née en 1929-décédée en 1994 des suites d’un cancer, elle fût la 1ère dame des Etats-Unis du 20/01/61 au 22/11/63.

SES ENFANTS : Arabella (décédée à la naissance) Patrick (mort le 2ème  jour après sa naissance) John JR (disparu en mer suite à un accident aérien en 1999) Caroline (née en 1957 toujours en vie !)

SES UNIONS CONJUGALES : Mariée à John Fitzgerald Kennedy, à Aristote Onassis, elle fût la compagne du marchand de diamants Maurice Tempelsman, ce dernier âgé de 87 ans a partagé les dernières années de la vie de Jackie aux Etats-Unis.

Jackie Kennedy dans les années 60

Natalie Portman, en veuve noire dans le drame inspiré par la mort de Kennedy l’ancien Président des Etats-Unis, pose l’actrice dans un registre émouvant loin des rôles qu’elle pouvait obtenir à Hollywood dans les thrillers à gros budgets.

La clé de voûte de ce film démarre à Dallas le 22 novembre 1963, jour de l’assassina de John Fitzgerald Kennedy. Le cinéaste n’évoque pourtant pas le commanditaire, ni le coupable…Loin de toutes polémiques sur ce drame, le Chilien a mis l’accent sur Jackie fumant trop certes, buvant un verre de plus mais en restant élégante et féminine et vivant sa vie dans l’ombre de la tragédie, quelques jours après l’évènement qui hante encore aujourd’hui les Américains.Même si Trump le nouveau Président sera plus dans le présent et le futur de la vie des citoyens Américains, ce film fait écho aux actualités de l’investiture en ce début 2017.

Jackie Kennedy ambassadrice de l’élégance Américaine

L’histoire a été tournée dans la cité du cinéma à Saint Denis sous le regard attentif de Luc Besson qui a permis le bon déroulement du montage des décors, une reconstitution à l’identique de la « Maison Blanche » version « indoor ». Vingt et un jours de tournage en France et 10 jours aux USA, pour mettre en évidence la vie de cette première dame des Etats-Unis véritable égérie de la mode et de la beauté dans ces années 60 et 70 !Budget du film : 9 millions de dollars, ce qui reste un chiffre modeste.

Ce long métrage filmé à travers les vitres fumées des limousines ou des croix militaires dans le cimetière Américain, met en résonance l’intimité de cette grande dame, aucun voyeurisme dans les plans séquences qui restituent l’authenticité d’une époque et du début d’une nouvelle ère politique pour la plus grande nation du monde (comme ils aiment se définir !). Bien plus qu’un témoignage sur la disparition d’un proche, le sujet universel de la vie et de la mort, est mis en valeur par l’absence d’un être cher. Ce sujet relaté dans le scénario et le découpage,  instruit les premiers instants du deuil, mais aussi de la peur de l’oubli.

Vous retrouverez des éléments de sa biographie sur le site qui consacre des images et des écrits inédits sur « Jackie » http://www.jfklibrary.org En attendant le film arrive sur les écrans le 1er février…

Eric Fontaine

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos eric Fontaine

Après des études de commerce (EDC) et de journalisme (Studio Ecole de France) j'ai commencé ma carrière comme Responsable de la Communication (FUN RADIO MONTPELLIER) et ensuite dans la publicité visuelle (Avenir Affichage) et imprimeries...Depuis 2007, je consacre une partie à la réalisation de reportages (videos, court-métrages, interviews) pour le web (Blogs, Youtube, Dailymotion) et France Net Infos !.Depuis 2014 j'ai couvert les événements cinématographiques du Cap Spartel Film Festival à Tanger (Maroc).Depuis 2010 j'effectue des modules Web sur le Festival International du Film de Marrakech (Tapis Rouge).Concepteur de clips je réalise des "snapshots" pour les auteurs compositeurs.

A lire aussi

Au musée, une bande dessinée singulière

Au musée est un ouvrage particulier, de Jan-Frederik Bandel et Sascha Hommer qui offre des ...

Lire les articles précédents :
Un petit jeu sans conséquence – Succès prolongations – Paris

Un petit jeu sans conséquence - Comédie au Théâtre Le Mélo d'Amélie - Succès ! ...

Overlord : du nouveau dans la réalité virtuelle !

Tiré de la série de light Novel de Kugane Maruyama, également adaptée en anime, ce ...

Quand le rationnel interroge le merveilleux par Daniel Menetrey-Monchau

Mon propos aujourd'hui est de vous parler du dernier livre de Daniel Menetrey-Monchau, paru aux ...

Fermer