Accueil / Culture / Littérature / BD / Un tout petit bout d’elles – ou comment aborder un sujet terrible !

Un tout petit bout d’elles – ou comment aborder un sujet terrible !

Lorsqu’on lit ce titre « Un petit bout d’Elles », si anodinement, en passant devant les tonnes de bds sur les étals, et qu’on observe l’illustration de couverture, on est loin de se douter de ce qu’il représente ! Il prend tout son (double) sens, lorsqu’on ouvre la bd sortie aux Éditions Le Lombard le 20 Mai de cette année, et lorsqu’on en comprend le sujet difficile qu’il soulève !

Un petit bout d'Elles © Éd. Le Lombard
Un petit bout d’Elles © Éd. Le Lombard

L’histoire :

Sur la concession forestière de Mr Xin, installée prés du Parc de la Salonga au Congo, les hommes de toutes nationalités : congolais, chinois … « profitent » de leurs repos dans leurs baraques suffocantes, en jouant aux dames ! Ils raillent Yue Kiang qui s’affaire et se fait beau pour aller voir « sa » copine … Bien que ses collègues le conseillent sur des maisons closes, où il semble que les contrôles d’hygiènes soient à la hauteur, il semblerait que Yue ait déjà tissé un lien affectif bien plus fort avec Antoinette, sa fille Marie-Léontine et son fils Léopold !
Il n’est pas le seul à s’être amouraché de la belle … et un peu comme un rituel sous le porche, Yue, un autre prétendant contre-maitre, et Sassou, se retrouvent là, à échanger des idées, à parler de leurs avenirs, autour d’un thé en attendant Antoinette …
Lorsqu’elle arrive enfin avec les enfants, il est certain qu’eux aussi, aient également un lien plus prononcé avec Yue !
Ainsi va la vie : déroulant ses journées de travail sur l’exploitation, de rituel des trois thés, emplis des sourire de Marie Léontine devant les surprises rapportées, et clôturés par les soirées passées avec Antoinette … jusqu’au jour où Yue découvre la dure vérité sur l’intimité de sa belle : une cicatrice qui n’a pas lieu d’être… une excision … et où il apprend, en faisant de brèves recherches, qu’il y a plus de 150 millions de femmes concernées … A partir de ce moment, il n’y aura plus qu’une chose qui compte : sortir sa belle de son désarroi et surtout protéger Marie Léontine afin qu’elle ne subisse pas la même torture …

C’est avec la naissance de l’association Zidrou-Beuchot et de leurs aventures africaines, que j’ai commencé à m’intéresser aux auteurs et pas seulement aux titres des Bds !!
Et pour cause : on ne peut rester de marbre devant cette « série » d’histoire de vies qui a pour toile de fond, une Afrique aux us et coutumes bien ancrées, aux différences sociales bien marquées, à la tolérance quelquefois oubliée : après le « Montreur d’histoires », le récit de la vie d’un conteur, « Tourne-disque », l’histoire d’une rencontre entre musiciens, « Un tout petit bout d’Elles » reste dans la lignée initiale proposée par les deux auteurs : un scénario bien réaliste sur des vies « pénibles » à vivre, semblant presque biographique car si plausible et réaliste, une histoire d’amour improbable, une trame humaine, le tout sur des illustrations pourtant si douces où les noirceurs du monde s’effacent presque, sans pour autant les faire oublier ! On parle d’excision, de déforestation, de prostitution dans les zones de travail principalement masculines, de racisme  …

Un tout petit bout d'Elles © Éd. Le Lombard
Un tout petit bout d’Elles © Éd. Le Lombard

Un concentré de talent avec Zidrou, ce « jeune-homme » au CV plus que rempli (!!) qui lui a permis de passer d’un registre humoristique, à un genre de bds plus « sérieuses », plus engagées avec des sujets plus lourds, tout en restant pudique, et Raphaël Beuchot, ce garçon charmant et discret, qui à le don fabuleux d’adoucir de ses illustrations touchantes, les récits les plus sombres !

« Un tout petit bout d’Elles » aux Éditions Le Lombard, c’est un hommage à toutes ses femmes courageuses sur nos terres ou à l’autre bout du monde, celles qui doivent subir les coutumes « parce que c’est comme ça depuis des lustres », celles qui doivent se plier à des patriarcats, celles qui souffrent en silence et que tout le monde à tendance à oublier !

Un tout petit bout d’elles © Éd. Le Lombard
Un tout petit bout d’elles © Éd. Le Lombard

Un support parfait pour expliquer dans les lycées, ce qu’est l’excision, avec un rappel sur les chiffres en fin de bd, une explication des conséquences de cette mutilation, des témoignages et surtout des informations afin d’aider et soutenir les mouvements s’opposant à ce genre de pratique …

Embarquez vous dans cette trilogie africaine, comme les Éditions Le Lombard la nomme, une trilogie où chaque histoire à une dimension universellement « H »umaine.

À Partir de 16 ans 

Format : 104 pages 

Prix : 17E95

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Quand le rationnel interroge le merveilleux par Daniel Menetrey-Monchau

Mon propos aujourd’hui est de vous parler du dernier livre de Daniel Menetrey-Monchau, paru aux ...

Lire les articles précédents :
L’équipe AG2R en stage à la Toussuire

A un peu moins d'un mois du départ du prochain Tour de France, une partie de ...

Au Palazzo Victoria : nouveau Salon, Fitness Center et Terrasse

Le Palazzo Victoria offrira la possibilité à tous les visiteurs de tester une large sélection ...

Canal + BeIN Sport / l’Euro 2016 avec ses offres alléchantes

Pour le plus grand plaisir des sportifs, Canal + se met à l’heure pour leur ...

Fermer