Accueil / Culture / Littérature / BD / Old Pa Anderson – Editions le Lombard

Old Pa Anderson – Editions le Lombard

Encore une petite perle de BD de la fameuse collection Signé aux éditions Le Lombard !

Cette collection qui fait honneur aux œuvres de grands auteurs et qui rassemble des romans graphiques personnels et exigeants. Pour ce début d’année, c’est Hermann et Yves H., son fils, qui se collent au scénar et aux illustrations de l’histoire du vieux Old Pa Anderson, un vieil homme « afro-américain» dans le Mississipi des années 1950 … Années où perdurent le ségrégationnisme, le Ku Klux Klan, et  toutes les horreurs commises par les « Blancs » au nom des lois « Jim Crow », représentant différents arrêtés municipaux veillant à séparer les droits des blancs à ceux des personnes de couleurs … malgré l’abolition de l’esclavage le 31 janvier 1865 .

Old Pa Anderson ©ed.Le Lombard
Old Pa Anderson ©ed.Le Lombard

L’Histoire :

Mississipi, 1952 … la ville semble calme, il fait chaud … Old Pa Anderson prend son dernier verre et profite de se détendre dans l’arrière-boutique du bar avec une jeune beauté ! Au même moment, Buzz le shérif de la ville, fait de même dans un bar pour les « Blancs » après avoir « recadré une famille de négros » comme il dit … sauf que ce n’est pas dans l’arrière-boutique qu’il se détend, mais sur le chemin du retour… avec une jeune collégienne afro-américaine …Old Pa rentre doucement vers la maison où Old Ma l’attend,.. Old Ma, qui ne s’est jamais remise de la disparition de leur petite fille … Old Ma, qui ne veut pas montrer ce chagrin qui lui déchire l’âme et le cœur, et qui finit par l’emporter dans la nuit.

Old Pa Anderson ©ed.Le Lombard
Old Pa Anderson ©ed.Le Lombard

Le grand-père s’en veut de ne jamais avoir rien fait pour savoir … la peur, la mort qui rôde à chaque coin de rue, les lynchages …
Mais lorsque Otis, son voisin qui vient le soutenir, lui apprend que quelqu’un a VU quelque chose ce jour maudit où la petite a disparu , c’est le début d’un long chemin vers une vengeance sanglante et salvatrice, ainsi qu’une vérité qui fait mal !

Herman et Yves H. abordent un sujet difficile et cruel, pourtant bien une réalité historique, avec ce bout de vie du vieil Old Pa et de l’enquête qu’il mène. Tous deux reproduisent à la perfection l’ambiance glauque et terrorisante de cette époque avec ses dessins « old draw made » et ses répliques dignes d’un bon film. On croirait avoir une BD, ou plutôt un roman graphique, d’une autre époque dans les mains ! Ils arrivent à nous remplir, nous, lecteurs, de toute cette haine et de cette colère face aux injustices commises et à nous rappeler que cela ne fait pas si longtemps que les mentalités ont changé ici-bas ! La ségrégation légale ne prendra fin qu’en 1954, et son élimination sera lente et complexe !

Old Pa Anderson©ed.Le Lombard
Old Pa Anderson©ed.Le Lombard

Les Editions Le Lombard nous proposent une nouvelle fois, une superbe bd de leur collection Signé et ne se trompent pas sur leur choix, avec ce portrait de la communauté noire à une époque qui fait « tache » dans la société américaine … Un livret explicatif, ainsi que quelques témoignages nous sont présentés en fin de lecture, histoire de refaire notre éducation et de parfaire notre culture.

Old Pa Anderson, une BD aux Editions Le Lombard entre « Mississippi burning » et « Django Unchained», une histoire qui pourrait servir dans le milieu scolaire en tant qu’éducation civique, et une lecture qui devrait être obligatoire dans le monde entier afin de mettre sous le nez des intolérants, l’horreur de l’injustice, des différences raciales et de la condition humaine et féminine . A lire à partir de 12 ans .

Je ne peux finir la chronique que sur une citation de Martin Luther King :« Je rêve qu’un jour, même l’Etat du Mississippi, un Etat où l’injustice et l’oppression créent une chaleur étouffante, sera transformé en une oasis de liberté et de justice » … Qu’en est il de nos jours?

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Sept athlètes – Sept sportifs entrainés dans la guerre d’Espagne

Sept athlètes est le sixième tome de cette troisième saison de Sept, célèbre série des ...

