Accueil / Culture / Littérature / BD / Opération Overlord, tome 3, La batterie de Merville.

Opération Overlord, tome 3, La batterie de Merville.

operation-overlord-t3-batterie-merville-glenatParu le 11 juin 2014, aux éditions Glénat, La batterie de Merville est le troisième et dernier tome de la série Opération Overlord, qui est revenue sur le D-Day, en commémoration du 70ème anniversaire du débarquement en Normandie.

Le 6 juin 1944, en Normandie, à 2 km de Sword Beach, à la batterie de Merville, un soldat anglais se fait soigner par un infirmier au milieu des restes d’un champ de bataille et des cadavres, il va pouvoir retrouver l’Angleterre. Quelques mois plus tôt, en hiver 43, au camp de Bulford, en Angleterre, ce même soldat, Norman se bat avec un camarade Québécois, Adrien Bellefontaine, qu’il prend pour un « froggie ». Mais leur combat prend rapidement fin lorsque le brigadier Sir James Hill intervient pour rappeler aux hommes leur mission, aussi après l’office religieux, ils sont tous conviés à une promenade dominicale… Ainsi entre lunch, soirées et sorties, les soldats parachutistes se préparent, aux travers de différents exercices, à investir la batterie de Merville, afin que les alliés puissent débarquer en Normandie…

Ce troisième tome reprend la stratégie et les efforts des soldats parachutistes mis en œuvre pour prendre la batterie de Merville, pièce d’artillerie allemande menaçant Sword Beach, d’où doivent débarquer les forces alliées sur les plages de Normandie. La bande dessinée dévoile surtout les exercices stratégiques et les sorties des soldats, notamment, les deux personnages principaux, le Québécois Adrien, épris d’uneoperation-overlord-t3-batterie-merville-glenat-extrait jeune femme, et Norman, un grand et costaud anglais, assez mystérieux… Le récit de Bruno Falba est fluide et présente une tendre histoire d’amour au cœur de cette guerre qui prendra la vie de milliers d’hommes, mais également exposera les problématiques rencontrés lors du D-Day, lorsque sur les 750 soldats prévus, seuls 150 étaient présents… Le dessin de Davidé Fabbri est dynamique, vivant, avec les traits des personnages, peut-être, trop marqués, mais également un joli découpage.

Ce dernier tome d’Opération Overlord, La batterie de Merville est une bande dessinée intéressante qui reprend, romancée, une partie importante de notre histoire et du débarquement de Normandie.

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos celine.durindel

A lire aussi

Villeneuve-lez-avignon a fêté l’architecture à « La Chartreuse » (6ème édition)

La sixième édition « L’architecture en fête » s’est déroulée dans le lieu historique de « La Chartreuse », ...

Lire les articles précédents :
Tour de France : Caravanier : Un drôle de « job d’été »

Depuis 6 ans, la Caravane VITTEL, plus important dispositif de la Caravane Publicitaire, fait vivre ...

Qui veut tuer Fessenheim ?

Fessenheim est un joli petit village alsacien à deux kilomètres d'une centrale nucléaire au sein ...

Le quizz du foot aux éditions Larousse.

Alors que la Coupe du monde de football 2014 est terminée et que tout le ...

Fermer