Accueil / Culture / Cinéma / Au plus près du soleil de Yves Angelo : la violence des sentiments.

Au plus près du soleil de Yves Angelo : la violence des sentiments.

Le cinéma Mazarin à Aix en Provence, toujours habile à proposer des films remarquables, avait convié la presse ce lundi après-midi à une avant-première du dernier film réalisé par Yves Angelo. Ce réalisateur, connu entre autres pour Le colonel Chabert et Les Âmes grises, nous a même honorés de sa présence lors de la conférence de presse qui suivit la projection.

99d5a-au-plus-pres-du-soleil

Au plus près du soleil est un film coup de poing, de ceux dont on ressort groggy et perturbé. Il relate l’histoire de Sophie (interprétée par Sylvie Testud, effrayante d’efficacité) une juge d’instruction qui auditionne un jour Juliette (Mathilde Bisson, lumineuse et solaire), pour des faits d’abus de faiblesse sur son amant. Elle se rend compte après enquête que la prévenue est la mère biologique de l’enfant qu’elle a adopté. Loin de se dessaisir de l’affaire, Sophie s’acharne contre cette femme. Olivier, son mari, désapprouve son attitude et entre en relation avec Juliette sans lui révéler sa véritable identité.

Dès la première scène dans ce restaurant de Hyères on ressent cette impression de malaise qui ne nous quittera plus jusqu’à la fin du film. Les plans sont serrés, instables comme la vérité que les protagonistes cherchent à noyer dans le silence des non-dits. L’interprétation de Gregory Gadebois dans le rôle du mari de Sophie est saisissante de justesse, luttant lui aussi contre la violence de ses sentiments il traverse le film comme un Sisyphe repoussant l’inéluctabilité du malheur à venir.

Car Au plus près du soleil est un film violent. Oui. Mais d’une violence rare. Une violence poétique. Une violence orchestrée, à la fois compréhensible et repoussante. Une violence propre, sans coups, injures ou litres de sang, mais qui provient de l’intime, de celle qui sommeille en chacun de nous.

Toute cette violence des sentiments trouvera son point d’orgue dans le huit clos de la dernière partie du film, où les personnages vogueront sur un bateau de croisière, comme des naufragés de la normalité essayant de retrouver leurs vies passées.

Outre la mention spéciale pour les acteurs qui sont exceptionnels, une autre mention spéciale pour l’humilité, la gentillesse et la passion que Yves Angelo nous a offertes à la suite de la projection.

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos Agence

A lire aussi

Contes de Grimm illustrés par Arthur Rackham aux Éditions BnF

BnF Éditions revient avec le livre « Contes de Grimm » illustré par Arthur Rackham. Une belle ...

Lire les articles précédents :
Forfait mobile Free : 50 Go d’Internet 4G

Free bouscule de nouveau le marché mobile français en augmentant considérablement le fair use d’Internet ...

Pas de baisse de chômage en 2015, pas de baisse d’impôt en 2016

Souvenons-nous. Les prévisions annonçaient une croissance de 0.4% pour le premier trimestre et de 0.3% ...

Jean-Pierre MOCKY : Le Cabanon Rose filmé en Ardèche

Clap de fin se mercredi 2 septembre pour le réalisateur qui vient d'enregistrer 1H 30 ...

Fermer