Accueil / Culture / Cinéma / La Palme à Cannes pour Jacques Audiard

La Palme à Cannes pour Jacques Audiard

Le Festival de Cannes vient de se terminer et le jury présidé par Joel et Ethan Coen ont dévoilé leur palmarès. En attribuant la Palme à Dheepan de Jacques Audiard qui a filmé le parcours de trois immigrés sri-lankais arrivés en France, ils ont surpris tout le monde. Peu de critiques s’attendaient à voir le réalisateur français récompensé. Nanni Moretti qui avait fait pleurer la Croisette avec Mia madre et Paolo Sorrentino avec son magnifique Youth sont repartis bredouille, à la grande surprise des critiques et du public. Voici le palmarès complet :

 Jacques Audiard pour Dheepan (Canal +)
Jacques Audiard pour Dheepan (Canal +)

– Palme d’Or : Dheepan de Jacques Audiard

– Grand Prix : Le fils de Saul de Laszlo Nemes

– Prix de la mise en scène : Hou Hsiao-Hsien pour The Assassin

– Prix du Jury : The Lobster de Yorgos Lanthimos

– Prix du scénario : Michel Franco pour Chronic

– Prix d’interprétation féminine ex-aequo : Rooney Mara dans Carol de Todd Haynes et Emmanuelle Bercot dans Mon Roi de Maiwenn

– Prix d’interprétation masculine : Vincent Lindon dans La loi du marché de Stéphane Brizé

– Caméra d’Or : La tierra y la sombra de César Augusto Acevedo

 

Rendez-vous l’année prochaine pour la 69ème édition.
Retrouvez toutes nos critiques sur cette édition 2015

 

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos laurence ray

A lire aussi

Rencontre avec Jean-Hugues Anglade

Jean-Hugues Anglade était à Monte-Carlo lors du dernier festival de la télévision, aux côtés de ...

Lire les articles précédents :
Autour de Léonardo au château d’Ecouen

 Autour de Leonardo vous invite à remonter le temps à travers son nouveau parcours-spectacle "1 ...

M.Pokora à Bordeaux en concert privé avec RFM

Vendredi 22 Mai, M.Pokora  était en concert privé RFM Radio à Bordeaux à  Cap Sciences.  Ce jeune artiste ...

Un nouveau seinen manga « Orbitaria » de Masakazu

Et si on se remettait à lire un nouveau seinen manga comme "Orbitaria" de Masakazu ...

Fermer