Accueil / En Région / Auvergne / Nolwenn Leroy à VICHY: Magnifique retour aux sources

Nolwenn Leroy à VICHY: Magnifique retour aux sources

C’est dans un décor intimiste que Nolwenn Leroy entre en scène ce dimanche 22 mars pour la plus grande joie des Vichyssois.

Solaire, elle porte une robe magnifique qui colle complètement au thème baroque de l’Opéra et de la scène. Selon elle, elle n’aurait pas pu choisir plus belle escale que l’Opéra de Vichy qui nous offre un décor à couper le souffle pour cette tournée « Ô tour de l’eau » qui a débutée le 20 mars au Mans et qui s’étend jusqu’à mi-mai avec une dernière date à Calais le 13 mai 2015.

NOLWEEN LEROY VICHYLa chanteuse auteur-compositeur-interprète met de suite à l’aise son public en lui expliquant qu’elle se sent à Vichy « comme à la maison ». C’est ce qu’elle nous fera ressentir tout au long du spectacle en nous berçant par des anecdotes plus touchantes les unes que les autres sur les moments de sa vie passés dans cette ville de Vichy si chère à son cœur. Elle tient vraiment à prouver que son public Vichyssois compte plus que tout pour elle. Elle dira d’ailleurs qu’elle se considère comme la plus « Vichyssoise des Bretonnes » ou la plus « Bretonne des Vichyssoises » n’en déplaise à qui que ce soit précisera t-elle ironiquement.

Ce qui ressortira le plus de ce concert acoustique c’est la grande générosité de l’artiste. Tout en expliquant qu’elle avait l’habitude de boire un thé les dimanches à Saint-Yorre chez sa grand-mère, elle fait directement les présentations de ses trois musiciens qui excelleront pendant 2 heures et demi à ses côtés : flûtes, piano, guitare et violon … tout laisse pressentir que nous allons passer un moment magique avec eux. Et en effet : la magie opère largement ! La douceur de ses chants acoustiques, les titres qu’elle emprunte à ses amis artistes et qu’elle interprète de façon juste et époustouflante, ne cessent de conquérir ce public de tout âge qui n’a pu que remarquer la maitrise de la chanteuse mélangé à cette simplicité qui la caractérise vivement.

Elle se souvient de sa première scène au concert de Véronique Samson et décide de lui rendre hommage en reprenant son titre « Amoureuse » (1972). Assise au sol et avec son plus bel accessoire qui est sa voix, elle semble nous raconter une histoire : SON histoire. Parfois submergée par l’émotion, elle continuera à se livrer en interprétant des titres qu’elle affectionne énormément et qui nous dévoilent les différents côtés de sa personnalité. De la même façon, elle reprendra aussi les titres suivants : « Wild Horses » des Rolling Stones pour illustrer sa passion pour le cheval mais aussi « I see Fire » de Ed Sheeran pour sa passion des comtes de Tolkien. C’est avec beaucoup de pudeur qu’elle nous parle d’elle et cela permet aux gens qui n’avaient jamais eu la chance de la voir sur scène de faire enfin sa connaissance.

Concernant les titres de son album « Ô filles de l’eau » (le cinquième album de Nolwenn Leroy, paru le 26 novembre 2012 et produit par Jon Kelly), relevons l’interprétation très touchante de « Brest ». Nous aimons aussi lorsqu’elle se prête au jeu des chants celtiques qui ressortent encore plus de façon magistrale en acoustique comme par exemple ‘Tri Martolod’ qu’elle interprètera de façon plus posée et avec son violon nous rappelant qu’elle est aussi une très bonne instrumentiste classique. Sa voix, sa justesse, sa technique digne d’une grande nous bercent à l’infini sur des mélodies aussi drôles que touchantes. Enfin avec le titre « Davy Jones » ou « Juste pour me souvenir » elle nous transporte dans l’univers anecdotique et imaginaire de l’eau et nous invite au voyage.

Même si Nolwenn Leroy excelle dans un registre mélancolique dont elle dit tirer son inspiration, on retiendra aussi que c’est une artiste qui aime rire, s’amuser et faire la fête avec son public. Elle a d’ailleurs excellé dans une gigue endiablée. Elle n’a pas hésité une seule seconde à aller danser dans la salle avec son public plus conquis que jamais. Elle le sait, elle en est persuadée et le crie haut et fort : « Vichy sait mettre de l’ambiance !! ». La fin du concert est rythmée par des rappels à répétition. L’enfant prodige a décidément du mal à quitter la scène : « sa maison ». De notre côté, quand les lumières s’éteignent nous n’attendons qu’une seule chose : la sortie de son prochain album. Son public a maintenant hâte de redécouvrir l’album de sa tournée acoustique « Ô tour de l’eau » . Merci Nolwenn pour ce magnifique voyage !

 

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos Laëtitia

Curieuse et passionnée d'écriture, je suis rédactrice chez FranceNetInfos depuis maintenant quelques années. J'aborde divers sujets : littérature, mode et beauté, séries & cinéma, musique, high-tech, décoration, gastronomie, etc. Fan des dernières tendances, j'aime être à la page ! Passionnée de musique, j'aime m'abandonner au plaisir d'écouter quelques notes de mes chansons préférées ! Je ne suis jamais contre le visionnage d'un bon dessin-animé... Je ne néglige jamais mes routines beauté... J'évite clairement de me séparer de mon téléphone... Et plus important encore : j'aime la VIE !

A lire aussi

Villeneuve-lez-avignon a fêté l’architecture à « La Chartreuse » (6ème édition)

La sixième édition « L’architecture en fête » s’est déroulée dans le lieu historique de « La Chartreuse », ...

Lire les articles précédents :
Où es-tu Turlututu ?

Où es-tu Turlututu ? est un livre qui invite les jeunes lecteurs à découvrir les aventures ...

La vie de tous les jours, une nouvelle bd !

La vie de tous les jours est une nouvelle bande dessinée de Mickaël Roux, parue aux ...

Les boites d’autocollants complètent la collection Mes premières découvertes.

Les éditions Gallimard complètent leur jolie et ludique collection Mes premières découvertes avec quatre boites ...

Fermer