3 commentaires

  1. Bravo pour l’accueil très positif que vous réservez à ce « one shot » du vétéran Hermann (et de son fils plus qu’aguerri à l’écriture pour la BD). Je suis le travail d’Hermann depuis très longtemps (les deux premiers albums de Jugurtha et les premiers Bernard Prince) et je trouve formidable qu’il ait depuis longtemps voulu sortir de temps à autre un album plus en phase avec les grands drames humanitaires, ou tout au moins humains.
    Je me permets de vous signaler l’apparente incohérence, dans votre article, quand vous dites des années 1950 (dans le Mississipi) : « Années qui suivent l’abolition de l’esclavage, mais la naissance du ségrégationnisme, du Ku-Klux-Klan, et de toutes les erreurs commisent par les « Blancs » au nom des lois de Jim Crow…  » (sic)
    – L’esclavage a été aboli aux U.S.A. le 31 janvier 1865.
    – Le K.K.K. a été fondé la même année, le 24 décembre (Joyeux Noël ?)
    – Jim Crow n’est pas un législateur, un parlementaire américain, c’est le nom d’un personnage de music-hall joué par un blanc maquillé en noir ; ce nom a pour cette raison été donné aux lois ségrégationnistes qui ont été adoptées de 1876 à 1965 dans les différents Etats, surtout du sud.
    Il y a donc plus d’eau qui a coulé sous les ponts entre l’abolition, le K.K.K. et les premières lois Jim Crow et les années 1950 qu’entre elles et nous.
    Je vous avoue que je suis aussi attristé des diverses fautes, d’accord grammatical notamment (il y en a une splendide dans la citation ci-dessus).
    Dommage pour une chronique dont le contenu et la conclusion sont aussi enthousiastes et à recommander…

    • Bonjour, je suis désolée de mon manque de précision historique surtout, devant votre savoir bien précis, ainsi que pour les diverses fautes grammaticales que j’ai pu faire dans l’article . Je le reprends de suite pour le corriger au mieux « Années où perdurent le ségrégationnisme, le Ku Klux Klan, et toutes les horreurs commises par les « Blancs » au nom des lois « Jim Crow », représentant différents arrêtés municipaux veillant à séparer les droits des blancs à ceux des personnes de couleurs … malgré l’abolition de l’esclavage le 31 janvier 1865″ , avec l’aide de vos précisions. J’ai effectivement beaucoup apprécié cette Bd et je me sens tout a fait confuse par rapport à mes erreurs . Veuillez m’en excuser, mon but n’était que d’exprimer mes pensées sur le sujet en m’aidant d’internet, je ne suis pas experte sur le sujet malheureusement, et je l’ai mal fait. Cela me servira de leçon pour les prochaines chroniques.

      • Bonjour,
        N’ayant pas imaginé une réponse – c’est quand même assez rare de la part d’un « journaliste » d’après mon expérience – et surtout une réponse immédiate, j’ai perdu ce sujet de vue, jusqu’ à la lecture de l’album cette semaine, qui m’a beaucoup plu (comme le plus souvent avec Hermann, même si je trouve que la série « Jérémiah » tourne en rond). J’apprécie beaucoup votre souci d’améliorer l’article comme vous l’avez fait. Ne croyez pas que je sois spécialiste, je ne suis qu’un enseignant d’histoire (aux jeunes adolescents : 1er degré de l’enseignement secondaire francophone belge), passionné d’histoire depuis mon enfance et, naturellement, de romans, BD et films historiques. Wikipedia est d’un grand secours pour vérifier ou compléter des informations, même pour un « prof » qui ne peut avoir tous les bouquins utiles sous la main, et c’est là que j’ai puisé les précisions que la lecture de vos commentaires appelait ; si j’ai parfois relevé des accrocs dans son contenu des premiers temps, il me semble que le site est vraiment devenu très fiable (je ne peux bien sûr pas juger de la vulgarisation correcte de notions scientifiques complexes, comme celles de la physique quantique !).
        Merci de votre implication dans ces chroniques, j’espère que celle-ci a amené de nouveaux lecteurs à Hermann et à la compréhension du monde récent !

Lire les articles précédents :
Soigner l’infection de l’ongle incarné

Il arrive que la surface de nos ongles présente, pour diverses raisons, des fragilités. Lorsque ...

LE LIVRE DE LA JUNGLE au cinéma le 13 avril

LE LIVRE DE LA JUNGLE est une toute nouvelle aventure en prises de vues réelles ...

Présentation de l’équipe Cofidis 2016 à Roubaix

L'équipe Cofidis a assuré la présentation de son nouvel effectif au Vélodrome de Roubaix, ce vendredi 22 ...

Fermer